Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les projets globaux de l'UpM ne peuvent pas attendre la paix pour être réglés




Lino Cardarelli demande des objectifs clairs pour les programmes et une gouvernance (photo F.Dubessy)
Lino Cardarelli demande des objectifs clairs pour les programmes et une gouvernance (photo F.Dubessy)
MÉDITERRANÉE. S'exprimant à Marseille le 3 décembre 2010 au cours de l'atelier "développement économique et coopération décentralisée" lors de la Semaine économique de la Méditerranée, Lino Cardarelli a noté "les grandes attentes envers l'UpM, attentes qui sont supplantées par les réalités que nous rencontrons dans cette période de crise. Les changements doivent être conduits avec de nouveaux instruments et l'UpM est l'un d'entre eux."

Pour le secrétaire général adjoint de l'Union pour la Méditerranée (UpM), "les grands problèmes des pays méditerranéens ne sont que des petits problèmes qui n'ont pas été bien gérés."

Gilles Pennequin, responsable du développement territorial au sein de la mission UpM auprès de la présidence de la République française, a rappelé que "le processus diplomatique est quelque peu bloqué momentanément à cause du conflit israélo-palestinien mais, l'UpM a été créé dans une logique de projets en espérant qu'ils contribueront à favoriser la paix. Nous travaillons sur des projets globaux comme les changements climatiques ou l'écart de richesse entre les deux rives, de 1 à 10, qui est le plus grand du monde. Ces projets ne peuvent pas attendre la paix pour être réglés !"

Et de poursuivre, "la coopération décentralisée est un élément clef pour avancer ensemble. L'enjeu est une articulation entre tous les niveaux de décision. Les collectivités territoriales peuvent être un maillon essentiel de la réussite de l'UpM mais personne n'a envie de leur donner ce pouvoir. Il faudra aller le chercher, être innovants et offensifs notamment sur tous les aspects du développement durable et l'approche sociale du développement économique."

PourJean-Paul Bachy, président de la Commission internationale de l'Association des régions de France et président de la région Champagne Ardenne, "le bassin méditerranéen ne peux réussir que si nous trouvons du développement économique. Les défis sont mondiaux mais les solutions locales et donc une mobilisation au plus près du terrain donc des collectivités."

"Il faut des objectifs clairs et une gouvernance comme dans une entreprise" souligne toutefois Lino Cardarelli.




Vendredi 3 Décembre 2010



Lu 1372 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Vendredi 15 Novembre 2013 - 09:05 La jeunesse marocaine au microscope de l'Ocemo

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise