Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les ports de Méditerranée investissent sur les croisières


shippax

Barcelone, Gênes, Toulon, Marseille… La bataille des croisières se gagne à terre dans les grands ports de Méditerranée qui poursuivent l’aménagement de nouveaux quais, de gares maritimes spacieuses. Les investissements en cours feront toute la différence demain. Panorama des chantiers de Méditerranée.



Image de synthèse du futur terminal croisières de Salerne en cours de construction. Fermé comme une huitre, le terminal sera ouvert sur la mer. (Photo Zaha Hadid Architect)
Image de synthèse du futur terminal croisières de Salerne en cours de construction. Fermé comme une huitre, le terminal sera ouvert sur la mer. (Photo Zaha Hadid Architect)
Des millions d’euros pour attirer des millions de croisiéristes… L’expansion du marché des croisières en Méditerranée aiguise l’appétit des villes et de leurs ports.

Véritable manne financière pour l’économie locale, l’alignement de paquebots contribue également à embellir l’image de la ville.
Pour que les compagnies acceptent d’abaisser la coupée, les ports redoublent d’efforts à l’image de Marseille. Le premier port de croisières français, qui a accueilli 890 000 passagers en 2012 (+10%), prévoit des investissements majeurs pour les trois prochaines années. Afin de faciliter l’accès des paquebots par tous temps, Marseille prévoit d’élargir la passe Nord pour un coût de 35 M€.

Le terminal croisières, Marseille Provence Cruise Center, fait également l’objet de travaux d’agrandissement avec une nouvelle gare maritime le long du Môle Léon Gourret. Ce  terminal dont la mise en service est annoncée pour cet été 2013 disposera de la même superficie que l’actuel MPCT : 3000 m² pour l’enregistrement, 3000 m² pour la bagagerie. « Ce terminal, également doté d’un parking de 10 000 m², permettra l’accueil simultané de six paquebots en tête de ligne », souligne Jacques Massoni, directeur du MPCT. Marseille ambitionne également de devenir un grand pôle de réparation des paquebots en Méditerranée au même titre que Palerme et La Valette avec en projet la remise en service de la forme de radoub N°10, capable de recevoir les plus grands paquebots actuellement en service.


Réhabilitation du front de mer à Gênes

À Gênes, des travaux ont été engagés dans la réhabilitation et la requalification de l’ancien silo à grains Hennebique et la construction d’un bâtiment de 45 000 m² à Ponte Parodi afin de réaménager la promenade en front de mer et créer du lien entre la gare croisière Stazioni Marittime et l’ancien port. En 2011, le port de Gênes avait investi 13 M€ à Ponte dei Mille dans l’extension du quai et les travaux de dragage.

Le port ligure qui a accueilli 797 319 croisiéristes en 2012 a vu son trafic progresser de 1% seulement.
Très fréquenté, Civitavecchia, le port de Rome, envisage d’investir 35 M€ dans les travaux d’agrandissement de son terminal croisières.

Au Sud de l’Italie, à Salerne plus précisément, l’autorité portuaire prévoit la construction d’un quai croisières supplémentaire pour accompagner le développement de son client Royal Caribbean également actionnaire de Salerno Cruises, société gestionnaire de l’activité croisière. Salerne a également confié à l’architecte Zaha Hadid la construction de sa future gare maritime. 20% de croisiéristes supplémentaires sont annoncés en 2013.

Nouveau quai croisières et future gare maritime à Toulon

Elargissement de la passe nord en prévision pour le port de Marseille. (Photo N.B.C)
Elargissement de la passe nord en prévision pour le port de Marseille. (Photo N.B.C)
Le port de Toulon a dévoilé fin 2012 sa décision de construire un nouveau quai en centre-ville. De 400 mètres de long et 11 mètres de tirant d'eau, ce nouvel ouvrage portuaire sera construit par Ports Toulon Provence. Ce bâti, parallèle au Quai Fournel, sera conforme à l'évolution du marché de la croisière.

Avec cette réalisation, Toulon doublera ainsi sa capacité d'accueil en terme de paquebots supérieurs à 280 mètres. Avec 130 escales en 2012, Toulon connait, en matière de croisière, une croissance à deux chiffres. Compte tenu de la hausse de sa fréquentation, le port vient par ailleurs de signer en janvier 2013 un accord avec la Marine Nationale afin de recevoir des paquebots sur rade lorsque les quais sont saturés. Particulièrement bien abritée, la rade de Toulon constitue le port refuge de bien des paquebots et des ferries. Toulon prévoit également à terme de construire une gare maritime croisière sur le port de Brégaillon. Le projet se trouve au simple stade des études.

Avec plus de 100 M€ investis au cours des dix dernières années dans les cinq terminaux croisières, le port de Barcelone envisage une pause dans les grands travaux d’aménagement pour l’année en cours.

« Plus de 80% sont des investissements privés engagés par les opérateurs de terminaux : Creuers del Port de Barcelona (terminaux A, B, C and WTC Nord et Sud) et Carnival Cruise (Palacruceros) », indique l’autorité portuaire de Barcelone, actionnaire à  hauteur de 20% de la société Port Creuers. « Les 20% restants sont des aménagements d’infrastructures réalisés par APB », souligne le port catalan qui a connu un repli de 9,4% de la fréquentation avec 2,4 millions de croisiéristes en 2012.



Lire l'ensemble du dossier




Jeudi 28 Mars 2013



Lu 1438 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise