Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les ports de Haïfa et Ashdod sont en pleine mutation


Plus de 95% du commerce international israélien transitent par Haïfa et Ashdod. Dans le cadre d’une grande réforme portuaire, en 2010, le gouvernement a lancé la privatisation progressive et totale des deux principaux ports marchands du pays.



Le port de  Haïfa. Photo (DR)
Le port de Haïfa. Photo (DR)
ISRAËL. Début 2012, 15% des capitaux des ports méditerranéens d’Ashdod et de Haïfa sont déjà dans les mains du privé.

L’industrie touristique est montée en flèche en 2011, au port de  Haïfa, avec la visite de 165 744 touristes, soit  102% de plus qu’en 2010, et 123 000 visiteurs sont passés par le port d’Ashdod. « Principalement à cause des troubles en Égypte, les tour-opérateurs se sont tournés vers Israël comme destination de remplacement» a indiqué Zohar Rom, le porte-parole du port de Haïfa.

Lors de la conférence de presse de présentation des résultats annuels du Port d’Ashdod, le directeur général du port d’Ashdod, Shuki Sagis a déclaré son inquiétude pour les échanges commerciaux portuaires d’Israël avec l’Europe, qui représentent 40% des revenus du port d’Ashdod. «Les échanges commerciaux avec l’Europe sont en  baisse générale dans tous les ports israéliens. La plupart des entreprises de transports maritimes sont en crise, j’ai bien peur qu’ils ne prennent tous le même chemin que la compagnie Zim qui est surendettée.» 

En 2011, le revenu annuel du port d’Ashdod s’élevait à  1,16 milliard de shekels (235 M€), soit seulement 1% de plus qu’en 2010, et 18,9 millions de tonnes de marchandises (import et export)  ont transité par ce port. A Haïfa, le trafic portuaire atteignait  22,5 millions de  tonnes en 2011, avec un revenu annuel d’ 1,10 milliard de shekels (223 M€) soit 4% de plus que l’an passé.  

Shuki Sagis déplore que les tarifs portuaires restent fixés au niveau national et non pas local ce qui empêche la compétitivité de jouer, et d’après lui, la réforme portuaire vers la privatisation des ports de de Haïfa et Ashdod est trop lente et trop tardive.

La privatisation totale des deux ports est en effet prévue pour 2020 et le gouvernement devra composer avec des syndicats qui s’opposent à toute atteinte aux droits des salariés. Selon Shuki Sagis, ce sont les nombreuses grèves qui ont paralysé les ports israéliens ces dernières années, qui ont ralenti la restructuration portuaire en cours.

Deux ports de transit pour les énormes quantités de gaz naturel découvertes au large des côtes israéliennes

En juin 2011, le nouveau terminal de containers «Carmel» du port de Haïfa, a été pleinement opérationnel, permettant de doubler la capacité du Port. Un projet dans lequel le gouvernement a investi 2 milliards de shekels (406 M€). «Le port est désormais pourvu d’un système TOS (Terminal Operating System), depuis le mois de mai 2011, l’embarquement et le débarquement des marchandises à Haïfa se fait deux fois plus vite qu’avant » explique Zohar Rom.

Les découvertes d’énormes quantités de gaz, au large des côtes israéliennes et chypriotes risquent d’ouvrir de nouvelles perspectives pour ces deux ports. A Haïfa, le port privé détenu par la compagnie Israël Shipyards Ltd. a déjà signé un mémorandum d’accord en juillet 2010, avec le consortium des sociétés qui exploite le gisement de gaz de Tamar qui ont payé 60 millions de shekels (12,17 M€) pour louer des emplacements d’ancrage et de stockage.

D’autres emplacements devraient être très bientôt loués à Haïfa, mais aussi à Ashdod,  par les sociétés qui exploitent le gisement de gaz Léviathan.

Voir l'ensemble du dossier sur les résultats 2011 et les perspectives 2012 des ports méditerranéens




Lundi 19 Mars 2012



Lu 1903 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise