Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les pays méditerranéens présentent des performances médiocres en 2016


Alors que des murs poussent un peu partout, que l'intégrisme et le nationalisme divisent plus que jamais la Méditerranée, au moins une constante souligne la réalité d'un espace méditerranéen : la médiocrité des performances économiques des pays qui le compose.



MEDITERRANEE. À quelques exceptions près, les pays méditerranéens du sud comme du nord affichent pour 2016 de mauvais indicateurs économiques.

À l'occasion de la présentation de l'évaluation détaillée de la situation économique et sociale dans les États membres, la Commission européenne a d'ailleurs classé la France, l'Italie, le Portugal, la Bulgarie, la Croatie et Chypre dans la catégorie des pays présentant des déséquilibres excessifs. Soit uniquement des pays du sud de l'Europe.

Sur la trentaine de pays méditerranéens, près d'une dizaine voient leurs indicateurs clignoter en rouge en 2016.

Le Liban et la Grèce en grande difficulté

Le Liban et la Grèce se classent largement derniers de la classe. Avec 25% de chômeurs, une croissance du PIB proche de zéro, en endettement de 144% que le déficit public de 8% ne fait qu'aggraver, le Liban paie le prix d'un système politique complètement bloqué et de l'instabilité de la région.

Le clientélisme de ses élites politiques a également plongé la Grèce dans une situation que l'austérité drastique imposée par Bruxelles n'a fait qu’aggraver. Avec comme résultat des années de récession, 23% de chômeurs, un endettement (180% du PIB) et un déficit budgétaire (5,5%) insupportables financièrement.

Mauvais résultats pour l'Espagne, l'Italie, la Tunisie, l'Algérie et l'Égypte

L'Espagne, avec 18,5% de chômeurs, 3,1% de déficit budgétaire et 99% de dette publique reste encore dans le rouge même sa situation semble s'améliorer.

L'Italie reste égale à elle-même, avec un taux de croissance de son PIB d'à peine 0,9%, une dette égale à 132% de son PIB et un déficit budgétaire de 2,4%.

Enfin, la Tunisie (15,6% de chômeurs et 6% de déficit budgétaire), l'Algérie (13% de déficit public), l'Égypte (12% de déficit public, 98% de dette) voient leurs situations se dégrader très fortement.

Israël, Malte et la Turquie dans le vert

Les autres pays méditerranéens font mieux, mais présentent quasiment tous des faiblesses comme la France pour son déficit budgétaire (3,3%) et la faiblesse de sa croissance (1,1%), ou encore la Croatie avec près de 15% de chômeurs et un déficit budgétaire de 3,3%.

Seuls trois pays émergent du lot.

Tout d'abord Israël, dont le bilan économique 2016 doit faire de nombreux envieux. 4,3% de taux de chômage, un taux de croissance du PIB de 4% qui permet de supporter sans problème une dette publique de 60,4% et un déficit budgétaire de 2,15%.
Malte fait également partie des premiers de la classe avec peu de chômeurs (4,8%), un PIB en forte croissance (+4,3%) et un déficit budgétaire de seulement 1,4%.

Enfin, la Turquie reste parmi les premiers de la classe grâce à seulement 1,8% de déficit public et un endettement de 30,7%. Mais la croissance subit un coup d'arrêt en 2016 (+1,8%) et la situation tant à ses frontières qu'à l'intérieur du pays laisse craindre une année 2017 très difficile.



Gérard Tur


Vendredi 17 Mars 2017



Lu 2360 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




















Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA












Suivez econostrum.info en direct sur Facebook









Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA          EDF
 
Femise