Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les pays méditerranéens à la traîne du classement du WEF




MEDITERRANEE. Qu'ils soient européens ou de la zone MENA (Moyen-Orient Afrique du Nord), les pays méditerranéens font partie des derniers de la classe de leurs régions respectives en terme de compétitivité.

 
Pas un pays méditerranéen n'entre dans le top 10 des pays européens les plus compétitifs. La Méditerranée fait également pâle figure en zone Moyen Orient/Afrique du nord avec comme leader la Jordanie seulement 7eme.

 
Le rapport du WEF (Forum Economique Mondial, organisateur du Forum de Davos) publié mardi 30 septembre classe chaque année 140 pays en fonction leur compétitivité. Il croise pour cela une centaine d'indicateurs économiques tirés des pays eux-mêmes et d'organisations internationales de type Banque mondiale ou UNESCO. Le classement englobe toute une série de critères dont les institutions, les infrastructures, le niveau d’éducation et de recherche, l'environnement macroéconomique, les politiques économiques, l'innovation, le système de santé, ou encore le fonctionnement des marchés
 
La Méditerranée y fait pâle figure, loin derrière la Suisse première et d'une façon générale les pays anglo-saxons et asiatiques.

 
Pas un pays méditerranéen dans les 20 premiers ! La France ouvre la marche avec la 22e place. Suivent Israël (27e), l'Espagne (33e), le Portugal (38e), l'Italie (43e). En queue de peloton, l'Égypte occupe une peu flatteuse 116e place. La Bosnie Herzégovine (111e), le Liban (101e), la Serbie (94e) et l'Albanie font à peine mieux (93e).

 
Non seulement les pays méditerranéens sont à la traîne, mais beaucoup reculent. La Turquie (51e) perd 6 places, l'Algérie (87e) 8 places, la Tunisie (92e) 5 places, le Portugal 2 places. Le Maroc (72e) stagne,

"L’Espagne, l’Italie, le Portugal et la France ont fait des progrès notables en matière de renforcement de la compétitivité" note de rapport. « Grâce aux programmes de réformes destinés à améliorer le fonctionnement des marchés, l’Espagne et l’Italie ont grimpé de respectivement deux et six places. Des améliorations similaires sur les marchés des biens et du travail en France (22e) et au Portugal (38e) sont contrebalancées par le recul des performances dans d’autres domaines. La Grèce maintient sa 81e place cette année sur la base de données recueillies avant le plan de sauvetage de juin. L’accès au financement reste une menace commune pour toutes les économies et est le principal obstacle dans la région au déverrouillage des investissements ».


Gérard Tur


Jeudi 1 Octobre 2015



Lu 7684 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise