Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les pays du nord de la Méditerranée directement touchés par la crise du gaz russo-ukrainienne


La nouvelle crise du gaz entre la Russie et l’Ukraine, qui touche plusieurs pays du sud de l'Europe, pousse celle-ci à diversifier encore ses sources d’approvisionnement énergétiques. Idéalement située entre l’Europe et les richesses de la mer Caspienne, la Turquie est au cœur de plusieurs projets stratégiques.



L'Europe veut réduire sa dépendance vis-à-vis du gaz russe (photo DR)
L'Europe veut réduire sa dépendance vis-à-vis du gaz russe (photo DR)
EUROPE / MEDITERRANEE. La crise du gaz entre Moscou et l’Ukraine commence à faire sentir ses effets autour de la Méditerranée.

Lundi, plusieurs pays ont annoncé une baisse de leur approvisionnement. Elle est de l’ordre de 7% pour la Croatie, alors qu’en Grèce, le gazier Public Gaz Corporation of Greece (DEPA) fait état d’une diminution d’un tiers de la fourniture de gaz russe.

De son côté, la Turquie a d’ores et déjà augmenté ses approvisionnements directement importés de Russie via le gazoduc Blue Stream qui circule sous la mer Noire, et dont le volume est passé ce lundi à 41 millions de m3 au lieu de 35 millions habituellement.

40% des importations européennes de gaz sont russes

La Grèce pourrait être le pays le plus pénalisé sur le bassin méditerranéen, alors qu’elle achète chaque année 3 milliards de m3 de gaz naturel au russe Gazprom (via l'Ukraine, la Moldavie et la Bulgarie), soit 75% de sa consommation annuelle en gaz.

DEPA importe également 0,51 à 0,68 milliard de m3 par an de gaz naturel liquide d’Algérie et, depuis septembre 2007, 0,75 milliard de m3 d’Azerbaïdjan via la Turquie. Toutefois la pénurie n’est pas à l’ordre du jour, la Grèce disposant de réserves de gaz pour environ deux semaines.

Cette nouvelle crise entre l’Ukraine et la Russie, qui avait déjà fermé le robinet du gaz en janvier 2006, va en tout cas pousser l’Union Européenne (UE) à accroître la diversification de ses approvisionnements et à réduire sa dépendance vis-à-vis du gaz russe qui représente aujourd’hui 40% environ de ses importations de gaz, contre 75% en 1990.

Le sujet sera à l’ordre du jour de la réunion des 27 ministres des Affaires Etrangères, le 8 janvier 2009.

La Turquie, couloir énergétique de l'Europe

Deux gros projets de gazoduc passent par la Turquie (DR)
Deux gros projets de gazoduc passent par la Turquie (DR)
Dans ce contexte, la Turquie est plus que jamais au centre des approvisionnements énergétiques de l’Europe. Depuis 2006, le port turc de Ceyhan sur la Méditerranée reçoit du pétrole des champs pétrolifères azerbaïdjanais de la mer Caspienne via l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan (TBC).

Deux gros projets de gazoduc s’affrontent également dans la région. Le South Stream, construit par la société russe Gazprom et l’italien Eni, doit traverser la mer Noire jusqu'en Bulgarie, et se diviser ensuite vers l'Autriche et la Grèce avec une déviation vers Ankara.

Bruxelles et les Etats-Unis soutiennent un autre dossier, celui du gazoduc Nabucco, attribué aux groupes autrichiens OMV, hongrois MOL, roumain Transgaz, bulgare Bulgargaz, turc Botas et allemand RWE, qui doit acheminer le gaz de la mer Caspienne vers l’Autriche à travers la Turquie et les Balkans sur 3.300 km. Sa construction devrait démarrer cette année.


Brigitte Challiol


Lundi 5 Janvier 2009



Lu 4020 fois

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise