Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les pays du Printemps arabe face à l'enjeu de l'emploi


Pour les huitièmes Rendez-vous économiques de la Méditerranée, la problématique de l’emploi dans les pays du Printemps arabe se trouvait au cœur des débats.



Laurent Vigier, directeur des affaires européennes et internationales de la Caisse des dépôts  et Consignations, présente les problématiques économiques des pays du Printemps arabe (photo Marine Périn)
Laurent Vigier, directeur des affaires européennes et internationales de la Caisse des dépôts et Consignations, présente les problématiques économiques des pays du Printemps arabe (photo Marine Périn)

 

MÉDITERRANÉE. “Derrière la problématique de l’emploi se trouve la lutte contre la pauvreté, la promotion de la jeunesse et la question de l’équilibre territorial.” L’introduction de Laurent Vigier, directeur des affaires européennes et internationales de la Caisse des dépôts  et Consignations, pose les questions-clefs des Rendez-vous économiques de la Méditerranée, organisés le samedi 20 octobre 2012 à Marseille.

 

Articulée autour de la thématique “Nouveaux pouvoirs, nouveaux programmes économiques en Méditerranée”, cette huitième édition interrogeait les nouvelles problématiques économiques à l'œuvre dans les pays touchés par les révolutions.

 

“Les Printemps arabes nous ont rappelé que la croissance n’était pas forcément synonyme de développement.”  Pour Laurent Vigier, elle renforcerait même la pauvreté et creuserait les inégalités : “Nous sommes dans des pays où les politiques publiques courent après des attentes sociales. Il faut rééquilibrer la croissance pour qu’elle soit plus inclusive, plus juste”.

 

Dans cette zone, les jeunes occupent une large part des défavorisés : “Les politiques économiques ne prennent pas en compte les jeunes : 30% des 15-24 ans sont au chômage dans les pays de la Rive-Sud de la Méditerranée”. Enfin, les inégalités se jouent au niveau territorial : “Il faut rappeler que la révolution tunisienne est née dans le centre, dans les terres. Et en Égypte, le taux de pauvreté est de 90% dans les zones rurales”.


Créer une adéquation entre la formation et le marché de l’emploi

Salvatore Nigro, d'Education for Employment, explique les lacunes de l'éducation dans la formation des jeunes (photo Marine Périn)
Salvatore Nigro, d'Education for Employment, explique les lacunes de l'éducation dans la formation des jeunes (photo Marine Périn)

 

 "Deux mots : jeunesse, chômage. Aujourd’hui, 50% des chômeurs sont des jeunes”, analyse Salvatore Nigro, directeur exécutif Europe d’Education for Employment. Pour lui, les formations sont inadaptées au monde du travail : “Le problème, c’est l’adéquation entre les jeunes et le besoin des entreprises. Il faut demander au secteur privé : «De quoi avez-vous besoin ?” De même, les demandeurs d’emploi souffrent de lacunes liées à l’embauche : “À l’université, on délivre aux étudiants des connaissances académiques. Pourquoi on ne leur apprend pas à rédiger leur CV, à écrire une lettre de motivation, et à passer un entretien ?”

 

L’OCEMO (Office de coopération économique pour la Méditerranée et l’Orient) tente de répondre à ces problématiques d’éducation. Ainsi, l’Office développe le réseau méditerranéen des “Écoles Nouvelle Chance” : “elles sont organisées autour de trois angles : la pédagogie, l’insertion professionnelle et l’accompagnement social”, explique Pascale Chabrillat, sa directrice générale. Pour elle, l’objectif à long terme dans ces pays est de “mettre en place de nouvelles politiques publiques incitatives et, pour cela, il faut appuyer la mobilisation de la société civile organisée, les experts et les écoles de management”.


Recréer une conjoncture favorable à l’entrepreneuriat

Bernard Belletante, d'Euromedmanagement, explique comment aider les jeunes à entreprendre (photo Marine Périn)
Bernard Belletante, d'Euromedmanagement, explique comment aider les jeunes à entreprendre (photo Marine Périn)

 

Aujourd’hui, les principaux créateurs d’emplois sont les PME mais, dans les pays du sud, peu de nouvelles entreprises voient le jour. Pour Henry Roux-Alezais, président de l’Institut de la Méditerranée“deux choses expliquent le faible entrepreneuriat : un manque de confiance dans la société économique et l’absence d’une stratégie de développement claire”. Pour redonner aux travailleurs l’envie d’entreprendre, il faudrait donc repenser les politiques publiques : “il faut un pacte social, un cadre institutionnel et une reconnaissance de la valeur de l’entreprise. Nous, nous investissons si tout ça existe : un climat de confiance, d’adhésion sociale et de stratégie”.

 

Et pour donner aux jeunes les moyens d’entreprendre, la solution n’est pas, selon le directeur général d’EuromedManagement  Bernard Belletante, dans la formation : “Nous donnons trop d’importance aux diplômes, ce n’est pas ce qui compte dans l’entrepreneuriat. Il faut créer des structures pour encourager tous les étudiants, quels que soient leur niveau et leur domaine : les business nurseries, par exemple, leur permettent de tester leur projet et d’avoir l’avis de professionnels”. Ainsi, la business school de Marseille participe notamment, en partenariat avec l’OCEMO, à la création de 50 “juniors entreprises” autour de la Méditerranée, un “espace de liberté pour les jeunes”.

Lire l'ensemble des articles sur la Semaine Economique de la Méditerranée





Lundi 22 Octobre 2012



Lu 952 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise