Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les pays de l'Europe du sud plutôt mal classés sur la pauvreté des enfants




Le taux de privation des enfants par pays et par catégorie à risque (document Unicef)
Le taux de privation des enfants par pays et par catégorie à risque (document Unicef)
EUROPE DU SUD. L’Unicef  a tenté d’évaluer la pauvreté des enfants dans trente-cinq pays riches à partir de données datant de 2009. Résultat, les pays méditerranéens sont plutôt mal classés.
 
Selon un premier mode de calcul, fondé sur le taux de privation, qui considère comme pauvre un enfant privé d’au moins deux éléments sur une liste de quatorze jugés essentiels à leur bien-être et à leur développement, tels que trois repas par jour, des livres appropriés au niveau de connaissance, deux paires de chaussures, le Portugal compte 27,4 % d’enfants pauvres, la Grèce 17,2 %, l’Italie 13,3 %, la France 10,1 %, Malte 8,9 %, l’Espagne 8,1 % et Chypre 7 %.

Selon un deuxième mode de calcul, basé sur la part des enfants vivants dans des familles dont le revenu est inférieur de moitié au revenu médian national, la pauvreté touche 17,1 % des enfants espagnols, 16 % des Grecs, 15,9 % des Italiens, 14,7 % des Portugais, 8,9 % des Maltais, 8,8 % des Français et 6,1 % des Chypriotes.
 
Le classement ne fait pas que refléter l’écart des niveaux de vie entre les pays. Le revenu par habitant au Portugal et en République tchèque est à peu près identique mais le taux de privation est trois fois plus élevé au Portugal.
 
L’étude révèle aussi que la proportion d’enfants pauvres est dans certains pays plus forte que la proportion d’adultes pauvres, ce qui traduit une évolution négative. À l’exception de Chypre, tous les pays méditerranéens sont dans ce cas.
 
Or, d’après les auteurs du rapport, la pauvreté des enfants aboutit à un cercle vicieux, dont toute la société paie le prix, perpétuant le cycle de la pauvreté : « faibles retours sur les investissements dans l’éducation, baisse des compétences et de la productivité, risques accrus de chômage et de dépendance à l’égard de l’aide sociale, coûts plus élevés de la protection sociale et des systèmes judiciaires et érosion de la cohésion sociale ».

unicef_innocenti_mesurer_la_pauvrete_des_enfants_2012_1_.pdf UNICEF_Innocenti_Mesurer-la-pauvrete-des-enfants_2012(1).pdf  (1.76 Mo)





Mardi 29 Mai 2012


Plus d'actualités sur : Chypre, enfants, Espagne, France, Grèce, Italie, Malte, pauvreté, Portugal, Unicef

Lu 2524 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise