Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les patrons français du Medef « comprennent » la LFC 2009 et les entreprises de l’Hexagone s’adapteront


Le Medef a annoncé, à l’issue d’une visite d’une délégation d’une soixantaine de chefs d’entreprises à l’invitation du Forum des chefs d’entreprise, que les entreprises françaises s’adapteront à la LFC 2009 et qu’il œuvrera pour que la France reste le premier investisseur hors hydrocarbures en Algérie.



Laurence Parisot, présidente du Medef, est venue à Alger s'exprimer aux côté de ses homologues du FCE (Photo AB)
Laurence Parisot, présidente du Medef, est venue à Alger s'exprimer aux côté de ses homologues du FCE (Photo AB)
ALGERIE / FRANCE. « Nous prenons acte de la LFC 2009. Nous allons nous adapter, mais cela ne modifie en rien la relation entre les deux pays. L’Algérie est un partenaire économique de premier choix pour la France. »

C’est le message clef qu’a tenu à délivrer Laurence Parisot, présidente du Mouvement des entreprises de France (MEDEF), lors de la conférence de presse qu’elle a animée conjointement avec Réda Hamiani, président du Forum des chefs d'entreprises (FCE), en compagnie de leurs vice-présidents respectifs, le mardi 24 novembre 2009 à l’Hôtel Sofitel d’Alger.

La chef de file du MEDEF, qui revenait d’un entretien avec le premier ministre algérien Ahmed Ouyahia, s’est déclarée satisfaite de cette rencontre et a précisé que les questions politiques n’avaient point été abordées.

Elle souligne, toutefois, que le premier ministre lui avait affirmé qu’ « il n’y a aucun contentieux entre les deux pays ».

Pour rappel, la France reste le premier investisseur étranger hors hydrocarbures en Algérie (16,5% de parts de marché) et compte également quelques 300 entreprises présentes dans le pays qui revendiquent 35 000 emplois directs.

Mais l’Hexagone est talonné de près par les Italiens qui captent 11,9% de parts de marché.

Vers un renforcement des échanges FCE-Medef

Dans le but « de renforcer, de densifier et de diversifier le tissu productif algérien à travers des partenariats de production », les deux partenaires (MEDEF et FCE) « ont convenu de structurer leurs relations dans le cadre d’une feuille de route dont l’objet s’articule autour de deux axes, à savoir le renforcement de la coopération institutionnelle entre les deux organisations et l’élaboration d’un programme de rencontres sectorielles entre les entreprises algériennes et françaises. »

Laurence Parisot insiste sur le fait qu'il faudrait travailler « la main dans la main entre le Medef et le FCE pour favoriser la mise en relation des investisseurs de part et d’autre. L’avenir est aux projets communs. Nous avons intérêt à créer une cellule qui centralise les informations sur les projets d’investissements »

L’industrie automobile et les nouvelles technologies comme dossiers prioritaires

Parmi les sujets qui seront traités par le FCE et le MEDEF, il y a, en premier lieu, l’automobile et les nouvelles technologies.

Selon certaines indiscrétions, la stratégie de développement d’une industrie automobile sera
« gérée» par les deux parties.

Le MEDEF va s’atteler à convaincre Renault et Peugeot de venir en Algérie monter des usines alors que le FCE tentera de baliser le terrain en sensibilisant les pouvoir publics sur les « préalables », à savoir la mise en place d’un tissu de sous-traitants.

Pour un expert rencontré sur place, « si on commence maintenant, le réseau de sous-traitants sera effectif dans deux ou trois ans. »

Lire aussi : L'ensemble de l'exécutif provençal se rendra à Alger le 6 décembre 2009
Et :  Le Medef annonce 5 mds$ d'investissements en Algérie
Et : Alger accepte de recevoir les élus provençaux
Et : La nouvelle loi algérienne sur les importations expliquée aux entreprises
Et : L'Algérie éternue, le port de Marseille s'enrhume


Amal Belkessam, à ALGER


Mercredi 25 Novembre 2009



Lu 1627 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise