Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les patrons du CAC 40 ont augmenté de 10% leur rémunération en 2014




Thierry Pilenko, PDG de Technip, a baissé sa rémunération de 51% (photo Technip)
Thierry Pilenko, PDG de Technip, a baissé sa rémunération de 51% (photo Technip)
FRANCE. Selon une enquête réalisée par Facta, les rémunérations des dirigeants du CAC 40 ont augmenté de 10,1% en 2014. S'appuyant sur les rapports annuels des sociétés, le site dédié à l'information factuelle (data journalisme) évalue à 153 M€ le total de leurs revenus cumulés.
 
"L’augmentation est plus modérée s’agissant des rémunérations fixes, souvent stables d’un exercice sur l’autre, et même des rémunérations variables. Pour ces deux composantes réunies, la hausse est de seulement 5,2% en 2014 (3,1% sur le périmètre strictement comparable). On note toutefois la multiplication de formules de rémunérations variables « pluri-annuelles », parfois rattachées au moins pour partie à la variation du cours des actions" précise Facta.

Mais, l'augmentation des rémunérations s'explique surtout par les attributions d'actions et d'options dont le nombre progresse de 19,6% sur un an.

Les plus gros écarts entre 2013 et 2014 sont relevés dans le groupe Accor qui augmente de 269% la rémunération de son PDG (3,87 M€ en 2014) ce qui bénéficie à Sébastien Bazin (non présent en 2013 sur une partie de l'exercice), chez Renault avec une hausse de 174% des revenus de Carlos Ghosn (7,16 M€) mais une partie de cette somme reste conditionnelle, et dans le groupe Bouygues avec une progression de 82% de la rémunération de Martin Bouygues (1,67 M€).

A contrario, plusieurs patrons ont subi une baisse significative de leur rémunération comme Thierry Pilenko de Technip avec une chute de 51% à 1,98 M€, Maurice Lévy de Publicis (-37% à 2,83 M€) et Bernard Arnault de LVMH (-22% à 6,18 M€).

Facta décèle à, travers cette enquête "une relation assez nette entre la taille de l'entreprise, exprimée par sa capitalisation boursière, et la rémunération globale des dirigeants". En revanche, la convergence est plus faible entre la rémunération du dirigeant et le rendement pour l'actionnaire."




Mercredi 29 Avril 2015



Lu 3067 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:50 L'Algérie dans le doute €

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise