Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les nouveaux accords commerciaux entre l'Espagne et la Chine représentent 5,6 mds€




Satisfaction du ministre Espagnol de l'Industrie, Miguel Sebastián (photo : DR)
Satisfaction du ministre Espagnol de l'Industrie, Miguel Sebastián (photo : DR)
ESPAGNE. La visite en Espagne du Vice-Premier Ministre Chinois Li Keqiang, de passage à Madrid le 4 janvier 2011, a donné un bol d'air au gouvernement de José Luis Rodriguez Zapatero, empêtré dans les mesures d'austérité pour redresser la sévère crise économique que traverse son pays.



De fait, la visite de la délégation chinoise a permis de signer plusieurs accords commerciaux de grande ampleur, qui devraient permettre aux entreprises espagnoles d'engranger au total 7,5 mds $, soit 5,65 mds€.



Les principales entreprises bénéficiaires dans la péninsule sont Repsol, BBVA, Indra et Vodafone, qui ont signé des contrats de partenariat avec des entreprises chinoises de leur secteur respectif.



Les gouvernement espagnol et chinois ont également signé un accord de coopération concernant la promotion des investissements dans les énergies renouvelables, ainsi qu'un contrat pour la création d'un centre logistique dédié aux marchandises espagnoles à Chaoyang (dans la province de Pékin). Ce qui devrait faciliter les exportations des entreprises ibériques opérant dans les secteurs de la mode, la maroquinerie, les chaussures et le vin.



Au cours des dix premiers mois de 2010, les exportations espagnoles en Chine ont dépassé 2,14 mds€ (soit + 33% par rapport à l'année précédente). Même si la balance commerciale continue de pencher sensiblement en faveur des Chinois, qui ont envoyé en Espagne l'équivalent de 15,6 mds€ durant la même période.



Les nouveaux accords entre la Chine et l'Espagne ont également une valeur politique pour José Luis Rodriguez Zapatero, car le Vice Premier Ministre Li Keqiang lui a exprimé sa confiance dans l'économie espagnole, et la volonté des autorités chinoise de continuer apporter leur soutien financier -à travers l'achat de bons- pour aider le gouvernement espagnol à supporter son déficit public.



Francis Mateo, à BARCELONE


Vendredi 7 Janvier 2011



Lu 1777 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 10:48 La Tunisie engrange 14 mrds€ d'investissements

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise