Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les incertitudes économiques pèsent après l’attentat de Marrakech


Le tourisme et l'immobilier sont les deux secteurs clés de Marrakech.



Très vite, la foule a repris ses droits sur la célèbre place de Marrakech (photo C.Marot)
Très vite, la foule a repris ses droits sur la célèbre place de Marrakech (photo C.Marot)
MAROC. Pour Ahmed Bennani, propriétaire de l’hôtel Hivernage, dans le quartier chic du Guéliz, « en ciblant Marrakech, on a voulu s’attaquer à l’économie du pays, qui connaît une croissance stable et des réformes depuis plusieurs années ».

Près de la moitié de la population de Marrakech vit grâce au tourisme.

Avec 1,8 million de touristes fin 2010, la ville ocre est la première destination du Maroc, en nombre de clients, mais aussi en capacité hôtelière.

Au niveau national, le tourisme, érigé en véritable stratégie, a reçu 9,4 millions de touristes fin 2010 et vise le double d’ici 2020. C’est aussi environ un tiers des entrées de devises et 10% du PIB national.

Malgré le terrible attentat qui a coûté la vie à seize personnes et fait vingt-cinq blessés, l’activité à Marrakech semble revenir à la normale. Les touristes continuent à sortir et arpenter la médina ainsi que la place Jamaâ El Fna, même si pour certains l’inquiétude est réelle.

« Pour l’instant, les professionnels ont reçu très peu d’annulations, affirme Hamid Ben Tahar, président du Centre régional du tourisme (CRT). On constate un véritable élan de solidarité ».

Sur la place Jamaâ el Fna, les commerçants sont plus circonspects.

« Le tourisme et le commerce vont être bloqués pendant un bout de temps », estime Khalid, employé d’un bazar.

L'immobilier également touché

Avec le tourisme, l’immobilier, l’un des autres secteurs phares de Marrakech, risque d’être affecté. Lui qui avait fortement souffert de la crise économique mondiale en 2008, avec des prix en baisse de 20 à 40%. De nombreux Français possèdent des appartements et riads dans la ville ocre.

« Il y aura sûrement des répercussions. On a déjà reçu des emails de personnes qui ont repoussé un peu leur voyage, que ce soit pour venir en vacances ou pour acheter dans l’immobilier », indique Bernard Charrière, dirigeant du groupe MC Connexion à Marrakech.

« Nous aurons probablement une légère baisse, mais je ne pense pas que les répercussions sur l’économie soient profondes, comme on a pu le voir dans le passé pour l’Egypte », ajoute le dirigeant.

De son côté, la bourse de Casablanca qui s’était stabilisée depuis le début de l’année, a perdu 5% après l’attentat.


Christelle Marot, à MARRAKECH


Lundi 2 Mai 2011



Lu 3000 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:50 L'Algérie dans le doute €


Commentaires

1.Posté par lilou le 02/05/2011 12:06
CET ATTENTAT NE M'EMPECHERA PAS D'ALLER VISITER CE BEAU PAYS DES CET ETE.

2.Posté par ALAMI Hakim le 02/05/2011 17:47
Ce qui est arrivé est malheureux mais aucune revendication n'a été associée à cet acte terroriste que nous qualifierons de barbare puisque associé à aucune revendication.
Mais Marrakech doit bien son essor tant de la part de ses dirigeants et de la volonté du gouvernement de développer cette ville et d'en faire bénéficier tout un chacun, par une réelle redistribution des richesses, par un développement du rural avec l'extension du réseau routier, par la création de vraie ville jumelle comme tamansourt, ou par l’électrification et l'assainissement de la médina, par la restauration d'un réel patrimoine de la médina, par la sauvegarde de métier ancestraux et donc de l’artisanat marocain, par une économie locale, par l'accès d'une scolarisation au plus grand nombre, par le rayonnement culturel au niveau international ( festival du film, caftan du Maroc, ...). Non nous sommes aujourd'hui dans un Maroc du XXI° Siècle ou chacun a sa place, dans un profond respect mutuel des étrangers et des marocains, le train est en marche, à chacun d'y monter et d'en profiter, certes avec l'aide des pouvoirs publics, avec des réajustements peut être au niveau des bas salaires et du respect du droit, mais ne grippons pas ce rouage, au contraire ajoutons y notre bonne volonté à tous, particulier, professionnels, pouvoir public.
Bien à vous
H. ALAMI - CEO MAROC PRESTIGE Real Estate - Votre conseiller immobilier au Maroc

3.Posté par Lavallard Gisèle le 03/05/2011 16:55
Pour moi je ne vais rien changer pour le Maroc, à la vente de mon bien : direction Marrakech pour l'achat d'un bien. La population est toujours prête à rendre service dès que nécessaire, le sourire, la gentillesse, l'aide, tout est là !
Montrez aux marocains que vous avez du coeur pour eux, surtout dans le malheur.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise