Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les grandes décisions économiques du G20 pour l'Europe




Le président des États-Unis mexicains, Felipe Calderón Hinojosa, rencontre le président du Conseil italien, Mario Monti (G20)
Le président des États-Unis mexicains, Felipe Calderón Hinojosa, rencontre le président du Conseil italien, Mario Monti (G20)
EUROPE. Le sommet du G20 se termine, mardi 19 juin 2012, mettant fin à la réunion des vingt pays les plus industrialisés ou émergents, au Mexique. L'Europe figurait parmi les principales préoccupations de la réunion avec les élections législatives grecques, le sauvetage des banques en Espagne et plus globalement la crise économique et financière en zone euro.

Le Fonds monétaire international (FMI) peut se féliciter de cette réunion, puisqu'il obtient environ 361 mrds€ de ressources supplémentaires, afin de mieux combattre les effets de la crise européenne sur l'économie mondiale. Le montant double pratiquement sa capacité de prêts.

Par contre, pour le nouveau président de la République française, François Hollande, la réunion présente quelques déconvenues. Le projet de taxe sur les transactions financières ne figure pas dans le communiqué final rendu par le G20.

La taxe européenne demeure le principal espoir du dirigeant français, consistant à taxer à 0,01% les produits dérivés et à 0,1% les transactions en obligations et en actions. La mesure pourrait rapporter jusqu'à 55 mrds€ par an en cas d'application dans l'Union européenne.

Le président des États-Unis mexicains, Felipe Calderón Hinojosa,a déclaré, durant le sommet, compter particulièrement sur la suppression des subventions dans le secteur des combustibles fossiles et a appelé à davantage de financement allant dans le sens du développement durable pour une meilleure croissance économique.

Le groupe devrait publier prochainement une déclaration commune afin d'impulser l'objet principal de la réunion : "la croissance durable".

Le président du Mexique avec le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, et celui de la Commission européenne, José Manuel Durão Barroso (G20)
Le président du Mexique avec le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, et celui de la Commission européenne, José Manuel Durão Barroso (G20)




Mardi 19 Juin 2012



Lu 1021 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 10:48 La Tunisie engrange 14 mrds€ d'investissements

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise