Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les gisements de gaz israéliens représentent une révolution énergétique et économique


Le gouvernement Israélien compte renflouer sa dette externe avec les gisements de gaz situés au large de la côte méditerranéenne, Tamar et Léviathan.



Le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou va soumettre un projet de taxation de l'exploitation d'hydrocarbures aux députés (photo Cipiota/wikipedia)
Le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou va soumettre un projet de taxation de l'exploitation d'hydrocarbures aux députés (photo Cipiota/wikipedia)
ISRAËL. Le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, a annoncé dimanche 9 janvier 2011, lors de la réunion hebdomadaire gouvernementale, qu'il allait soumettre une proposition finale sur la taxation de l'exploitation des ressources gazières et pétrolières, au vote des députés, dès cette semaine.

D'après la commission Sheshinski, chargée d’examiner les nouvelles mesures fiscales à appliquer aux sociétés pétrolières et gazières qui vont exploiter les gisements de gaz en Israël, le site de Tamar devrait à lui seul rapporter au gouvernement israélien au moins deux à trois milliards de shéquels chaque année (entre 430 et 650 m€.

Le deuxième gisement, Léviathan deux fois plus important que Tamar, promet lui aussi un bel avenir pour les caisses de l'Etat israélien. 

D'après le Professeur Eytan Sheshinski, l'exploitation des deux gisements pourrait permettre de rembourser en partie la dette externe de l'Etat hébreu.

Les redevances sur la future exploitation du gaz divisent l'opinion israélienne et internationale

La commission Sheshinki, propose une imposition allant de 52% pour les petits gisements de gaz à 62% pour les plus gros, sur les profits, et non sur les revenus.

Itzhak Techouva, le directeur de la société israélienne qui exploitera les ressources de gaz et le ministre de l’Energie Ouzi Landau estiment que ce taux est trop élevé.

A l’inverse, le ministre des Finances Youval Steinitz et le gouverneur de la Banque d’Israël souhaitent l’application des recommandations de la Commission Sheshinski.

Par ailleurs, les États-Unis commencent déjà à faire pression sur les autorités israéliennes afin qu’elles renoncent à exiger de l'américaine Noble Energy, des redevances aussi élevées sur l’exploitation future de ce gaz.

L'entrée en production de Léviathan ne devrait pas intervenir, selon des analystes, avant 2017. Noble Energy détient 39,6 % des droits pour Léviathan, suivi par les compagnies Delek Drilling et Avner Oil Exploration, à hauteur de 22,67 % chacune, et Ratio Oil Exploration, pour le reste.


Hélène Machline à JÉRUSALEM


Lundi 10 Janvier 2011



Lu 2665 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Commentaires

1.Posté par géo le 21/02/2011 15:05
Une simple carte avec la localisation de ces deux gisements ainsi que les limites des eaux territoriales montre l'inanité des revendications tant Egyptiennes (au sud) que Libanaises (au nord). Et ça vaudrait bien mieux qu'un long discours.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise