Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les élections municipales italiennes auront valeur de test national


La gauche italienne compte faire des élections municipales un enjeu national pour affaiblir le gouvernement Berlusconi et se préparer à des législatives anticipées en cas de victoire.



Piazza Castello à Turin, le coeur de la cité et agora pour les meetings politiques (photo ville de Turin)
Piazza Castello à Turin, le coeur de la cité et agora pour les meetings politiques (photo ville de Turin)
ITALIE. Les prochaines élections municipales, qui se dérouleront les 14 et 15 mai 2011 en Italie, auront valeur de test national pour le gouvernement de Silvio Berlusconi. Parmi les 1 345 communes concernées, Turin, Milan, Bologne et Naples seront sous les feux de la rampe.

A Turin, le candidat centre gauche du Parti démocrate (PD), Piero Fassino est donné largement favori pour succéder à Sergio Chiamparino (PD), resté dix ans à la tête de la municipalité. Très apprécié des Turinois, ce dernier ne peut prétendre à un troisième mandat et laisse une ville qui a su évoluer pour sortir de la crise du secteur automobile au prix, cependant, d’un endettement qui reste important.

Dans un Piémont où la Ligue du Nord a remporté la majorité au conseil régional en 2010, Turin devrait rester à gauche. Crédité de près de 50% des votes par les sondages, Piero Fassino, vieux routard de la politique, ancien secrétaire général des démocrates de gauche (DS) et ancien ministre, risque cependant de devoir affronter un second tour.

Parmi les douze candidats et trente-six partis en lice pour ces municipales, son principal challenger est Michele Coppola, le jeune conseiller régional à la culture du PDL (Peuple de la liberté), le parti centre droit de Berlusconi. Mais les jeunes Turinois pourraient être séduits par le candidat du mouvement «Cinq étoiles» lancé par le comique génois, Beppe Grillo, qui a réuni pas moins de 10 000 participants lors de son dernier meeting dans la capitale piémontaise. C’est son mouvement qui, en 2010, a coûté son siège, au second tour, à l’ancienne présidente centre gauche de la région, Mercedes Bresso, pourtant donnée favorite lors des dernières élections régionales.

Milan en première ligne

Pourfendeur de la partitocratie italienne, défenseur d’une "vraie démocratie», Beppe Grillo et son mouvement pourrait jouer les arbitres lors d’un deuxième tour à Bologne où son candidat est crédité de 10 % des voix par les sondages. Même si dans la capitale de l’Emilie Romagne, qui fut l’un des bastions du parti communiste, le représentant de la Ligue du Nord a peu de chance de l’emporter face à un candidat centre-gauche, donné favori.

A Naples, le duel gauche-droite reste ouvert après l’explosion de la majorité de gauche, mais c’est Milan qui monopolise l’attention de Silvio Berlusconi. Son ancienne ministre de l’éducation, Letizia Moratti brigue un second mandat. Si elle ne l’emporte pas au premier tour, le ballottage pourrait lui être fatal. Une gauche qui pourrait s’allier avec le troisième pôle regroupant les centristes et les dissidents de droite mené par Gianfranco Fini, président de l’assemblée nationale, et bénéficier des votes du mouvement "Cinq étoiles".

La perte de Milan dans une Italie du Nord largement acquise à la droite, et plus particulièrement à la Ligue du Nord d’Umberto Bossi, pourrait alors déclencher les hostilités pour hâter la chute du gouvernement Berlusconi et provoquer des élections législatives anticipées dans le pays.


Christiane Navas


Lundi 9 Mai 2011



Lu 2115 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise