Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les dirigeants, sonnés par l'annonce d'un référendum grec, somment le pays d'adopter rapidement le plan d'aide




A la veille de la nomination de Mario Draghi à la tête de la BCE, la Grèce annonce un référendum sur le plan d'aide européen. (Photo BCE)
A la veille de la nomination de Mario Draghi à la tête de la BCE, la Grèce annonce un référendum sur le plan d'aide européen. (Photo BCE)
EUROPE. Le choc de la résolution grecque d'apprêter en référendum le plan d'aide européen bouscule, mardi 1er novembre 2011, la bourse, mais également les dirigeants européens.

Le Premier ministre grec Georges Papandréou a secoué la zone euro, lundi 31 octobre 2011, en annonçant son intention d'organiser un référendum sur le nouveau plan d'aide grec, adopté la semaine dernière à Bruxelles par les 27 pays membres de l'UE.

Par ricochet, les Bourses européennes ont connu, mardi 1er novembre 2011, une journée noire, due aux craintes des places financières d'une aggravation de la crise de la dette dans la zone euro. La Bourse d'Athènes a chuté de 6,92%, tirée à la baisse par les titres bancaires, Paris de 5.38%, Madrid de 6.80%, Milan de 6.80% et Lisbonne de 3.68%.

Sur la place parisienne, la Société générale (-16,23%), BNP Paribas (-13,06%) ou encore le Crédit Agricole (-12,53%) souffrait particulièrement des trépidations en zone euro.

Quant au marché des changes, l'euro recule à 1,3694 dollar.

Souhaitant évincer de leurs pensées l'idée d'un référendum, la France et l'Allemagne apparaissaient "déterminées" à mettre pleinement en oeuvre l'accord de Bruxelles. Le plan d'aide apparaîtrait comme "la seule voie possible" pour résoudre le problème grec", souligne Nicolas Sarkozy, président français. D'accord sur la légitimité de "la parole au peuple" il ponctue sur l'importance de "la solidarité de tous les pays de la zone euro qui ne saurait s'exercer sans que chacun consente aux efforts nécessaires".

Nicolas Sarkozy et Angela Merkel tiendront mercredi 2 novembre 2011, à Cannes, une "réunion de consultation" avec le Fonds monétaire international (FMI) et les institutions européennes. Ils rencontreront également, les autorités grecques "afin de prendre toutes les mesures nécessaires pour la mise en oeuvre dans les meilleurs délais de l'accord conclu le 27 octobre à Bruxelles".




Mercredi 2 Novembre 2011



Lu 792 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 10:48 La Tunisie engrange 14 mrds€ d'investissements

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise