Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les députés algériens adoptent la loi de Finances 2011




Quatre amendements, sur les 31 proposés par les députés, ont été introduits dans le texte final. (photoDR)
Quatre amendements, sur les 31 proposés par les députés, ont été introduits dans le texte final. (photoDR)
ALGÉRIE. L’Assemblée populaire nationale (APN), chambre basse du Parlement algérien, a adopté le 14 novembre 2010, la loi de Finances (LF) 2011.

Le texte adopté vise à encourager l’investissement. C’est ainsi qu’il exonère les activités portant sur le lait cru de l’impôt sur le revenu global (IRG) et de l’impôt sur le bénéfice des sociétés (IBS).

L’exonération de l’IBS touche également les opérations génératrices de devises. La TVA sera pour sa part supprimée pour les compagnies de navigation maritime qui acquerront des navires.

Quant aux chantiers de construction navale, ils bénéficieront d’une réduction de la TVA à 7%. L’élevage aquacole verra l’importation d’aliments exonérée de droits de douanes et le taux de TVA ramené à 7%.

Quatre amendements, sur les trente et un proposés par les députés, ont été introduits dans le texte final.

L’un d’entre eux instaure un fonds spécial pour une réduction de 50% du prix du gaz, durant la saison froide, en faveur des familles démunies des Hauts-Plateaux dont le revenu est inférieur ou égal au salaire national minimum garanti (SNMG).

Les veuves de chahid (martyrs de la guerre de libération nationale) et les ayants droit bénéficieront de nouveau de l’exonération des droits et taxes sur l’importation, une fois tous les cinq ans, de véhicules touristiques neufs.

Lire aussi: Le gouvernement algérien prévoit un fort déficit budgétaire pour 2011
La loi de Finances Complémentaire 2010 entre en application en Algérie


A. Belkessam, à ALGER


Lundi 15 Novembre 2010



Lu 3141 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:27 Matteo Renzi démissionne pour de bon cette fois


Commentaires

1.Posté par bab el oued le 22/11/2010 18:19
Ces députés ont rejeté aussi le statut pour les victimes d'octobre 1988 sous le prétexte qu'il constitue une charge pour les caisses de l'état et pourtant leurs salaires coutent la peau des......
Le ridicule règne toujours.
Tahia el Djazair bla bihoum

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise