Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les conséquences du Brexit difficiles à évaluer pour l'Europe du sud




Les conséquences du Brexit difficiles à évaluer pour l'Europe du sud
EUROPE. Dans un sondage réalisé au lendemain du Brexit par l'institut des directeurs, une association regroupant des chefs d'entreprises britanniques, 22% du millier de patrons interrogés pensent délocaliser une partie de leurs activités hors du Royaume Uni.
 
Les experts financiers s'attendent à voir la City de Londres perdre du terrain après le Brexit. Plusieurs places financières pourraient en tirer profit, mais la plupart sont localisées dans le nord de l'Europe, comme Luxembourg, Dublin ou encore Franfort.

Paris apparaît comme la seule place financière européenne bien placée pour attirer des établissements bancaires ou des sièges de multinationales. Plusieurs voix, dont celle de la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, se sont déjà élevées en France depuis le Brexit pour demander une législation plus souple et une fiscalité plus légère. En février 2016, le président de la HSBC, Douglas Flint, annonçait qu'en cas de Brexit, son groupe délocaliserait un millier d'emplois de Londres vers Paris. 
 
Si la France espère des retombées positives, la plupart des pays du sud de l'Europe s'attendent à souffrir du Brexit. Depuis la crise, 30 000 émigrés portugais ont pris chaque année le bateau pour la Grande Bretagne. Les transferts de fonds entre ces derniers et leurs familles constituent un bonus appréciable pour l'économie portugaise. Leur retour semble peu probable, mais le flux va sans doute se tarir. A l'inverse, la chute de la livre sterling va impacter les secteurs du tourisme et de l'immobilier. Car de nombreux anglais passent leurs retraite au Portugal. Le FMI a évalué l’impact du Brexit sur l’économie portugaise à une perte de 0,2 à 0,5% de PIB.

L'Espagne hésite entre regretter les 300 000 Britanniques vivant sur ses côtes et dont une partie pourrait ne plus avoir les moyens financiers d'y rester, et l'opportunité de planter le drapeau espagnol sur Gibraltar. Les Britanniques sont les premiers clients touristiques de l'Espagne. Les professionnels espèrent que la livre sterling ne descendra pas trop par rapport à l'euro.

En Italie, ce sont les banquiers qui tremblent. La Bourse de Milan a vu l'indice bancaire italien dégringoler de 25 % depuis le Brexit. Avec 360 mds € de créances douteuses, les banques italiennes sont très fragiles et donc les premières attaquées. Le Brexit favorise la spéculation et donc risque de rendre la facture de la consolidation du système bancaire italien beaucoup plus douloureuse.

   
 
 


Gérard Tur


Mercredi 29 Juin 2016



Lu 1853 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:50 L'Algérie dans le doute €

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise