Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les conseillers du commerce extérieur de la France veulent aider l'UpM


Réunis à Marseille dans le cadre de la Semaine économique de la Méditerranée, les Conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) entendent "faire profiter l'Union pour la Méditerranée (UpM) du réseau des CCEF."



Alain Meysonnier est l'un des correspondants UpM des CCEF (photo F.Dubessy)
Alain Meysonnier est l'un des correspondants UpM des CCEF (photo F.Dubessy)
MÉDITERRANÉE / FRANCE. Réunis à Marseille dans le cadre de la Semaine économique de la Méditerranée, les Conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) entendent "faire profiter l'Union pour la Méditerranée (UpM) du réseau des CCEF."

A l'initiative des CCEF de la Méditerranée (80 adhérents en Provence / Corse), un pôle d'expertise "UpM" a été créé en 2010 au sein du Comité national des CCEF qui compte 4 300 adhérents nommés pour trois ans dans 146 pays dont 500 CCEF autour de la Méditerranée.

Dès juin 2008, dans un document publié sur les résultats d'un questionnaire réalisé auprès des adhérents de dix-neuf pays, les CCEF avait déjà publiés dix "propositions" dont "l'UpM peut et doit viser le développement des économies des pays concernés" et "le projet de l'UpM doit être avant tout une union de projets."

Un sommet des CCEF sur l'UpM à Barcelone

Aujourd'hui, après l'échec des deux Sommets de l'UpM en juin et novembre 2010, les CCEF entendent aller plus loin et se poser comme "facilitateurs de l'UpM."

Ils prévoient d'organiser un forum des chefs d'entreprises à Barcelone au cours du second semestre 2011.

"Ces premières rencontres des CCEF de la Méditerranée visent à informer sur ce qu'est l'UpM et faire un point sur les résultats obtenus. Nous voulons faire profiter l'UpM du réseau des CCEF. Avoir un rôle de veille et de conseils avertis, d'orientation des pouvoirs publics et de témoignages des expériences réussies ou non dans chaque pays membre " commente Alain Meysonnier, correspondant UpM du Comité régional CCEF Provence Corse.

Les correspondants UpM au sein des CCEF, au nombre de cinquante représentant douze pays, ont été nommés en 2010 et se réunissent tous les deux mois pour "analyser les avancées et les freins du processus" comme l'explique Alain Meysonnier.

Présidé par le Comité Provence Corse, qui en a eu l'initiative, ils travaillent, avec un rôle d'expertise, sur quatre thèmes : l'enseignement et la formation, l'accompagnement du développement des Pme, le droit des affaires dans l'espace UpM et comment passer de relations bilatérales à multilatérales et assurer le suivi des projets labellisés UpM.

Avant l'organisation du Sommet des CCEF prévue pour septembre 2011, une visite devrait être programmée à Barcelone pour rencontrer le nouveau secrétaire général de l'UpM.

Invité de cette rencontre des CCEF à Marseille, Philippe de Fontaine Vive, vice-président de la Banque européenne d'investissement (BEI), a appelé les CCEF a plus de compréhension : "Le budget de l'UpM date d'un mois et les institutions se mettent en place.Nous n'en sommes qu'au début."
 
Philippe de Fontaine-Vive recommande aux CCEF de "ne pas trop en demander à l'UpM, surtout sur des sujets comme l'harmonisation que l'Union européenne n'a pas réussie en cinquante deux ans d'existence. Mais, ne soyez pas timides, soyez offensifs !"

La BEI réalise actuellement une étude pays par pays sur les neuf adhérents de l'UpM situés au sud de la Méditerranée, concernant les PPP (partenariats public privé). "Elle sera rendu le 30 mai 2011 lors de la conférence régionale de Casablanca et débouchera sur des actions pilotes" affirme le vice-président de la BEI.




Jeudi 2 Décembre 2010



Lu 3010 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Vendredi 15 Novembre 2013 - 09:05 La jeunesse marocaine au microscope de l'Ocemo


Commentaires

1.Posté par Oudebji Mohamed le 03/12/2010 08:00
Cher(e) Madame/Monsieur,
Je suis professeur de droit international économique du Développement à l'Université de Marrakech. Je vais compléter dans une semaine un article sur le Statut avancé de 2008 UE/Maroc qui sera publié en 2011 dans un ouvrage Collectif (Résultat du Colloque international de l'UQAM de Montréal 2010 "Repenser l'Atlantique"). L'une des conclusions de cet article est ce qui suit. Le Statut avancé UE/Maroc peut à l’initiative de l’UE servir de modèle ou « laboratoire » institutionnel transposable à l’avenir, mais avec des améliorations ou modifications, à l’ensemble des pays en développement méditerranéens. Avec mes remerciements.

2.Posté par Mecheri le 07/03/2011 22:30
Bien loin des discours défaitistes où beaucoup nous racontent qu’il n’y a pas grand chose à faire, je veux croire aux paroles de Monsieur Juppé, qui pas plus tard que ce weekend annonçait que la France allait faire des propositions pour relancer l’UPM, dans l’intérêt bien compris de Tous, en ce compris notre merveilleux pays, Terre des Lumières et de la Déclaration des droits de l’Homme.
Toutefois, je ne suis pas sûr que la voix de Monsieur Renaud Muselier porte assez fort et soit suffisante pour enfin voir réellement avancer et concrétiser ce formidable projet !
La clé de la réussite étant, à minima, un casting de personnalités qui soit en mesure de donner un véritable souffle à cette formidable construction, où rappelons-le, RIEN n’a été fait depuis près de trois longues années !
Le tout, alors que La France Co-préside ce projet, source de tellement d’espérances.
Alors, oui, dans une période d’extrême défiance à l’encontre de l’action des politiques, notre responsabilité n’est, à mon sens, ni de différer, ni de minimiser, ni de dissimuler ces non-événements.
Alors, en cette période de crise (changement) et en toute objectivité, nombreux sont ceux qui tournent résolument leur regard vers Monsieur Henri Guaino, pour enfin apporter un début de concrétisation à ces promesses tant de fois réitérées et non suivies d’effets.
Nous sommes tellement nombreux à encore croire que cette noble mission ne soit ni apparente, ni fictive et que tout au contraire cette ambition prenne corps.
Alors, Messieurs les politiques, vous qui avez la charge morale de présider à notre destin, continuez à la faire nôtre, vivante.
Bien Cordialement.
F. Mecheri

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise