Econostrum

Read in your language
Facebook
Twitter
Google+
Rss
en.econostrum.info
Econostrum le blog
Mobile


            partager partager

Les chômeurs espagnols interdits de voyager




Le séjour à l'étranger entraînera la suppression de l'allocation de base (photo : Ministerio de Empleo)
Le séjour à l'étranger entraînera la suppression de l'allocation de base (photo : Ministerio de Empleo)
ESPAGNE. Les chômeurs espagnols indemnisés par l'allocation de base de 426 € ne pourront plus quitter l'Espagne sous peine de perdre leurs indemnités : tout voyage à l'étranger, quels que soient la durée ou le motif, entraînera la radiation des listes de demandeur d'emploi, et donc la suspension immédiate du versement de l'allocation. Il faudra ensuite attendre douze mois d'inscription sur les listes de l'agence pour l'emploi, avant de pouvoir prétendre à nouveau à cette allocation.

Cette mesure devrait dissuader les chômeurs espagnols d'aller chercher un emploi saisonnier hors des frontières, tout en étant indemnisés en Espagne, selon le Ministère du Travail.

La sévérité de cette interdiction de séjour à l'étranger pour les chômeurs ne manque cependant pas de surprendre au regard du montant total de la fraude fiscale en Espagne, estimé à 60 mrds € par an. À laquelle participe l'évasion fiscale, qui implique évidemment d'autres voyages que ceux des bénéficiaires de l'allocation minimum de chômage...


Francis Mateo, à BARCELONE


Lundi 16 Juillet 2012



Lu 11992 fois


Articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 26 Août 2014 - 19:02 La France se dote d'un nouveau gouvernement


Commentaires

1.Posté par delforge le 17/07/2012 11:58
426 euros.... Ce n'est même pas la moitié d'un RIS en Belgique.... Et de plus ils n'ont même pas l'opportunité d'essayer de trouver un travail hors frontière sous peine de tout perdre pendant un an..... Je dis honteux! J'ai de la famille naturalisée en Espagne dont une personne qui a perdu son emploi après 25 ans dans la même entreprise, s'il arrive quelque chose à l'un de nous il se verrait donc obligé de tout perdre???? M'enfin c'est du grand n'importe quoi là!

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

2.Posté par ludddovic le 17/07/2012 12:50
Hallucinant, c'est l’hôpital qui se fout de la charité, les conservateurs cherchent à empêcher leur population de travailler par peur de fraude?!

mais quelle est donc leur logique?

De 1, si leur système de contrôle n'est pas au point c'est à eux, l’Etat de le perfectionner.

Et en 2, l'Espagne a besoin que les Espagnols eux aussi dépensent, fassent circuler l'argent pour générer de la valeur ajouté, donc des rentrées d'argent supplémentaire même si cet argent est soit de la fraude au système de chômage ou du travail non déclaré en Espagne.

Affligeant cette logique si elle est vraiment telle quel est présentée.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

3.Posté par Maxime le 17/07/2012 22:50
Complètement débile !

Ça évitera peut-être la tentation de frauder et travailler en plus de son chômage, mais dans ce cas le fraudeur potentiel restera quand-même au chômage.

Une personne qui aurait pu être tenté de faire une saison à l'étranger (sans frauder, en déclarant etc.) sera découragée par le fait de perdre sa possibilité d'allocation pendant un an.

Fraudeurs ou pas, les travailleurs saisonniers font rentrer des devises et soutiennent la consommation dans leur pays d'origine, s’agissant souvent de travailleurs pauvres ils n’épargnent pas, 100% de leur revenus sont donc rapidement injectés dans l’économie nationale.

Saul avantage ça réduira le nombre d'argent issu de l'allocation chômage dépensé à l'étranger, par une personne qui, genre, va passer ses vacances chez un membre de sa famille dans un autre pays de l'EU. Vraiment pas sûr que ça compense le manque à gagner !

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

4.Posté par david australie le 18/07/2012 06:13
c'est bien je trouve ça logique quand je vois le nombre de mecs qui se pointent en Australie avec leurs chômages ou leur rsa, ça donne a réfléchir ....... on devrait faire le même chose en France mais ça n'arrivera jamais .......

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

5.Posté par Mahelsisa le 18/07/2012 15:56
Voilà où on en arrive, à pousser les gens à frauder, à s'endetter pour tout et n'importe quoi. Et dès qu'ils fraudent, des pseudo-mesures sont prises.
L'Etat devrait utiliser quelques fonds afin de comprendre les causes des différentes fraudes pour ensuite lutter contre efficacement, même si j'en suis sûre, il en connaît les tenants et aboutissants nombreux. Et s'il y avait moins d'abus en politique, je pense qu'il y en aurait également moins chez la population. L'Espagne doit se remettre en question encore un peu plus. Cette idée, si elle fait réagir la population espagnole, la pousse à bout (malheureusement), cela permettrait de mettre les dirigeants politiques enfin en face de leurs responsabilités et ne serait pas une mauvaise chose. L'Etat a aussi pour rôle d'être au service de ses concitoyens, ne pas l'oublier est important: des devoirs ne sont pas applicables que par le peuple mais doivent aller dans les 2 sens.
Finalement si cette proposition permet de faire une chasse aux abus de certaines personnes: assistés, fraudeurs professionnels etc, alors pourquoi pas sa propagation ? Je dis OUI, tout compte fait !

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

6.Posté par M.A.C le 20/07/2012 13:49
Ne soyez pas si choqués ! la Belgique fait pareil dans certaines mesures et personne n'est choqué !
Ma maman - Espagnole - a une pension qui n'atteint pas le minimum légal belge, elle reçoit donc en compensation ce qu'ils appellent la G.R.A.P.P.A. un revenu garantit pour personnes âgées.
Si elle quitte le territoire belge pendant plus de 29 jours ce revenu lui est retiré.
Alors ? ça, ça vous paraît correct ? ça se passe en Belgique et c'est légal !
Elle ne peut même pas - après avoir pris ses vacances - se permettre un petit w-e avec nous en France ou au Luxembourg......
oui, je sais vous me direz qu'elle pourrait y aller que personne ne le saura ! ma maman est malade du coeur et pourrait avoir un arrêt cardiaque à tout moment, elle a trop peur qu'il ne lui arrive qq chose en dehors des frontières et qu'on lui retire ce qu'elle a donc elle reste là...... ça dérange peut être l'état qu'un pensionné puisse profiter de sa pension.....

Alors oui c'est aberrant comme mesure de la part de l'Espagne, mais je ne pense pas qu'ils interdisent aux chômeurs d'aller chercher du travail ailleurs, je pense que ce qu'ils essayent d'éviter c'est le travail au noir.... tout comme en Belgique.....
Il n'y a pas si longtemps, en Belgique non plus on ne pouvait pas quitter le pays étant chômeur.....
on devait pointer tous les jours et à des heures différentes..... il y a des personnes qui semblent avoir la mémoire courte.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

7.Posté par bourdais le 08/09/2012 20:22
Mesure complétement folle et qui est démesurée. Que faire quand on a de la famille en France, parents et beaux-parents ??? Et qu'en plus des difficultés engendrées par le chômage on ne peut se voir?
Facile les commentaires qui encouragent de telles agissements on n'est pas en dictature et il faut bien vivre.
Il y a sûrement plus d'excès inavoués, que d'accentuer la pression sur ceux qui sont en précarité et en les empêchant de voyager et de profiter des leurs.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


réflexion
 
avis d'expertLes questions non réglées de la négociation du Caire
 
Michel Roche, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
La négociation laborieusement engagée au début du mois, au Caire, entre Israéliens et Palestiniens est dramatiquement bloquée.
 

avis d'expertIrak : l'État islamique pourrait bien changer la face du Moyen-Orient…mais pas comme nous le croyons…
 
Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
Actuellement, dans le nord et l'ouest de l'Irak, a surgi un nouveau péril : l'État islamique (EI), le Daech, en arabe, d'Abou Bakr al-Baghdadi, connu à présent sous le nom du calife Ibrahim.

avis d'expertPour un renouveau de la santé en Méditerranée. Le cas du médicament.
 
Macarena Nuño, chef de projet prospective et capital humain à l'Ipemed
Depuis les printemps arabes, les populations des pays méditerranéens expriment avec force une demande croissante pour un meilleur accès aux soins de qualité, à moindre coût.

avis d'expertL'économie algérienne en 2014 : sur la route de la pauvreté
 
Guillaume Almeras, Consultant indépendant, associé au groupe d'analyse JFC Conseil
Dans un pays où les aides publiques sont assez généreuses pour être régulièrement soupçonnées d'acheter la paix sociale, ce titre surprendra sans doute nombre d'Algériens.

Autres avis d'experts