Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les chemins de fer italiens s'engagent dans un plan d'investissement de 94 mrds€




Ferrovie dello stato veut changer de modèle (photo : FS)
Ferrovie dello stato veut changer de modèle (photo : FS)
ITALIE. Renato Mazzoncini, administrateur délégué de Ferrovie dello stato (FS), les chemins de fers publics italiens, annonce, mercredi 28 septembre 2016 à Rome, un plan industriel pour son entreprise d'un montant de 94 mrds€ sur dix ans.

Ce plan industriel 2017/2026 se décline dans cinq domaines stratégiques : les infrastructures ferroviaires, la mobilité intégrée, la logistique intégrée (fret avec la création d'un pole baptisé Mercitalia), le développement numérique et l'international. Sur l'enveloppe totale, les infrastructures représenteront 73 mrds€ d'investissement, le matériel roulant 14 mrds et le développement technologique 7 mrds..

23 mrds€ des ressources nécessaires seront auto-financées, et 35 mrds€ se trouvent déjà alloués à travers différents contrats de programme, notamment européens comme le RTE-T (Réseau transeuropéen de transport).

"Il s'agit d'une révolution opérationnelle et culturelle.... FS veut entrer dans les villes après être devenue le "métro" italien reliant les grandes villes " souligne le patron de FS. 70% de la croissance attendue repose en effet sur des actions sortant du champ d'application actuelle des chemins de fer publics italiens.

17,6 mrds€ de chiffre d'affaires en 2026

FS prévoit d'offrir à sa clientèle un "service intégré", directement ou en partenariat avec d'autres entreprises. Le patron de FS envisage de répondre à 25% aux besoins de mobilité en Italie contre 6% aujourd'hui. Il veut "accompagner les voyageurs de leur porte d'entrée jusqu'à leur destination". Alors qu'actuellement 80% des clients de FS se déplacent avec leur propre véhicule pour venir prendre le train. Ceci s'effectuera notamment par des acquisitions d'opérateurs.

De même, FS envisage de quadrupler ses recettes à l'étranger afin que les ventes à l'international représentent 23% du chiffre d'affaires total de ventes contre 13% aujourd'hui. L'entreprise entend profiter de l'ouverture à la concurrence de la grande vitesse en Europe à l'horizon 2020. Elle saisira aussi des opportunités ailleurs. Comme en Iran, qui veut implanter deux lignes à grande vitesse, et plus généralement au Moyen-Orient (Arabie saoudite, Oman), en Asie du Sud-Est, sur le continent américain ainsi qu'en Afrique subsaharienne.

Ce plan industriel devrait permettre à l'entreprise de multiplier par dix son chiffre d'affaires en dix ans. Il passerait de 9 mrds€ attendus à fin 2016, à 17,6 milliards en 2026. Dans le même temps, l'Ebitda atteindrait les 4,6 mrds€ contre 2,3 mrds€ aujourd'hui. Le nombre de salariés évoluera de 69 000 à 100 000.

Parallèlement, Renato Mazzoncini a confirmé que l'entreprise serait privatisée en 2017, tout en précisant que seule la partie Lignes à grande vitesse et intercity du gestionnaire de transport ferroviaire Trenitalia (2,4 mrds€ de chiffre d'affaires) sera concernée. Et pour au moins 30% de son capital.




Mercredi 28 Septembre 2016



Lu 1035 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Emeutes, violences urbaines, tentatives d'attentats… L'Algérie est-elle vraiment menacée ?


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA












Suivez econostrum.info en direct sur Facebook









Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA          EDF
 
Femise