Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les PME égyptiennes peinent à obtenir des crédits


EGYPTE. Les banques égyptiennes ne font pas confiance aux petites et moyennes entreprises du pays qui ont du mal à trouver des financements.



Une rue commerçante du quartier de Muski, au Caire (photo Nina Hubinet)
Une rue commerçante du quartier de Muski, au Caire (photo Nina Hubinet)

EGYPTE. Les difficultés d’accès au crédit brident la performance des petites et moyennes entreprises (PME) égyptiennes qui contribuent pourtant au PIB du pays à hauteur de 80% et emploient les deux tiers de la population active.


Les PME égyptiennes – 90% des entreprises du pays – ont du mal à gagner la confiance des banques, ont constaté les participants d’une conférence sur les PME en Egypte, organisée par Global Trade Matters le 31 mai 2010 au Caire.


Le taux élevé de défaut de paiement concernant les crédits alloués aux PME – 12 à 13%  (contre 2% environ en Europe) - explique en partie les réticences des banquiers.


Rentabilité

« Il y a un problème dans la culture des entrepreneurs », a déclaré Ahmed Abu El-Saad, directeur exécutif de la banque égyptienne Delta Rasmala, lors de cette conférence. Les entreprises qui recherchent des financements pensent que l’argent qu’on leur prête est « gratuit », et ne sont pas conscientes des engagements qui vont avec un crédit, estime-t-il.


Par ailleurs certains banquiers considèrent qu’investir dans les PME n’est pas rentable : les prêts recherchés par les PME portent sur de trop petites sommes pour intéresser une grosse institution bancaire, a également souligné Ahmed Abu El-Saad.


Conditions légales draconiennes

Autre problème : les conditions légales d’obtention d’un crédit, très difficiles à remplir pour une PME égyptienne. La Banque Centrale d’Egypte exige en effet que l’entreprise candidate ait été soumise à des rapports d’audit sur ses états financiers pendant trois ans pour pouvoir obtenir un prêt.   



Or la plupart des PME égyptiennes n’ont pas de suivi financier extérieur, et ne peuvent donc pas être éligible pour un crédit. Seuls 20% des prêts accordés en Egypte aujourd'hui vont aux PME.


Des patrons influents du secteur ont essayé de convaincre la Banque centrale d’assouplir les conditions légales d’obtention d’un crédit pour le secteur, sans succès jusqu’ici.



Nina Hubinet, au CAIRE


Vendredi 4 Juin 2010



Lu 2393 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise