Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le tramway d'Oran mis en service.




25 rames circuleront à terme. Photo RATP.
25 rames circuleront à terme. Photo RATP.
ALGÉRIE. Le tramway d'Oran entre en service le 2 mai 2013 sur un premier tronçon de 18,7km, reliant les principaux lieux et quartiers de l’agglomération.

Oran, deuxième plus importante ville d'Algérie, renoue avec le tramway qui revient après 63 ans d'absence. Il avait disparu en 1950 pour des raisons économiques.

Le coup de sifflet inaugural a été lancé le 1er mai en grandes pompes avec à bord du premier tramway, le ministre algérien des Transports Amar Tou, le wali (préfet) d'Oran Abdelmalek Boudiaf et le PDG du groupe français RATP Pierre Mongin.

"Le Groupe (RATP) , qui renforce ainsi sa position de leader mondial du tramway, se mobilise avec toutes ses compétences dans ce projet si important pour la population oranaise", se félicite Pierre Mongin.

Pour les premiers jours, 12 rames circuleront puis 25 seront utilisées quotidiennement de 4h00 GMT à 22h00 GMT, avec un intervalle de quatre minutes aux heures de pointe pour transporter à terme 90.000 passagers par jour. Ils devront payer un ticket à 40 dinars algériens (40 centimes €).

Composée de 32 stations, la construction de la première extension a coûté 400 M€.

Le tramway d'Oran, alimenté à l'énergie électrique, ne produit pas de Co2ni d'émissions sonores. Il facilite considérablement les déplacements dans cette ville en allégeant la très dense circulation. Sa construction s'est accompagnée de plusieurs aménagements urbains.

Plusieurs extensions suivront. L'une au nord sur 8,6 km comprenant 12 stations et deux autres en fourche : l’une sur 5 km et l’autre sur 16,5 km. Ces deux extensions comprendront 28 stations au total.

Six cent cinquante employés ont été recrutés localement et formés par les experts du Groupe RATP pour assurer l'exploitation et la maintenance du tramway d'Oran. La majorité des recrues ont moins de 30 ans. La RATP avait reçu plusieurs milliers de CV pour ces postes.

L'exploitation et la maintenance de la ligne seront assurées, pour une durée de 10 ans, par la Setram, société commune constituée de RATP Dev, de l'Entreprise du Métro d'Alger (EMA) et de l'Établissement Public de Transport Urbain et Suburbain d'Alger (ETUSA).

La Setram a assuré, depuis novembre 2012, toute la phase préparatoire à la mise en service. La Setram est détenue par la RATP Dev (49%), l'Entreprise du Métro d'Alger (15%) et l'Établissement Public de Transport Urbain et Suburbain d'Alger (36%).

Les autorités algériennes ont débloqué en septembre 2012 près de 4,6 mrds € en vue de doter les principales villes de tramways. Après Oran, la capitale de l’Est, Constantine bénéficiera d’une première ligne de tramway de 8 km qui sera inauguré le 4 juillet 2013. Treize autres villes devraient suivre à terme.


A. Belkessam, à ALGER


Jeudi 2 Mai 2013



Lu 4917 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Crise du Qatar :
Et si les véritables raisons étaient ailleurs ?


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA