Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le terrorisme met la Tunisie et l'Égypte à genoux

Dossier terrorisme et économie. Article 2 : La Tunisie et l'Égypte.


L'un a choisi la voie démocratique, le second l'option totalitaire. Mais les deux pays n'arrivent pas à faire face à la menace terroriste qui frappe durement leur économie trop dépendante du tourisme.



Les touristes se font de plus en plus rares en Egypte. Photo MCA.
Les touristes se font de plus en plus rares en Egypte. Photo MCA.

Voir l'ensemble de notre dossier  Terrorisme et économie

TUNISIE/ÉGYPTE. Selon l'agence Moody's, une attaque terroriste provoque un manque à gagner en matière de croissance du PIB de 0,5 à 0,8%. D'autres experts avancent une perte de 0,1% du PIB après les attentats de Paris. Tout dépend en fait de la santé économique du pays visé. Plus il est fragile, plus le terrorisme l'impactera. Or la Tunisie comme l'Égypte sortent d'une révolution qui a fragilisé leurs instituions et leurs économies.

La Tunisie et l'Égypte sont extrêmement dépendants du tourisme, première victime du terrorisme. Mais les attentats ont également fait fuir les investisseurs et les obligent à mobiliser d'importants moyens financiers en matière militaire et de police. Leur intégrité territoriale est menacée dans certaines régions.

La Tunisie au fond du gouffre

Sur les plages, dans la capitale, les terroristes frappent partout en Tunisie. Photo DR
Sur les plages, dans la capitale, les terroristes frappent partout en Tunisie. Photo DR
Boycott russe mit à part, la Tunisie connaît déjà ce que la Turquie s’apprête à vivre. Le tourisme a baissé de près de 66% depuis 2010. Or ce secteur représente 7% du PIB et emploie 14% de la population active. Le manque de touristes ruine un nombre important de Tunisiens et exacerbe une situation sociale déjà très tendue qui fait fuir les investisseurs étrangers.

La multiplication des attentats, les incursions militaires de Daech le long de sa frontière avec la Libye la contraignent à engager un effort militaire qu'elle n'a pas les moyens d'assumer. Les terroristes veulent ruiner la Tunisie et sont en passe de réussir. Leurs agressions ont coûté près de 8 mds € à la Tunisie. Une somme énorme pour un pays de taille modeste et sans ressources naturelles.

Résultat, la dette tunisienne devrait franchir en 2016 la barre des 53% du PIB, 13 points de plus qu'en 2010. Le déficit public ne cesse de se creuser. De 4,5% en 2014, il est passé à 5,3% en 2015. Le dinar a perdu plus du quart de sa valeur depuis 2010.

Dans le même temps, le PIB stagne en 2015 à 0,8% (2,3% en 2014). Dans le meilleur des cas, il atteindra 1% en 2016. Pas de quoi nourrir un pays à forte démographie.

L'Égypte choisit la manière forte

Crash de l'A321 dans le Sinaï : c'était bien un attentat (photo Maxim Grigoryev - Russia's emergency ministry)
Crash de l'A321 dans le Sinaï : c'était bien un attentat (photo Maxim Grigoryev - Russia's emergency ministry)
Le général Abdel Fattah al-Sissi a procédé mercredi 23 mars 2016 à un remaniement ministériel. Les Finances, les Investissements, le Travail, le Tourisme et l'Aviation civile et le Secteur public font partie des ministères concernés. Cette distribution de portefeuilles « économiques » souligne les difficultés dans lesquelles se débat le pays.

À l'inverse de la Tunisie, l'Égypte a choisi la manière forte face au terrorisme. La dictature pour contrer la barbarie. Mais en dépit d'une répression féroce, les intégristes arrivent comme en Tunisie à frapper le pays là où cela fait mal, au porte-monnaie. Les multiples attentats et les combats entre l'armée et les groupes terroristes ont fait fuir touristes et investisseurs étrangers.

La croissance du PIB pour 2015 est de 4,2%, les prévisions pour 2016 la fixe à 3,8%. Ce chiffre sera difficile à atteindre si la pression terroriste reste aussi forte.

La banque centrale égyptienne vient de dévaluer de 14,3% la livre et a promis d’adopter une politique de change plus souple pour faire revenir des devises dans le pays. Avec 6,1 mds $ en 2015, les revenus du tourisme ont chuté de 15% par rapport à 2014, de près de 40% depuis 2010. Les premiers chiffres communiqués pour début 2016 indiquent un recul de 20%. Le tourisme représente encore 10% du PIB et emploie 15% de la population.

Le tourisme n'est pas le seul secteur malade et le terrorisme n'explique pas toutes les difficultés de l'Egypte. Les revenus du pétrole, qui représentent 13% des exportations égyptiennes, ont baissé de 30% en 2015. En fait, le pays arrive à surnager grâce à une politique de grands travaux lancée par le gouvernement et le soutient financier des pays du Golfe. L'Égypte souffre d'une inflation de 10,6% et d'un taux de chômage de 17%.

Voir l'ensemble de notre dossier : Terrorisme et économie


Gérard Tur


Jeudi 24 Mars 2016



Lu 1407 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Lundi 21 Novembre 2016 - 17:59 La Libye et la Syrie ont fait fuir les investisseurs €

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise