Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le sommet de Charm El Cheikh draine 60 milliards de dollars


Au cours du sommet de Charm El Cheikh, l’Égypte a bénéficié d’investissements directs d'un total de 36,2 mrds$, de crédits de l’ordre de 5,2 mrds$, en provenance d’organismes et de fonds internationaux et des accords pour des projets financés à hauteur de 18,6 mrds$.



Sommet économique de Charm El Cheikh (photo Egypt the future)
Sommet économique de Charm El Cheikh (photo Egypt the future)
ÉGYPTE. Une centaine de pays,  et plus de 1 500 investisseurs sont venus assister au sommet économique de Charm El Cheikh, organisé du 13 au 15 mars 2015. Sous le slogan "L’Égypte, l’avenir", la conférence du développement économique en Égypte a selon le chef de l’État, Abdel Fattah al-Sissi, lancé « les premiers jalons de la redynamisation et la consolidation de l’économie du pays.»

Durant ces deux jours, l’Égypte a bénéficié d’investissements directs grâce à des contrats signés, d'un total de 36,2 mrds$ (34,35 mrds€) et de crédits de l’ordre de 5,2 mrds$ (4,9 mrds€), en provenance d’organismes et de Fonds internationaux, et des accords pour des projets financés à hauteur de 18,6 mrds$ (17,65 mrds€).

Mais, quelle relance peut-on espérer alors que le pays se trouve toujours en proie à d’innombrables délestages d'électricité au quotidien qui freinent considérablement les industries ? Le développement du Canal de Suez et le secteur de l’énergie et des énergies renouvelables, se sont donc taillés la part du lion parmi les projets proposés aux investisseurs.

L’Égypte produit actuellement 30 000 MW. Cette production demeure cependant insuffisante face à la demande croissante d’une population avoisinant les 90 millions d'habitants.

L’énergie, cheval de bataille pour l’essor de l’économie

General Electric (GE) annonce investir 200 M$ (189,8 M€) dans un site de production, d'ingénierie, de services et de formation multimodes situé à Suez. Il couvrira de nombreux domaines d'activités comme la génération électrique, les énergies renouvelables, le pétrole et le gaz, l'aviation et le transport ferroviaire.
Ce projet contribuera à la création d’au moins 500 postes de travail sur trois à cinq ans. GE fournira également la suite des quarante six turbines à gaz qui vont aider à produire 2,6 GW d’électricité, pour alimenter 2,5 millions de foyers dès mai 2015.

Présente en Égypte depuis 2007 avec de nombreux projets, variant entre le développement du transport (métro du Caire), le soutien aux micros entreprises, l’extension du réseau de gaz, l’Agence Française de développement (AFD) fournira 40 M€, sous forme d’une ligne de crédit. Elle servira à la construction d’une centrale photovoltaïque, d’une capacité productive égale à 20 MW.

Siemens a signé un accord équivalent à 4 mrds€ pour la construction  dans la région de Beni Souif d'une centrale thermique au gaz et de turbines à vapeur (4,4 GW) et des éoliennes  (2 GW). Le groupe allemand  a accepté la demande, introduite par le président égyptien, de construire, trois centrales électriques, capables de produire 13 200 MW. Des contrats formalisés pour d’autres projets 6 mrds€.

Par ailleurs, la société BP (British Petroleum) engage un investissement de 12 mrds$ (11,38 mrds€) dans un champ de gaz, à l’ouest du Delta du Nil. Ce contrat serait à même de fournir le quart de la production actuelle en gaz.

Une nouvelle capitale pour l’Égypte

Le président égyptien veut une nouvelle Égypte (photo Egypt the future)
Le président égyptien veut une nouvelle Égypte (photo Egypt the future)
D’autres secteurs reçoivent aussi leurs quotas de financements et d’investissements, en l’occurrence l'assainissement, le  pétrole, le transport, l’agriculture et le tourisme.

Dans le domaine de la production de denrées alimentaires (concernant essentiellement les produits laitiers) l’entreprise saoudienne AL Marai a signé un accord d’un montant de 4 mrds$ (3,8 mrds€).

Le ministre de l’approvisionnement et du commerce, Dr Khaled Hanafi a, lui, procédé à la signature d’un accord avec l’entreprise Emirati Al Suwaidan, pour l’édification d’un centre logistique de stockage des produits céréaliers, situé dans le gouvernorat de Domiat (au Nord du Delta) ainsi qu’une cité commerciale, près du Canal de Suez. Le projet sera réalisé avec la participation d’autres bailleurs de fonds. Al Suwaidan investira 6 mrds$ (5,69 mrds€).

Parmi les plus  importants projets exposés par le gouvernement égyptien figure l’édification, à 45 km à l’est du Caire, d’une nouvelle capitale administrative. L’État égyptien a signé un accord avec les Émirats arabes unis, représentés par la société Gulf Investment Corporation. Toutes les administrations, ministères et institutions officielles déménageraient sur ce nouveau pôle. Sont prévus, la construction d’un grand aéroport, de nombreux hôtels, un grand parc d’attractions, au moins un million de logements, des espaces verts, un centre des affaires, des fermes solaires…. Pour un coût estimé à 45 mrds$ (42,67 mrds€). L’achèvement de la première phase de ce projet est programmée d’ici cinq à sept ans
 
Par ailleurs, l’Union Européenne prévoit d’injecter 257 M€ dans le domaine de la gouvernance et de la protection sociale.

L’Arabie Saoudite, le Koweït et les Émirats arabes Unis, grands alliés du pays des Pharaons, s'engagent eux sur un apport de 12,5 mrds$ (11,8 mrds€), avec un dépôt de 3 mrds$ (2,8 mrds€) à la Banque centrale, répartis entre investissements en faveur de l’économie et l'aide au développement.

Lors de la clôture de ce forum, le président égyptien a affirmé que « L’Égypte avait besoin de pas moins de 200 à 300 mrds$ (189,7 à 284,56 mrds€) pour se reconstruire et offrir une vie digne à ses citoyens.» Le conseil des ministres a déjà décidé de la mise en place, au sein du ministère de l’investissement, de comités de suivi de l’ensemble des projets. 




Lundi 16 Mars 2015



Lu 2214 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise