Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le rôle moteur de l'Union pour la Méditerranée souligné par le Dialogue 5+5 à Tanger




Fathalla Sijilmassi, secrétaire général de l'Upm, et les ministres méditerranéens réunis à Tanger pour le Dialogue 5+5 (photo UpM)
Fathalla Sijilmassi, secrétaire général de l'Upm, et les ministres méditerranéens réunis à Tanger pour le Dialogue 5+5 (photo UpM)
MÉDITERRANÉE. Réunis à Tanger, mercredi 7 octobre 2015, pour la 12e réunion du Dialogue 5+5, les ministres méditerranéens des Affaires Etrangères membres de cette structure informelle * ont exprimé "leur préoccupation quant à la situation humanitaire et sécuritaire qui prévaut au Sahel". Ils appellent, dans la Déclaration de Tanger, "à une action globale de l'ensemble des acteurs visant à assurer la stabilité durable de cette région, la croissance économique, le développement humain inclusif et le respect de la diversité culturelle cultuelle et du patrimoine des pays de cette région sahélienne."

Sur le processus de paix au Moyen-Orient, les ministres font part de "leur vive préoccupation face à la multiplication des violentes tensions en Cisjordanie et Jérusalem, sur et autour de l'Esplanade des Mosquées." Ils "déplorent l'absence de progrès dans le traitement de la question palestinienne et appellent à l'intensification des efforts de la communauté internationale visant à parvenir à une solution politique juste, globale et durable au conflit israélo-palestinien, fondée sur la solution des deux États."

Concernant la coopération économique et sociale, les participants soulignent "leur détermination commune à renforcer les relations entre les pays de la Méditerranée occidentale, en imprimant une nouvelle dynamique à leur coopération économique, fondée sur l'efficacité, la performance et la complémentarité." Ils en appellent à "la redynamisation de l'espace maghrébin à travers des solutions régionales réfléchies et des approches innovantes en vue de relever les défis de la région." Cette intégration économique passera nécessairement par la création d'un espace économique avec une libre circulation des personnes, des marchandises et des investissements. Pour cela, les ministres du Dialogue 5+5 veulent "soutenir l'UMA (Union du Maghreb Arabe NDLR) afin qu'elle puisse jouer le rôle qui lui incombe politiquement, économiquement et socialement. Autre structure de coopération évoquée lors de cette réunion au Maroc, l'Union européenne, en pleine phase de réflexion sur l'avenir de la Politique européenne de voisinage (PEV) avec un appel dans la Déclaration de Tanger à "identifier les meilleures pistes pour garantir un meilleur positionnement du voisinage méridional de l'UE dans cette nouvelle configuration."

L'UpM vers un rôle renforcé dans la future PEV

Les ministres tiennent à "saluer le rôle moteur de l'Union pour la Méditerranée, unique enceinte de coopération rassemblant l'ensemble des pays méditerranéens, en tant que plate-forme de dialogue et de partenariat, qui, sous l'impulsion de son secrétaire général, a su devenir une véritable agence de projets dont le but est de favoriser le potentiel d'intégration régionale et la cohésion des pays euroméditerranéens." L'UpM devrait, en leur sens, bénéficier d'un "rôle renforcé dans la future configuration de la PEV".

Dans son discours, Fathallah Sijilmassi, secrétaire général de l'UpM, soulignait qu' "il existe une urgente nécessité pour une stabilité socio-économique dans la région qui nous engage dans la réalisation de projets et d'initiatives axées sur l'intégration économique régionale."

"100 000 jeunes (thématique de cette réunion de Tanger NDLR) bénéficient des seize projets labellisés par l'UpM sur un total de trente-trois, dans une région dans laquelle près de 30% de la population active jeune est au chômage" précise le secrétariat général de l'UpM dans son communiqué, publié jeudi 8 octobre 2015.

Le Dialogue 5+5 va s'enrichir d'un segment "5+5 Finances" qui devrait tenir sa première réunion en France en 2016. La France ,qui prend la succession du Portugal comme coprésidente nord du 5+5, accueillera la 13e réunion des ministres des Affaires étrangères du Dialogue en Méditerranée occidentale. Le Maroc continuera d'assurer la coprésidence sud.

* Lancé en 1990, le Dialogue 5+5 comprend cinq pays de la rive nord (Portugal, Espagne, France, Italie et Malte) et cinq de la rive sud (Maroc, Algérie, Tunisie, Libye et Mauritanie). 




Jeudi 8 Octobre 2015



Lu 1191 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 10:09 L'Ipemed ouvre une antenne en Tunisie

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise