Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le réseau des villes Euromed se mobilise autour de la ville durable


Informel jusqu’ici, le réseau des villes Euromed se structure pour une plus grande efficacité. Le secrétariat permanent, qui sera installé à Nice, favorisera le partage des informations pour contribuer à une meilleure coordination des projets développés en commun par les différents adhérents du réseau.



Christian Estrosi, maire de Nice et président du Réseau des Villes EUROMED entouré d'Hamid Chabat, maire de Fès et d'Antoine Gebara, maire de Jdeideh, vice-présidents d’Euromed, de Rudy Salles, adjoint délégué au tourisme et aux relations internationales et Philippe Soussi, adjoint au maire délégué à l’Union Méditerranée et de Jean-Michel Despax, délégué à l’Action extérieure des collectivités territoriales, Ministère des Affaires étrangères et européennes  (Crédit photo : ville de Nice - Pricilia Tallon).
Christian Estrosi, maire de Nice et président du Réseau des Villes EUROMED entouré d'Hamid Chabat, maire de Fès et d'Antoine Gebara, maire de Jdeideh, vice-présidents d’Euromed, de Rudy Salles, adjoint délégué au tourisme et aux relations internationales et Philippe Soussi, adjoint au maire délégué à l’Union Méditerranée et de Jean-Michel Despax, délégué à l’Action extérieure des collectivités territoriales, Ministère des Affaires étrangères et européennes (Crédit photo : ville de Nice - Pricilia Tallon).
MÉDITERRANÉE. « La Méditerranée doit rester un espace de solidarité et de coopération, le réseau des villes Euromed peut contribuer à y apporter la croissance, le développement économique et l’emploi ». C’est le message que Christian Estrosi, député maire de Nice et président, depuis 2008, de ce réseau qui, depuis sa création en 2000, fédère une centaine de villes (45 du Nord de la Méditerranée, 54 du Moyen-Orient et du Maghreb), a adressé aux participants à la troisième session plénière qui s’est tenue à Nice, les 9 et 10 février 2012.

Dans un contexte de crise, à la fois politique et économique, tant au Sud qu’au Nord de la Méditerranée, seule une trentaine de villes a fait le déplacement cette année avec une plus forte mobilisation sur les rives sud.

Pourtant l’urgence de travailler ensemble, de partager les expériences et de porter ensemble de nouveaux projets dans des secteurs prioritaires comme l’eau, l’assainissement et le traitement des déchets, l’urbanisme, les transports etc. continue à faire l’unanimité.

« C’est ce constat qui nous a conduit à proposer la création, à Nice, d’un secrétariat permanent du réseau, une proposition approuvée à l’unanimité » explique Philippe Soussi, adjoint au maire de Nice, délégué aux affaires méditerranéennes (et candidat à un mandat de député pour représenter les Français de Méditerranée orientale). « Ce secrétariat permanent aura pour mission de centraliser les informations, de faciliter l’accès à cette base de données à tous les membres du réseau et d’apporter une coordination plus efficace pour que puissent se développer de nouvelles formes de coopération bilatérale entre les différentes villes du réseau ».

Penser la ville autrement

La métropole Nice Côte d’Azur a déjà initié des partenariats concrets avec des communes du Liban et de Tunisie dans le secteur de l’assainissement et du traitement des déchets. Une convention cadre de coopération a été signée avec Jdeideh et Bourj Hammoud au Liban pour la construction d’une station d’épuration à la suite de la visite d’un groupe d’experts niçois  venus analyser les besoins. Avec Sousse en Tunisie, la coopération qui a démarré par des échanges d’expériences dans la gestion des déchets s’est étendue à d’autres domaines : stratégie de développement touristique, échanges entre technopôles, manifestations culturelles communes, pour aboutir au jumelage des deux cités.

La formation fait partie des axes de travail prioritaires, en particulier pour une meilleure gestion de l’eau et de l’assainissement. « L’Office international de l’eau travaille sur un projet de mise en réseau de centres de formation pour cadres intermédiaires afin de mettre en commun les outils pédagogiques. Plusieurs centres sont en cours de création, les études de faisabilité ont été bouclées pour  la Palestine, le Liban et la Turquie »  a annoncé Josiane Mongellaz (OIEau).

Avec une population urbaine qui devrait croître d’une centaine de millions d’habitants d’ici à trente ans sur les rives sud de la Méditerranée, repenser la ville, dans une perspective de développement durable s’impose. « Aucune stratégie étatique ne prend cette exigence en compte, insiste  Charraf-Eddine Berrada, architecte et vice-président de Cobaty International, c’est aux collectivités territoriales de se mobiliser et d’inventer de nouveaux modèles ».

L’UpM veut mobiliser les collectivités territoriales autour de projets concrets

Il est temps de mettre fin à la « crispation » qui freine le développement en  Méditerranée. « C’est le capital humain qui compte, nous devons  favoriser l’émergence d’un citoyen méditerranéen qui croit au pluralisme religieux et culturel. Quel sera le futur de la Méditerranée ? Quel avenir allons-nous proposer aux jeunes générations ? Nous devons être à la hauteur de ces défis. Pour cela il est urgent de passer de la théorie à la pratique en développant un vrai partenariat entre les villes du nord et du sud de la Méditerranée en nous appuyant sur le réseau Euromed pour partager nos expériences et expertises ». 

L’ambition pour Hamid Chabat est claire : faire émerger un développement durable en Méditerranée pour  vaincre la crise économique : « nous y sommes confrontées au sud de la Méditerranée depuis des années, l’Europe y fait face à son tour, c’est en s’appuyant sur les pays du sud qu’elle pourra la surmonter ».

« L’Union pour la Méditerranée fonctionne. Il n’y a pas eu de démission, la Libye devrait même rejoindre l’Union prochainement et le secrétariat permanent est opérationnel ». C’est un message rassurant qu’a souhaité faire passer Gilles Pennequin, adjoint au responsable Environnement et développement durable de l’UpM, présent à la session plénière de Nice du réseau Euromed.

Un premier bilan a permis de recenser quelque 250 projets déjà identifiés dans les différents secteurs de l’eau, de l’énergie, de l’assainissement, des transports etc., cela représente un budget de 40 mrds€ d’investissements dont 8 mrds ont déjà été  engagés. "Mobiliser des capitaux publics s’avère de plus en plus difficile", reconnaît Gilles Pennequin, pour qui la solution passe par le recours à des investisseurs privés à la condition de disposer de projets concrets, d’où l’appel aux collectivités territoriales, qui par leur proximité avec les citoyens connaissent leurs besoins et sont mieux à même d’y répondre : « plus que les financements, ce sont les bons projets qui manquent ».




Lundi 13 Février 2012



Lu 2269 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 10:48 La Tunisie engrange 14 mrds€ d'investissements

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise