Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le régulateur italien contrarie les plans de Vivendi en Italie




L'AGCcom refuse la main-mise de Vivendi sur les secteurs média et communication en Italie (photo : DR)
L'AGCcom refuse la main-mise de Vivendi sur les secteurs média et communication en Italie (photo : DR)
ITALIE / FRANCE. L'Autorité italienne de la communication (AGCom) a accusé mardi 18 avril 2017 au soir Vivendi (10,8 mrds€ de chiffre d'affaires en 2016) de violer la loi italienne en raison de sa double participation dans Telecom Italia, premier opérateur télécoms italien, et Mediaset, premier télédiffuseur privé italien. L'AGCom donne douze mois au groupe français pour se mettre en conformité et donc abandonner une partie de ses actions dans l'un ou les deux géants italiens. Un avertissement assorti d'une amende comprise entre 2 et 5% du chiffre d'affaires de Vivendi si ce dernier ne change rien. Il a en outre soixante jours pour présenter son plan de désengagement.

La loi italienne n'autorise pas une même société à détenir plus de 40% de parts de marché dans le secteur des télécommunications et pas plus de 10% dans celui de l'audiovisuel. Vivendi en détient 44,7% chez Telecom Italia et 13,3% chez Mediaset.

La direction de Vivendi s'est étonné de cette décision dans un communiqué. "Vivendi a toujours agi dans les limites imposées par le droit italien, et plus spécifiquement par la loi Gasparri en matière de protection du pluralisme des médias afin d’éviter la constitution de positions dominantes. En particulier, il est indiscutable que Vivendi ne contrôle ni n’exerce une influence dominante sur Mediaset qui est contrôlé de manière exclusive par Fininvest avec une participation proche de 40 %".

Le groupe envisage "toute action judiciaire appropriée pour assurer la protection de ses intérêts, y compris de faire appel de la décision de l'AGCom auprès du tribunal administratif régional et de déposer une plainte officielle auprès de la Commission européenne pour violation du droit de l'Union européenne".

Le bras de fer débute donc entre l'autorité italienne de la communication et le Français.

Vivendi est le premier actionnaire de Telecom Italia (24% du capital) et le deuxième de Mediaset (28,8%).


Eric Apim


Mercredi 19 Avril 2017



Lu 2035 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Vendredi 21 Juillet 2017 - 17:31 La newsletter d'econostrum.info part en vacances

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





















Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA