Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le parlement européen demande un accord de libre-échange Europe/Tunisie asymétrique




TUNISIE/EUROPE. Réunis en assemblée plénière le 25 février 2016, les parlementaires européens ont approuvé l'ouverture de négociations sur un accord de libre-échange « asymétrique » entre la Tunisie et l'Union Européenne. L'UE a démarré les discussions officielles le 13 octobre 2015.
 
La Tunisie est le premier pays de la rive sud de la Méditerranée à avoir signé en 1995, un Accord d’Association avec l’Union européenne, un texte entré en vigueur en 1998. Pour ses produits industriels, la Tunisie à déjà intégré depuis 2008 la zone de libre-échange européenne. L'Accord de Libre Echange Complet et Approfondi ( ALECA ) constituerait donc une nouvelle étape d'un processus déjà largement engagé. Il ouvrirait les frontières aux services, aux produits agricoles et aux marchés publics. Autant de domaines extrêmement sensibles.
 
Le texte voté et mis en ligne par le Parlement européen rappelle « qu'il s'agit de la première négociation commerciale de cette ampleur pour la Tunisie, et qu'à ce titre, il est important que l'ouverture des secteurs économiques tunisiens soit progressive, graduelle et asymétrique, et qu'elle prévoie des périodes de transitions pour les secteurs sensibles tout en excluant des négociations certains produits jugés sensibles par les parties ». De même le Parlement européen « considère qu'il est essentiel que la Tunisie reçoive de l'Union européenne une aide financière substantielle, technique et d'assistance à la négociation commerciale ».
 
Les parlementaires européens demandent « que l'accord consacre suffisamment d'importance au secteur des services » et estiment qu'il importe « d'agir avec précaution, progressivité et flexibilité, étant donné le caractère stratégique des aides d'État pour le développement économique tunisien ». La partie de l'accord portant sur l'agriculture devra «  tenir compte du fait qu'il existe plusieurs secteurs agricoles sensibles des deux côtés de la Méditerranée, pour lesquels il faudra convenir de listes complètes assorties de périodes transitoires et de quotas appropriés, et si nécessaire de leur exclusion du champ de la négociation ».
Le parlement européene demande un accord asymétrique avec la Tunisie. Photo AJ
Le parlement européene demande un accord asymétrique avec la Tunisie. Photo AJ

Prudence

Les négociations avec la Commission doivent se poursuivre au printemps 2016. Si elles aboutissent, elles impacteront très fortement la Tunisie car le pays réalise 80% de ses échanges commerciaux avec l'UE. Appliqué trop brutalement, l'accord pourrait complètement déstabiliser une Tunisie déjà très fragile et n'ouvrirait pas pour autant le marché européen aux produits tunisiens car ce dernier est verrouillé par de nombreuses normes.
 
À l'inverse, dans le domaine des services notamment, les signataires devront veiller à garantir une certaine homogénéité des coûts salariaux dans les deux pays afin d'éviter des effets destructeurs pour l'emploi en Europe.


Gérard Tur


Vendredi 26 Février 2016



Lu 646 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Finance islamique : l'Algérie dans les starting blocks


avis d'expert

Ezzedine Ghlamallah, fondateur et directeur du cabinet de conseil Saafi


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA












EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook









Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF