Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le nouveau régime libyen annonce la chute de Syrte et la mort de Mouammar Kadhafi




Mouamar Kadhafi serait mort selon responsable militaire du nouveau régime libyen, Abdel Madjid Mlegtamais (photo DR)
Mouamar Kadhafi serait mort selon responsable militaire du nouveau régime libyen, Abdel Madjid Mlegtamais (photo DR)

LIBYE. La ville natale de Mouammar Kadhafi est tombée entre les mains du nouveau régime libyen et Mouammar Kadhafi, qui dirigeait avec la Libye depuis 42 ans, a succombé aux blessures reçues lors de sa capture à Syrte.

Mouammar Kadhafi a été capturé et gravement blessé dans la ville de Syrte, avant de décéder des suites de ses blessures ou d'un linchage.

La chute de Syrte permet d'enclencher l'élection d'une Assemblée constituante, prélude à la démocratisation du pays. L'OTAN stoppe son intervention.




Jeudi 20 Octobre 2011



Lu 2818 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Lundi 21 Novembre 2016 - 17:59 La Libye et la Syrie ont fait fuir les investisseurs €


Commentaires

1.Posté par Farid Mnebhi le 21/10/2011 00:15
La Libye enfin libérée de se son dictateur.

Et l’Algérie ?

Ce jeudi, 20 octobre 2011, restera une date historique pour le peuple frère libyen.

Le dictateur libyen, Mouammar Kadhafi est mort et le peuple libyen fête sa liberté retrouvée après plus de 40 ans de privation de liberté et de tortures.

L’histoire retiendra que ce personnage a conduit son peuple dans la décadence et la mal-vie et ce, malgré les revenus importants générés par l’exportation du pétrole et du gaz. Il s’était également activé également à soutenir financièrement plusieurs tentatives de putsch en Afrique et au Moyen Orient.

L’histoire retiendra également que ce personnage a également soutenu et financé le terrorisme international ainsi que nombre de mouvements autonomistes et sécessionnistes, notamment le mouvement autonomiste basque ETA, le polisario, le mouvement indépendantiste des Iles Canaries etc. , mais aussi les divers attentats et meurtres qu'il a commandités.

S’agissant du polisario, il est certain que ce groupe se retrouve aujourd’hui orphelin d’un parrain financier.

L’Algérie, pour sa part, et notamment ses généraux de la DRS, doivent se poser de nombreuses questions sur la viabilité de la question du polisario au plan international.

En effet, vu les problèmes internes, tant sur les plans social, économique, financier, éducatif, santé, universitaire, et autres, l’Algérie ne pourra financer son rêve : à savoir créer un état fantoche sahraoui dirigé par le polisario connu pour ses accointances avec le terrorisme et la criminalité international.

L’Algérie, aujourd’hui, surtout ceux qui ont confisqué la liberté du peuple algérien au jour de l’indépendance, devrait réfléchir sur le cas libyen.

Les généraux et les hommes politiques algériens seront à leur tour rattrapés par l’histoire et devront à répondre de leurs actes comme l’a fait le 20 octobre 2011 le peuple libyen à l’encontre du colonel Kadhafi, de sa famille et de ses collaborateurs.

Il est temps pour Alger qu’elle comprenne, une fois pour toute, que le Maroc a tout son temps, et qu’il est préférable pour elle qu’elle accepte la solution proposée par Rabat sur la question du Sahara marocain.

Le pétrole et le gaz ne sont pas éternels et le peuple algérien, notamment les Kabyles, souhaite une meilleure vie.

Il est également temps pour ces sinistres personnages algériens de savoir qu’ils n’étaient que l’équivalent d’une Talitha Van Zon : la playmate des Kadhafi
Quant à l’Afrique du Sud, ce soit disant pays des libertés et des droits de l'Homme, qui a soutenu mordicus, le dictateur Kadhafi, elle se permet aujourd’hui d’espérer que la mort de Kadhafi apportera la paix dans la société libyenne, de qui se moque-t-elle ?

Pretoria qui soutien des pays dictatoriaux, des mouvements terroristes et qui est incapable d’assurer sa sécurité publique et d’offrir des droits élémentaires à son peuple n’a, à mon avis, qu’un seul droit : celui de fermer sa grande gueule.

Farid Mnebhi

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise