Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le nouveau gouvernement tunisien ne devrait être connu que jeudi 27 janvier 2011 au petit matin




Mohamed Ghannouchi ne devrait pas conserver son poste de premier ministre (photo DR)
Mohamed Ghannouchi ne devrait pas conserver son poste de premier ministre (photo DR)
TUNISIE. Il faudra encore patienter ! Ahmed Néjib Chebbi, ministre tunisien du développement régional, a annoncé mercredi 26 janvier 2011 en fin de journée à la télévision tunisienne, que le remaniement ministériel tant attendu n'interviendrait que dans la nuit voir le matin.

La rue tunisienne s'est encore beaucoup agitée mercredi 26 janvier 2011 que ce soit à Tunis ou à Sfax la deuxième ville du pays en grève générale à l'appel de l'Union générale des travailleurs tunisiens, l'UGTT (lire : Le syndicat UGTT de Sfax appelle à la grève générale mercredi 26 janvier 2011).

Les manifestants continuent de réclamer un changement total de gouvernement et le départ de tous les ministres anciennement affiliés au Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), le parti de Ben Ali.

Réuni toute la journée, le gouvernement de transition mènerait selon Ahmed Néjib Chebbi, "d'intenses discussion pour arriver à une composition finale du gouvernement qui soit convaincante pour l'opinion publique." Selon lui, aucun portefeuille n'a encore été définitivement attribué. 

Il semblerait que les ministères régaliens (Intérieur, Défense, Affaires étrangères) soient redistribués. 

Le remaniement ministériel sera annoncé "à une heure tardive", sans doute jeudi 27 janvier 2011 au matin.




Mercredi 26 Janvier 2011



Lu 2167 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:27 Matteo Renzi démissionne pour de bon cette fois


Commentaires

1.Posté par SEGOUALI le 27/01/2011 02:06
LE SAHEL BLOQUE LE PROCESSUS DEMOCRATIQUE EN TUNISIE depuis 55 ANS.
Malgré la révolution tunisienne du 14 janvier 2011 qui est reconnue par le monde entier, Les faucons du SAHEL au sein du gouvernement provisoire actuel continuent de bloquer le processus démocratique en Tunisie. En état de panique, leur souci majeur est de chercher à gagner du temps pour savoir comment ils peuvent se maintenir présents au pouvoir dans le but de sauvegarder la continuité de leur domination politique et hégémonique qu’ils ont imposée depuis 55 ans au peuple tunisien. M GHANNOUCHI peut continuer à annoncer ses promesses par tonnes depuis son bureau où il est actuellement assiégé par le peuple qui n’est pas obligé de croire à ses promesses, car dans le monde politique les promesses sont du vent. Par contre, lui n’a pas écouté la voix du peuple qui réclame son départ et qui a décidé de rompre avec le passé quel que soit le sacrifice à faire. Ce peuple rappelle à M. GHANNOUCHI qu'il a conduit en 1965 une tragédie économique dictée par la volonté irresponsable des hommes du SAHEL et à leur tête BEN SALAH. Sa révolution de 1978 a été matée dans un bain de sang conjointement par l’armée et la milice de Mohamed ESSAYAH restés fidèles à la dictature de BOURGUIBA, de même que la révolte du pain de 1984, écrasée aussi dans un bain de sang. Cette fois ci votre guide Ben ALI a perdu la partie. M. GHANNOUCHI, en tant que chef de file de la main mise sahélienne sur la souveraineté du pays, a perdu aussi. Cet héritage mandataire Sahélien à caractère dictatorial et meurtrier que représente M. GHANNOUCHI, je pense sérieusement que son rôle est banni à jamais de Tunisie.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise