Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le nouveau gouvernement français présenté




Passation des pouvoirs entre François Fillon et Jean-Marc Ayrault à Matignon (photo : Portail du gouvernement)
Passation des pouvoirs entre François Fillon et Jean-Marc Ayrault à Matignon (photo : Portail du gouvernement)
FRANCE. Le tout nouveau premier ministre français Jean-Marc Ayrault, nommé mardi 15 mai 2012, a livré mercredi 16 mai 2012 la liste des femmes et des hommes qui composent désormais son gouvernement. Des ministres qui devront accompagner les premières décisions du programme du président français François Hollande pendant au moins un mois, un remaniement risquant d'intervenir après les élections législatives de juin 2012.

Parmi les grands absents de ce gouvernement doté de trente-quatre ministres, citons Martine Aubry (première secrétaire du Parti socialiste) qui semblait vouloir Matignon ou rien, mais aussi certains fidèles comme François Rebsamen (sénateur-maire de Dijon) qui préfère rester dans sa bonne ville et au Sénat alors que François Hollande a annoncé que les ministres ne pourraient pas être des cumulards de mandats.

À noter que la parité hommes femmes est parfaitement respectée avec dix-sept ministres pour chaque genre, mais les hommes restent largement plus nombreux dans les ministères régaliens.

La porte-parole du gouvernement est Najat Vallaud-Belkacem, française d'origine marocaine, qui est également en charge des droits des femmes. La réalisatrice d'origine algérienne Yamina Benguigui s'occupera de la francophonie.

Jean-Marc Ayrault introduit un nouvel intitulé en nommant Arnaud Montebourg ministre du redressement productif. Il sera chargé de la réindustrialisation de la France.

Le gouvernement Ayrault, le 35e de la Ve république, se réunira en conseil des ministres jeudi 17 mai 2012.

Les membres du gouvernement français

• Laurent FABIUS, ministre des Affaires étrangères
• Vincent PEILLON, ministre de l'Éducation nationale
• Christiane TAUBIRA, garde des sceaux, ministre de la Justice
• Pierre MOSCOVICI, ministre de l'Économie, des Finances et du Commerce extérieur
• Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales et de la Santé
• Cécile DUFLOT, ministre de l'Égalité des territoires et du logement
• Manuel VALLS, ministre de l'Intérieur
• Nicole BRICQ, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie
• Arnaud MONTEBOURG, ministre du Redressement productif
• Michel SAPIN, ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du dialogue social
• Jean-Yves LE DRIAN, ministre de la Défense
• Aurélie FILIPPETTI, ministre de la Culture et de la Communication
• Geneviève FIORASO, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
• Najat VALLAUD-BELKACEM, ministre des Droits des femmes, porte-parole du gouvernement
• Stéphane LE FOLL, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire
• Marylise LEBRANCHU, ministre de la réforme de l'État, de la décentralisation et de la fonction publique
• Victorin LUREL, ministre de l'Outre-mer
• Valérie FOURNEYRON, ministre des Sports, de la Jeunesse, de l'Éducation populaire et de la vie associative

• Jérôme CAHUZAC, ministre délégué auprès du ministre de l'économie, des finances et du commerce extérieur, chargé du budget
• George PAU-LANGEVIN, ministre délégué auprès du ministre de l'éducation nationale, chargé de la réussite éducative
• Alain VIDALIES, ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement
• Delphine BATHO, ministre déléguée auprès de la garde des Sceaux, ministre de la Justice
• François LAMY, ministre délégué auprès de la ministre de l'égalité des territoires et du logement, chargé de la ville
• Bernard CAZENEUVE, ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères, chargé des affaires européennes
• Michèle DELAUNAY, ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes âgées et de la dépendance
• Sylvia PINEL, ministre déléguée auprès du ministre du redressement productif, chargée de l'artisanat, du commerce et du tourisme
• Benoît HAMON, ministre délégué auprès du ministre de l'économie, des finances et du commerce extérieur, chargé de l'économie sociale et solidaire
• Dominique BERTINOTTI, ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée de la famille
• Marie-Arlette CARLOTTI, ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées
• Pascal CANFIN, ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères, chargé du développement
• Yamina BENGUIGUI, ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée des Français de l'étranger et de la francophonie
• Frédéric CUVILLIER, ministre délégué auprès de la ministre de l'écologie et du développement durable, et de l'énergie, chargé des transports et de l'économie maritime
• Fleur PELLERIN, ministre déléguée auprès du ministre du redressement productif, chargée des petites et moyennes entreprises, de l'innovation et de l'économie numérique
• Kader ARIF, ministre délégué auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants.




Jeudi 17 Mai 2012



Lu 9481 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Commentaires

1.Posté par TCHAZEU KOLLOU Albert le 18/05/2012 00:23
Gouvernement capable de bien propulser le développement tout azimut de la France. Bravo Hollande!

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

2.Posté par vivi le 18/05/2012 12:57
Enfin un premier pas vers la vraie diversité où les Français avec une "peau de couleur asiatique" sont enfin intégrés, représentés et reconnus comme Français a part entière. Depuis l'injustice et la discrimination raciale de la fausse diversité de tous les gouvernements de Sarkozy, un grand pas a été effectué par Francois Hollande. Bravo! Le seul bémol est que malgré la grande compétence de Fleur Pellerin, elle est seulement au 2e plan du gouvernement. Il y a encore des progrès à faire. Et puis, il faut encore du progrès pour les Francais avec un nom de consonance asiatique!

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

3.Posté par elqadiri60 le 27/05/2012 17:42
La nouvelle France socialiste a intérêt à coopérer avec le Japon, l'Afrique du nord et le Moyen Orient. Le Japon peut beaucoup rapporter économiquement à la France. L'Afrique du nord est en pleine croissance et le Moyen Orient monte en créneau vu les nouvelles réalités politiques qui les gouvernent. La France en effet peut saisir beaucoup d'opportunités d'investissements notamment au Maroc et en Egypte. Et les aides financières qu'elle peut leur apporter que ce soit sous forme de don ou de crédits ou des deux peuvent beaucoup servir les intérêts de la France. Notamment que le socialisme français a toujours été bien coté dans ces régions. Les intérêts de la France peuvent bien être fructifié si on fait un suivi d'aménagement économique dans ces régions. Et développer l'industrie française au Japon et vice versa peut bien sauver l'euro peut-être au détriment du dollar, mais qui ne risque rien n'a rien. Et développer ces relations internationales ne peut qu'être bénéfique pour la France.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

4.Posté par elqadiri60 le 14/06/2012 13:03
La France de François Hollande n'a qu'un seul problème qui est de produire en trouvant consommateur. Mais la production doit être sélective et concurrentielle. La force de travail n'est pas à discuter certes mais il faut la re-spécialiser. Diversifier les domaines de production telle l'économie sociale et encourager l'industrie de services peut être une bonne issue ou une solution primaire mais la répartition des richesses est à mettre en oeuvre. Il ne faut pas gonfler les dettes en faveur des banquiers au même temps qu'il ne faut pas banaliser l'euro parce que ça serait une faute fatale mais il faut revoir les relations avec l'euro à travers la Grèce et l'Italie et l'Espagne en concurrençant l'Allemagne. Et peut-être que la revalorisation des impôts sera nécessaire mais il faut savoir s'y prendre pour ne pas nuire aux pauvres salariés ni aux riches donc alléger les pauvres et ne pas enfoncer les riches.
Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

5.Posté par elqadiri60 le 27/06/2012 19:14
Je ne vois pas la nécessité de transférer les capitaux français du Maroc vers leur pays d'origine la France ou de tout autre pays vers la France étant donné que la plus-value que peut rapporter ces capitaux à partir de leur pays hôte vers la France est beaucoup plus intéressante au point de vue relations internationales. Parce que lorsque l'on cible le bénéfice dans la gérance de l'Etat ou dans le reflet du politique et de l'économique on ne gagne pas trop. Et depuis toujours le socialisme français a réussi dans ses relations économiques internationales et d'ailleurs c'est le seul socialisme qui ait toujours réussi sa politique dans le monde.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise