Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le management de Corsica Ferries prend le contrôle capitalistique de la compagnie maritime




Pierre Mattéi, président du directoire, reprend les parts des actionnaires historiques (photo : NBDC)
Pierre Mattéi, président du directoire, reprend les parts des actionnaires historiques (photo : NBDC)
FRANCE. Les actionnaires historiques de la compagnie maritime Corsica Ferries (1400 salariés) souhaitant se désengager de l'entreprise, Pierre Mattéi, président du directoire de Lota Maritime depuis 1999, et les principaux cadres supérieurs ont proposé une offre de reprise partielle de leurs parts. Les actionnaires ayant accepté, le management prend le contrôle du groupe.

La compagnie se refuse à préciser la nouvelle clef de répartition du capital qui était détenu pour près de 70% par le holding Lozali SA domicilié à Genève et contrôlé par les quatre enfants de Pascal Lota.

"Cette offre de reprise a été construite dans le souci permanent du maintien de l'emploi au sein de Corsica Ferries, du développement du trafic vers la Corse, la Sardaigne et l'île d'Elbe, et de la préservation de l'ancrage profondément corse de la Compagnie", précise le communiqué publié mardi 11 avril 2017 dans la soirée.

Les repreneurs assurent vouloir garantir l'indépendance et le périmètre actuel de la compagnie" et "perpétuer l'oeuvre" de Pascal Lota, fondateur de Corsica Ferries, décédé en janvier 2016.

" En un peu moins de 50 ans, Corsica Ferries s'est hissée au premier plan des opérateurs de transport maritime de ferry. Aujourd'hui, nous mesurons notre responsabilité de repreneurs : il nous tient à cœur de maintenir la place qu'occupe la compagnie dans le paysage économique corse et européen, de garantir sa pérennité et d'assurer l'avenir de ses salariés. Avec mes associés, nous poursuivons la tâche initiée par Pascal Lota en 1968, pour que Corsica Ferries reste une entreprise innovante et performante ", commente Pierre Mattei, président du directoire de Lota Maritime-Corsica Ferries.

Corsica Ferries (3,5 millions de passagers transportés sur dix-sept lignes vers la Corse et la Sardaigne) affiche 80% de parts de marché sur les traversées entre le Continent et la Corse.

DROIT DE RÉPONSE de Frédéric Lota, co-actionnaire du groupe Corsica-Ferries, Sardinia Ferries, Elba Ferries

Message à l'attention de Monsieur Frédéric Dubessy, rédacteur en chef
 
Cher Monsieur,
  En ma qualité d’actionnaire du groupe Corsica-Ferries, je tiens à apporter les précisions qui s’imposent concernant l’offre de reprise et sa communication faite par Monsieur Pierre Mattei.
C’est par voie de presse que j’ai appris cet «événement» et non par les voies légales et réglementaires que tout actionnaire est en droit d’attendre.
Je n’ai été aucunement destinataire du contenu de la présente offre de reprise de Monsieur Pierre Mattei.
Cependant :
1. Il est absolument faux, comme l’affirme Monsieur Pierre Mattei dans ses nombreux communiqués, d’annoncer que le contrôle du groupe Corsica-Ferries et sa propriété soient passés à ce jour des mains de la famille Lota à celles de Monsieur Pierre Mattei et de ses associés,
.............Sauf à ce qu’il confonde sciemment, la portée juridique d’une simple offre de reprise.
..............Sauf à ce qu’il passe sciemment outre et sous silence des procédures en cours devant des juridictions civiles et commerciales,

2. Il est absolument faux, comme l’affirme péremptoirement Monsieur Pierre Mattei que son offre, je cite « constitue le seul rempart contre une possible reprise par des mains étrangères»,
..............Sauf à renier la volonté de mon père de maintenir le caractère familial de notre groupe, en mettant en scène une offre de reprise surprenante !
...............Sauf à considérer de facto, que je suis moi-même un étranger, et non l’héritier testamentaire de feu mon père Pascal Lota,
..............Sauf à vouloir nier les démarches de rachats et leur bien fondé, que j’ai engagées auprès de mes trois sœurs au décès de mon père et les éventuelles pressions déstabilisantes que ces dernières ont dû affronter de la part de Monsieur Pierre Mattei, en cas de cession en ma faveur. Je précise, à ce stade qu’aucun changement de management n’était envisagé pour ma part.
 
3. Il est vrai que je suis toujours en possession de l’intégralité de mes actions au sein de notre groupe familial.
 
4. Il est vrai que je maintiens ma volonté et ma proposition de rachat auprès de mes sœurs.
 
5. Il est vrai que ma priorité est de maintenir la pérennité des emplois, la pérennité économique de la Corsica Ferries et de l’ensemble du groupe dans la dynamique de mon père, qui a contribué à faire de ce groupe un acteur majeur du transport maritime en Méditerranée.
 
Je remercie tous les salariés pour leur dévouement, leur implication et leur soutien. Je suis particulièrement désolé qu’ils aient à subir indirectement dans leur quotidien, les conséquences navrantes de propos affligeants et inconsidérés.




Mercredi 12 Avril 2017



Lu 9551 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 21 Juin 2017 - 12:10 Corsica Linea maintient le bon cap €


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Arabie saoudite
vs Qatar : Vers l'escalade ou l'apaisement ?


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil.


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA