Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le groupe Assignia remporte deux contrats pour le TGV Marocain




La LGV marocaine reliera Tanger à Casablanca en 2h10 (carte ONCF)
La LGV marocaine reliera Tanger à Casablanca en 2h10 (carte ONCF)
MAROC / ESPAGNE. Le groupe Assignia, spécialisé dans les infrastructures, les services et les énergies renouvelables, vient de se voir attribuer deux contrats portant sur la construction de deux sections du TGV marocain, pour un montant de 87,5 M€. Il devient ainsi le premier groupe espagnol présent dans le projet de TGV marocain entre Tanger et Kenitra (près de Rabat).
 
Cependant, le groupe français Alstom,  via sa filiale Alstom transport, obtient l'essentiel du marché de construction des quatorze rames du TGV (coût 400 M€). Le leader mondial de la production d'énergie, de transmission de puissance et de l'infrastructure ferroviaire a en effet signé en décembre 2010 un contrat de gré à gré avec l'ONCF  (Office National des Chemins de Fer). Cette procédure sans appel d'offre avait conduit la BEI  (Banque Européenne d'Investissement) à refuser un prêt de 400 M€ demandé le 16 novembre 2010 par l'ONCF.
 
Ce projet reste largement financé par la France, avec un prêt de 920 M€, mais aussi par le fond Hassan II pour le développement économique et social (86 M€), le Fonds saoudien pour le développement (144 M€), le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe (100 M€), le Fonds d'Abou Dhabi pour le développement (70 M€) et le Fonds arabe pour le développement économique et social (66 M€). Le tout sur un montant total nécessaire de 25 mrds de dirhams (1,8 mrd €).

Ce projet cumule enjeux économiques et diplomatiques. Il doit permettre d'attirer des investissements étrangers et des nouvelles technologies au Maroc explique le ministre marocain de l'industrie et du commerce Abdelkader Amara.
 
Mais il suscite la controverse dans le pays. Outre de violentes critiques portées sur le mode d'attribution des marchés, ses opposants  mettent en avant le montant de l'investissement. Ils estiment que cet argent serait mieux utilisé à l'amélioration des conditions de vie des Marocains. Le mouvement de contestation prend de l'ampleur, mais avec la signature de ces contrats, le gouvernement fait un nouveau pas dans la réalisation de ce projet.

Lire aussi : [Le TGV marocain va mettre Tanger à 2h10 de Casablanca]url:


Ludivine Tur


Vendredi 29 Juin 2012



Lu 4346 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Finance islamique : l'Algérie dans les starting blocks


avis d'expert

Ezzedine Ghlamallah, fondateur et directeur du cabinet de conseil Saafi


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA












EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook









Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF