Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le gouvernement grec au pied du mur de la dette


Plombée par une dette colossale et un déficit public désormais évalué à 12,7% du PIB, la Grèce doit s'engager dans un plan de redressement exceptionnel. Le nouveau gouvernement socialiste cherche désormais à convaincre l'Europe de sa volonté de réforme mais il devra aussi se battre en interne pour faire passer des mesures difficiles pour sa population.



Le premier ministre grec devra convaincre ses partenaires nationaux et internationaux (© UE, E. Ansotte)
Le premier ministre grec devra convaincre ses partenaires nationaux et internationaux (© UE, E. Ansotte)
GRECE. Grève générale jeudi 17 décembre 2009, baisse de la notation financière par l’agence Standard & Poor’s mercredi 16 décembre huit jours seulement après une même dégradation par Fitch Ratings, la Grèce vit des jours difficiles. Et le nouveau gouvernement socialiste peine à convaincre banques et investisseurs internationaux de ses capacités à assainir les finances publiques.

Désigné comme le mauvais élève de la zone euro sur laquelle il fait peser la menace d'une grave crise,  le pays est plombé par une dette de 300 mds€ - 113% de son Produit intérieur brut (PIB) - les analystes estimant même qu’elle pourrait représenter jusqu’à 130% du PIB d’ici quelques années. Quant au déficit public, il atteint 12,7% du même PIB, un chiffre récemment doublé par le gouvernement ce qui a contribué à accentuer la défiance des marchés financiers à l'égard de la Grèce.

Jeudi 17 décembre, le ministre des Finances George Papaconstantinou a évoqué un projet de privatisations qui pourrait rapporter quelques 2,5 mds€ à la Grèce. Cette annonce faisait suite à la présentation par le Premier ministre Georges Papandréou d’un plan de redressement de l’économie destiné à rassurer ses partenaires européens et qui, assure-t-il, doit permettre de ramener le déficit à moins de 3% du PIB en 2013, à un rythme annuel de -2% à partir de 2011.

Une bataille contre de vieilles habitudes

Dans ses grandes lignes, le projet prévoit une cure d’austérité pour la fonction publique afin d’en réduire le coût de 10% ou encore de supprimer les bonus dans les banques publiques et de taxer lourdement ceux des banques privées.

La bataille ne se jouera pas «contre les salaires» mais contre l'évasion fiscale, l'économie immergée, la «corruption systémique» et la mauvaise gouvernance, a indiqué le Premier ministre grec qui rejette toute idée de faire appel au Fonds monétaire international (FMI).

Ce volontarisme a été salué par Bruxelles qui attend toutefois des explications plus concrètes et les mesures détaillées qui assureront une consolidation rapide des finances publiques. Ce sera pour le mois de janvier 2010 avec la présentation du programme national de stabilité que la Commission européenne passera alors au crible.

D’ici là, le gouvernement devra convaincre ses partenaires politiques et sociaux de le soutenir dans sa quête d’une plus grande orthodoxie financière et des efforts qui pèseront sur les salaires et l’emploi. Ce ne sera pas le plus facile.


Fanny Llorca


Jeudi 17 Décembre 2009



Lu 1062 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise