Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le gouvernement algérien prévoit un fort déficit budgétaire pour 2011




La LF 2011 a été élaboré sur la base prévisionnelle d’un taux de croissance de 4%, dont 6% hors hydrocarbures, et d’une inflation de 3,5%.(photo DR)
La LF 2011 a été élaboré sur la base prévisionnelle d’un taux de croissance de 4%, dont 6% hors hydrocarbures, et d’une inflation de 3,5%.(photo DR)
ALGÉRIE. Le Conseil des ministres a adopté le 28 septembre 2010 le projet de LF 2011.
Celui-ci prévoit 2 992 mds DZD soit 29,7 mds € de recettes contre 6 605 mds DZD soit 65, 520 mds€ de dépenses.

Ce déficit devrait être en partie comblé par le Fonds de régulation des recettes, un fonds de 40 mds $ soit 29,4 mds € alimenté par le différentiel entre le prix réel du baril de pétrole fixé sur le marché international et le prix retenu par les autorités algériennes dans le cadre de l’élaboration de la loi de Finances.

Aucune hausse d’impôts ou de taxes n’est prévue par le projet de LF 2011 élaboré sur la base prévisionnelle d’un taux de croissance de 4%, dont 6% hors hydrocarbures, et d’une inflation de 3,5%.

Le budget de fonctionnement prévu par le projet de LF 2011 atteindra les 3 434 mds DZD soit 34,1 mds€, en hausse de 600 mds DZD soit 6 mds€ par rapport à l’exercice voté pour la LF 2010.

Cette substantielle augmentation vise à répondre aux hausses de salaires obtenues par les fonctionnaires à l’issue de leurs différents mouvements de grève.

Elle résulte également du recrutement à venir de 50 000 fonctionnaires dont 15 000 dans la police, 15 000 dans la santé et 15 000 dans l’éducation, l’enseignement supérieur et la formation.

Le budget d’équipement prévoit pour sa part 2 463 mds DZD soit 24,5 mds€ en autorisation de programme et 3 173 mds DZD soit 31,5 mds€ en crédits de paiement.

Les secteurs de l’enseignement, de la formation et de la recherche, de l’eau, de l’habitat, de la santé et de l’alimentation des foyers en énergie s’adjugeront près de 50% de cette enveloppe.

Si les infrastructures de base (travaux publics, transports) continueront de bénéficier d’un fort coup de pouce avec une enveloppe de 645 mds DZD soit 6,4 mds€, le soutien au développement de l’économie ne se verra affecter pour sa part que 100 mds DZD soit 991 M€ dont 60 mds DZD soit 595 M€ pour l’agriculture.

Le statut de parent pauvre de l’industrie se confirme donc, lui qui doit partager 40 mds DZD soit 396,5 M€ avec le tourisme et l’artisanat, les opérations de modernisation de la régulation financière et commerciale ainsi que le développement des technologies de la communication.


A. Belkessam, à ALGER


Mercredi 29 Septembre 2010



Lu 2187 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise