Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le chef du gouvernement tunisien en appelle au soutien des entrepreneurs de la CGPME




Hamadi Jebali, chef du gouvernement tunisien (à droite sur la photo) et Jean-François Roubaud, président de la CGPME, au Palais des Congrès de Paris, le jeudi 28 juin 2012. (Photo Alfred Mignot)
Hamadi Jebali, chef du gouvernement tunisien (à droite sur la photo) et Jean-François Roubaud, président de la CGPME, au Palais des Congrès de Paris, le jeudi 28 juin 2012. (Photo Alfred Mignot)
FRANCE / TUNISIE. Jeudi 28 juin 2012, c’est après sa rencontre avec le premier ministre Jean-Marc Ayrault, son premier voyage officiel en France, que Hamadi Jebali, chef du gouvernement tunisien, s’est rendu au Palais des Congrès de Paris, où se tenait le Xe salon « Planète PME ».

Dans son allocution de bienvenue, Jean-François Roubaud, président de la Confédération générale des PME (CGPME), rappelle que 1 300 entreprises françaises sont implantées en Tunisie, pays qui accueille plus d’exportations françaises que l’ensemble Algérie – Maroc. « Nous avons la volonté de contribuer au redressement économique de la Tunisie, je crois en l’avenir de nos relations, car dans nos deux pays les PME sont le pilier de l’économie », conclut le président de la CGPME.
 
Intervenant à son tour, le chef du gouvernement tunisien relève que « dans un environnement international difficile, vous [les entrepreneurs français, ndlr] êtes les alliés et les amis de la Tunisie nouvelle ».  La Tunisie, souligne-t-il, a subi de plein fouet les conséquences économiques de la révolution, l’année 2011 ayant enregistré une croissance négative (- 1,8 %) et un recul considérable (- 26 %) du flux d’investissements directs étrangers (IDE).
 
Reste que les IDE, note Hamadi Jebali, ne sauraient à eux seuls assurer une croissance suffisante, et c’est pourquoi « le gouvernement tunisien développe un nouveau modèle, plus fondé sur l’entreprenariat, et l’incitation à l’investissement privé » – lequel ne représente que 66 % du total des investissements en Tunisie, contre 78 % au Maroc et 85 % en Turquie.
 
Le chef du gouvernement tunisien déclare également vouloir « renforcer l’intégration régionale et mondiale de la Tunisie » et œuvrer à l’établissement d’un « climat des affaires transparent et incitatif ». Parmi les nombreuses mesures évoquées, figurent la simplification du Code de l’investissement, la recherche préférentielle d’implantations d’activités à haute valeur ajoutée, l’accessibilité des PME au capital-investissement, le développement des infrastructures sur l’ensemble du territoire, la promotion des PPP, le renforcement de l’attractivité du pays.
 
Une attractivité d’ailleurs récemment rehaussée par la signature – le 23 mai 2012, à Paris – par la Tunisie, de la convention d’adhésion à la Déclaration de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), déclaration portant sur la transparence et la bonne gouvernance relatives à l’investissement international et aux entreprises multinationales.
 
« J’espère pouvoir compter sur votre appui pour construire une Tunisie nouvelle libre, démocratique, moderne et plurielle », a déclaré en conclusion de son allocution le chef du gouvernement tunisien, à l’adresse des entrepreneurs de la CGPME.




Mardi 3 Juillet 2012



Lu 1245 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 10:09 L'Ipemed ouvre une antenne en Tunisie

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise