Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le budget 2012 en France prévoit des réductions des déficits et une hausse des prélèvements




François Baroin présente un budget optimiste (photo F.Dubessy)
François Baroin présente un budget optimiste (photo F.Dubessy)
FRANCE. Le gouvernement français présente, mercredi 28 septembre 2011, son budget 2012 caractérisé principalement par une hausse des prélèvements et une réduction des déficits.

Les objectifs sont fixés. Le déficit public doit passer de 5,7% du Produit intérieur brut (PIB) cette année 2011 à 4,5% en 2012. Le plafond fixé par les traités européens limitera le déficit 3% en 2013 et devrait ensuite refluer à 2% en 2014 et tomber à 1% l'année suivante selon les prévisions gouvernementales.

Par effet de ricochet, le montant des intérêts que l'État versera pour se financer, sera le premier poste budgétaire de 2012. Selon les projections du gouvernement, il s'élèvera à 48,77 mrds€ en 2012.

Les choix budgétaires du gouvernement se basent sur une prévision d'une hausse de la croissance de 1,75% en 2011, comme en 2012, jugée très optimiste par les économistes. Or l'INSEE confirme, mercredi 28 septembre 2011, une croissance nulle au deuxième trimestre.

"Même si c'est difficile, ce n'est pas inatteignable", a affirmé François Baroin, ministre français de l'économie et des finances.

Au menu du budget

Au menu pour le budget 2012, une contribution exceptionnelle prévoit de taxer à 3% les hauts revenus, à partir de 500 000€ pour une personne seule et d'1 M€ pour un couple.

Les ministères de l'Immigration et de la Justice jouiront d'une hausse des crédits accordés, respectivement de 14,1% et de 3,56%. Le ministère de la Justice "est le seul ministère à bénéficier de créations nettes d'emplois", souligne Valérie Pécresse, ministre du budget. De plus, pour financer ses opérations extérieures, la défense voit ses crédits augmenter de 1,59%.

Hors pensions et charge de la dette, les dépenses de l'Etat devraient être contenues à 275,6 mrds€, comme en 2011 selon Bercy. Avec l'effort supplémentaire d'1 mrd€ annoncé le 24 août 2011, "ces dépenses vont même baisser", a assuré Valérie Pécresse.

Avec le basculement à gauche du Sénat, les perspectives d'adoption du budget 2012 risquent d'être houleuses...




Mercredi 28 Septembre 2011



Lu 2394 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise