Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le Projet stratégique adopté, les discussions peuvent commencer au port de Marseille


Le Conseil de surveillance du Grand Port Maritime de Marseille, réuni le 3 avril, a adopté le Projet Stratégique pour la période 2009 -2013. Suivant l’avis du Conseil de développement portuaire du 26 mars dernier, le document tient compte de la situation de la réparation navale lourde. Il définit les grands axes de la politique portuaire, les investissements à venir et précise quels seront les terminaux privatisés et ceux qui resteront dans le giron du GPMM.



Les négociations avec les opérateurs de terminaux devraient durer jusqu'à fin juin 2009. (Photo NBC)
Les négociations avec les opérateurs de terminaux devraient durer jusqu'à fin juin 2009. (Photo NBC)
FRANCE. 12 voix pour, 2 contre et 3 abstentions. Le Conseil de surveillance du Grand port Maritime de Marseille a adopté le Projet stratégique pour les cinq années à venir. Avec ce vote, le port entre désormais dans la phase concrète de la réforme puisqu’il peut recevoir les marques d’intérêt des opérateurs.

« Nous avons trois mois pour négocier les transferts de gré à gré des personnels, des engins et discuter du prix des outillages», a indiqué Jean-Claude Terrier, président du directoire désormais épaulé au sein de cette instance par Jean-Pierre Billat, Chantal Helman et Renaud Spazzi.
Le port a trois mois pour négocier mais deux ans pour réaliser les transferts effectifs des agents et de l’outillage.

A présent en capacité de lancer des appels à projets, le port va commencer par rechercher un opérateur pour exploiter l’ancien terminal fruitier de Marseille et ses terre-pleins de 10 ha et deux postes à quai, destinés à des trafics conventionnels.

Transfert du personnel et des outillages avant 2011

Le terminal de Mourepiane, toujours en grève, n'échappera pas à la privatisation. (Photo NBC)
Le terminal de Mourepiane, toujours en grève, n'échappera pas à la privatisation. (Photo NBC)
Quelque 650 agents sont potentiellement « privatisables » sur les 1500 salariés du port. Au rang des activités qui vont désormais passer sous la coupe du privé, les terminaux à conteneurs et les activités de vracs solides. La seule exception étant les terminaux pétroliers de Fos et Lavéra (200 agents) qui seront filialisés. M. Terrier invoquant l’intérêt national et l’article L 103-2 de la loi du 4 juillet 2008 qui fait référence aux activités stratégiques.

Pour la maintenance, le port a retenu le principe de « l’externalisation avec des aménagements en fonction des spécificités des bassins », a souligné Jean-Claude Terrier. Une prise de participation minoritaire du GPMM serait ainsi envisagée.

Le départ de Boluda a entraîné une révision du document

Les activités voyageurs (40 agents) et réparation navale (60 agents) resteront dans le giron du GPMM. Le port a dû réviser sa copie dans ce secteur suite au départ du groupe Boluda de Marseille et à la liquidation de sa filiale UNM mais également à la demande du Conseil de Développement portuaire.

Les 28 professionnels de la place portuaire (sur les 40 membres du CDP) réunis le 26 mars dernier ont souhaité conserver une réparation navale industrielle. Ils ont également critiqué la méthode suivie par le GPMM pour mener à bien cette étude stratégique, estimant que « le port devait mieux définir le périmètre de transfert aux opérateurs », a expliqué Patrick Daher, président du Conseil de surveillance.

N’ayant qu’un avis consultatif, le Conseil n’a fait qu'« intégrer une partie des recommandations », a précisé Jean-Claude Terrier.


Nathalie Bureau du Colombier


Vendredi 3 Avril 2009



Lu 2352 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise