Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le Portugal se soulève contre l'austérité




Affiches de la CGTP appelant à la grève générale le 14 novembre (photo marie-line darcy)
Affiches de la CGTP appelant à la grève générale le 14 novembre (photo marie-line darcy)
PORTUGAL. La CGTP, Confédération Générale des Travailleurs Portugais, a appelé à la grève générale le 14 novembre 2012, pour s’opposer à la politique d’austérité menée dans le pays. Il s'agit de la seconde grève générale en huit mois au Portugal. La Direction de l’UGT- Union Générale des Travailleurs, seconde fédération syndicale du Portugal n’a donné officiellement aucun mot d'ordre. Toutefois, plus d’une trentaine de syndicats affiliés à cette centrale ont déposé des préavis pour la journée de mobilisation. La CGTP, qui mise sur une participation élevée, pense convaincre une large part du secteur privé d'adhérer, compte tenu de l’augmentation du niveau de contestation observé dans le pays.

L’impact principal se fera sentir dans les transports. Tous les secteurs sont concernés, le ferroviaire, le routier, les ports, les aéroports et les transports fluviaux. Déjà, mardi 13 novembre 2012 en fin de journée, débutaient les premiers débrayages et le retour à la normale ne se fera pas sentir avant jeudi 15 novembre au matin. La TAP, la compagnie aérienne qui fait l’objet d’un processus de privatisation, annonce la suppression de la moitié de ses vols de et vers l’Europe.

La grève générale se présente comme la première au niveau de la péninsule Ibérique, décidée et coordonnée entre les syndicats d’Espagne et de Portugal. Le mouvement s’est étendu à une vingtaine de pays européens dans lesquels se dérouleront des actions ponctuelles ou des manifestations.

Pour la CGTP la politique d’austérité menée par le gouvernement à l’abri du Mémorandum signé avec les bailleurs de fonds internationaux contre un prêt de 78 mrds€ demeure une voie sans issue. La récession entraînée par l’austérité empêche le pays d’honorer ses dettes, et le risque d’un scénario à la grecque est évoqué. Toutefois, le gouvernement de droite, dirigé par Pedro Passos Coelho, confirme son intention de suivre la même ligne. Il bénéficie du soutien de la chancelière allemande, en visite à Lisbonne le 12 novembre 2012.

La banque centrale du Portugal vient d’annoncer une récession plus importante que prévue en 2013, avec un recul de 1,6 % du PIB contre 1 % annoncé par le gouvernement.




Mardi 13 Novembre 2012



Lu 1123 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:27 Matteo Renzi démissionne pour de bon cette fois

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise