Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le Parlement européen veut geler les négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE




Le Parlement européen réunit à Strasbourg va se prononcer sur le gel des négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE (photo A.Jousset)
Le Parlement européen réunit à Strasbourg va se prononcer sur le gel des négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE (photo A.Jousset)
TURQUIE / EUROPE. Les voix se faisaient entendre de plus en plus fortes dans les capitales européennes pour critiquer les dérives autoritaires de Recep Tayyip Erdogan. En réponse, le président turc menaçait, voici quelques jours, les Européens d'un référendum sur la question  et vient d'annoncer qu'il se rapprocherait davantage de l'Organisation de coopération de Shanghaï (Chine, Russie, Inde, Pakistan et ex-républiques soviétiques d'Asie centrale), dont il est Etat partenaire de discussion depuis 2012.

Bruxelles, ou plutôt Strasbourg ou siège en ce moment le Parlement européen, va devoir trancher. Jeudi 24 novembre 2016, les députés européens voteront pour ou contre une résolution concernant le gel des négociations d'adhésion de la Turquie à l'Union européenne.

Mardi 22 novembre 2016 dans l'hémicycle, les parlementaires condamnaient "vivement les mesures disproportionnellement répressives prises en Turquie depuis le coup d'état militaire manqué" du 15 juillet 2016 et se lançaient dans la rédaction de cette résolution. Une décision prise alors que la Turquie procédait au limogeage de 15 000 fonctionnaires supplémentaires. Ils s'ajoutent aux 700 déjà épurés comme 7 600 membres des forces de la sécurité intérieure, 2 700 du ministère de l'Intérieur, 1 200 de l'enseignement et la fermeture de 375 associations et neuf médias. 35 000 Turcs ont été arrêtés depuis le putsch et la proclamation de l'état d'urgence, prolongé en octobre 2016 de trois mois.

Refus du rétablissement de la peine de mort

La décision des députés laisse planer peu de doutes après les déclarations des représentants des principaux groupes politiques au sein du Parlement européen (Sociaux-démocrates, Libéraux, Parti populaire européen). D'autant plus que leur message est relayé par Federica Mogherini, chef de la politique étrangère de l'UE, et Johannes Hahn, commissaire européen en charge du voisinage.

Tous plaident pour ce gel, tout en voulant laisser la porte ouverte au dialogue. La ligne rouge à ne pas franchir demeure le rétablissement de la peine de mort en Turquie selon certains. Elle a été abolie en mai 2004 mais aucune exécution ne s'est déroulée depuis 1984. Mais, en octobre 2016, le président turc a annoncé qu'il soumettrait à son parlement un projet pour la rétablir.

Si la suspension officielle des négociations dépend du seul Conseil européen, un vote positif des députés européens résonnerait fortement aux oreilles du président Erdogan qui pourrait couper les ponts avec l'Union européenne notamment sur des dossiers sensibles comme celui des réfugiés.

Le processus d'adhésion a débuté en octobre 2005. Un seul, sur les trente-cinq nécessaires, a été bouclé : celui sur "Science et recherche" en juin 2006.




Mercredi 23 Novembre 2016



Lu 1182 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Affiches électorales et femmes sans visage


avis d'expert

Razika Adnani, philosophe et écrivaine. Associée au groupe d'analyse de JFC Conseil.


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA