Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le Parlement européen entre dans le débat Espagne-Catalogne




Bruxelles condamne les violences policières lors du référendum (photo : Francesc Tribi)
Bruxelles condamne les violences policières lors du référendum (photo : Francesc Tribi)
ESPAGNE. 48 heures après la proclamation des résultats d'un référendum contesté, Carles Puigdemont, président de la région de Catalogne, avait demandé "une médiation qui nécessite un troisième acteur qui doit être international pour être efficace" dans le conflit qui l'oppose au gouvernement espagnol.

Il reprochait notamment la violence avec laquelle les gardes civils espagnols ont tenté de s'opposer à la tenue du référendum sur l'indépendance de la région autonome mais entend également trouver une solution à l'après-référendum. En attendant, mardi 3 octobre 2017, un mouvement de grève générale se déroule en Catalogne avec, à Barcelone, la fermeture partielle du métro, des supermarchés, des services publics, des administrations, des musées. Le club de football du FC Barcelone aurait même annulé ses entraînements. Près de 300 000 personnes ont manifesté dans la capitale catalane.

Le Parlement européen, à l'appel de trois de ses partis, a décidé de se saisir de la question en organisant un débat mercredi 4 octobre 2017 dans l'après-midi sur le thème "Constitution, état de droit et droits fondamentaux en Espagne à la lumière des récents événements en Catalogne".

La Commission européenne se trouve elle, tout comme Emmanuel Macron le président français, dans la droite ligne de la position de Madrid. Bruxelles - qui craint la contagion non seulement à d'autres régions espagnoles mais aussi à d'autres pays européens - estimait lundi 2 octobre 2017 qu'"en vertu de la Constitution espagnole, le scrutin organisé hier n'était pas légal". Elle prévient en outre que "si un référendum était organisé d'une façon qui serait conforme à la Constitution espagnole, cela signifierait que le territoire qui partirait se retrouverait en dehors de l'Union européenne". Dans le même communiqué, la Commission estime que "dans les temps actuels, nous avons besoin d'unité et de stabilité, et non de division et de fragmentation".

Reste que la Commission, à l'image de l'Organisation des Nations Unies (ONU) qui réclame une enquête, regrette les violences. "Nous appelons tous les acteurs concernés à sortir au plus vite de la confrontation pour revenir au dialogue. la violence ne peut jamais être un instrument politique".




Mardi 3 Octobre 2017



Lu 1266 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 12:10 Saad Hariri pourrait revenir sur sa démission


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

Arabie Saoudite : La « Nuits
des Longs Cimeterres »
se poursuit…


avis d'expert

Roland Lombardi, docteur en Histoire, consultant indépendant en géopolitique, analyste au sein du groupe JFC Conseil et chercheur associé à l'IREMAM de l'Université Aix Marseille.


 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF