Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le Maroc verrouille l’information sur les évènements de Lâayoune


Une semaine après le démantèlement du camp de protestataires de Gdeim Izik dressé près de Lâayoune au Sahara occidental et les violentes émeutes qui ont suivi, l’émotion reste vive. Quelques journalistes étrangers commencent seulement à être autorisés à se rendre sur place.



Lâayoune retrouve son calme (photo DR)
Lâayoune retrouve son calme (photo DR)
MAROC. Plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi 13 novembre 2010 à Madrid contre les violences enregistrées ces derniers jours au Sahara occidental et contre « l’occupation » de ce territoire par le Maroc.

Une semaine après le démantèlement du camp de protestataires de Gdeim Izik dressé près de Lâayoune au Sahara occidental et les violentes émeutes qui ont suivi, l’émotion reste vive.

Vendredi 12 novembre 2010, l’Espagne a demandé au Maroc des « éclaircissements » sur ces violences et fait part de sa profonde « préoccupation » mais s’est abstenue de toute condamnation.

José Luis Rodriguez Zapatero, chef du gouvernement espagnol, qui se trouvait à Séoul pour le G20, a expliqué que « les intérêts de l’Espagne devaient passer en premier » et que « la relation avec Rabat était une question prioritaire, une question d’Etat ».

Le bilan officiel marocain fait état de douze morts, dont dix parmi les forces de l’ordre, et de l’arrestation de 163 personnes.

Mais le Front Polisario, mouvement soutenu par Alger, qui milite pour l’indépendance du territoire, accuse Rabat d’avoir fait des « dizaines » de morts, plus de 4 500 blessés et procédé à plus de 2 000 arrestations au cours des violences à Lâayoune et aussi à Smara, autre ville importante du territoire.

Le 8 novembre 2010, les forces marocaines ont démantelé par la force un camp de tentes où jusqu’à 15 000 Sahraouis s’étaient installées depuis la mi-octobre pour protester contre leurs conditions de vie. 

Des émeutes violentes ont ensuite éclatées au coeur de Lâayoune.

Information verrouillée

Une semaine après ces événements quelques journalistes étrangers commencent seulement à être autorisés à se rendre sur place.

L’envoyée spéciale du Monde a été la première à avoir été autorisée à rejoindre Lâayoune le 10 novembre 2010 en fin de journée.

Depuis le 8 novembre 2010, les journalistes espagnols sont systématiquement refoulés, accusés d’une couverture partiale des événements. Luis de Vega, correspondant du quotidien ABC et de la radio espagnole RNE, s’est vu retirer son accréditation.

Au Maroc, les correspondants français accrédités de RFI-Libération, France 24, La Croix ont également été empêchés d’embarquer.

Selon Reporters sans Frontières, une douzaine de journalistes étrangers n’ont pas pu effectuer leur travail.

Pendant quatre jours, à l’exception semble t-il du correspondant permanent marocain de l’Agence France Presse (AFP) à Lâayoune, et dans un climat de grandes tensions, les informations et les images transmises ont été celles des médias officiels et télévisions publiques marocaines.

Des vidéos et photos amateurs, clandestines, filmées par des ONG ou des manifestants, accusant le Maroc, ont également circulé, sans qu’il soit possible de vérifier leur authenticité.

La guerre de l’information ne fait que commencer.

Si le Maroc n’a rien à se reprocher, on peut légitimement se demander pourquoi il a bloqué pendant plusieurs jours l’accès aux médias étrangers ?


Christelle Marot, à CASABLANCA


Dimanche 14 Novembre 2010



Lu 17105 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:06 L'Etat islamique ne règne plus sur Syrte


Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

59.Posté par hamid le 10/02/2011 15:26
Certes le roi Mohamed Six a fait des efforts et a élargi un peu les libertés publiques, ça on le reconnaît tous. Mais y a des graves erreurs :
1 - il a mis en place un virus, un parti qui s'appelle PAM (ou plutôt un Fouad Ali El Himma), une dictature d'une forme différente que dans les autres pays. Du jour au lendemain un parti est constitué et devient en très peu de temps la première force politique, et à laquelle on ne peut pas dire non quoiqu’il arrive, et personne ne peut parler devant le PAM...

2 - le roi a imposé un 1er ministre passif, faible, sans personnalité, sans intelligence, au peuple car ce dernier a boycotté les élections législatives. Cette personne, Abasse fassi n’est bonne à rien. Pour chaque situation il dit : « je vais voir le roi, ce qu'il va dire » Il cherche toujours l'opinion du roi, et toi, voyou qu'est ce que tu fais, tu n’as pas de cervelle politique pour prendre des décisions autonomes ?!!!!! Le 1er ministre n'a fait aucune réforme depuis son arrivée, il n’y a que des crises sociales ......

3 - depuis longtemps ce sont les fassis qui gouvernent comme s'ils n’y avait que les fassis aristocratiques bourgeois au Maroc.....

4 - les salaires et les fonctions publiques sont toujours en mauvais état, et les prix des aliments en excessifs : une inégalité grave....

5 - le taux de chômage s'aggrave...

6 - les revenus du phosphate sont toujours bouffés par le système lui même et aussi par l’ONA ...office nationale de sucre et du thé.....

7 - la corruption s'aggrave ....

8 - la justice : il n’y a pas de justice au Maroc. Son corps est malade, plein de corruption. Imaginez quelqu'un qui tue et qui ressort innocent ?!!!! Ou bien les fils ou les proches d'un haut responsable ou proches d'un ministre ou du roi font de graves crimes et ne sont même pas condamnés !!!! D'autre part toutes les affaires de justice et toutes les plaintes en justice prennent beaucoup de temps. Ça peut aller jusqu'à 10 ans, ou on peut l'oublier avec le temps, et si vous voulez accélérer il vous faut utiliser la corruption et avoir des connaissances haut placées.

10 - tous les pouvoirs sont dans la main d'une seule personne qui s'appelle le roi !!!!!!!!......

58.Posté par mabrouk le 16/01/2011 21:15
bonjour à tous
Le Sahara occidental n'est ni marocain ni algérien, il appartient tout simplement aux populations indigènes ni plus ni moins.

57.Posté par masmar le 16/01/2011 17:40
masmar ali, Alger, en réponse à un marocain.
Sans vous connaître personnellement, je vous ai d'emblée pris en sympathie, parce qu’apparemment vous sembleriez débattre du problème du Sahara occidental en épousant étroitement la thèse des gouvernants officiels marocains. Laquelle thèse est reprise à bras le corps par les chefs de partis, la presse parlée et écrite marocaine et qui ont, pendant toute la durée du conflit vieux de 33 ans, incriminé sur toutes les places publiques l'Algérie et sa diplomatie pour s'être dressée contre son voisin et frère de coeur et de raison d'avoir fait obstruction, quelque part à l'application des résolutions pertinentes des Nations Unies qui malheureusement, n’ont pas dévié d’un iota quant aux prescriptions d’une consultation des populations sahraouies et ont de tout temps depuis 1975 et à aucun moment reconnu ni parvenu à établir la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental.
Ces mêmes Nations Unies et leurs experts dans la réhabilitation des frontières et leur intangibilité, maîtrisent parfaitement le processus historique sahraoui et connaissent les tenants et aboutissants du dossier, depuis l'occupation espagnole débutée à partir des années 1880 jusqu’en 1975, date de fin de colonisation et arrivée en force des troupes militaires marocaines qui ont fait main basse sur ce territoire, sous couverture d'une pseudo marche verte organisée par la monarchie alaouite pour permettre au peuple marocain du sud de recouvrer ses provinces du sud, avec un message du roi en direction de l’Algérie "mon cher peuple ton armée te protégera". Après la mort de Franco en 1975 et la période d'instabilité vécue par l’Espagne, il s'en est suivi un partage pur et simple de cette ancienne colonie entre le royaume du Maroc et la république islamique de Mauritanie de Mokhtar Ould Dada. La résistance des sahraouis sous la conduite du front POLISARIO a contraint la Mauritanie à abandonner la politique du fait accompli en restituant la partie occupée temporairement au profit du Maroc qui a fini par tout annexer.
A propos du Sahara occidental, mon ami Elmaghribi, continuons à en parler mais de manière objective, sans passion, en ôtant toutes les oeillères que la guerre froide créées et entretenues par les 2 blocs, nous a imposées, pour nous empêcher de nous ouvrir sur le monde et découvrir comment, ailleurs, pour le règlement d'un tel conflit le projet est soumis à la volonté des peuples qui viennent s’exprimer et décider en toute liberté, sans contrainte, ni persécution. Les sahraouis et tous les pays épris de paix et croyant en la liberté universelle sont fortement unanimes sur le principe des peuples de disposer de leur devenir eux mêmes.
Par ailleurs, je vous invite, mon ami Elmaghribi à relire ce que préconise la cour internationale de Justice qui est une institution indépendante. Les conclusions et les résultats des derniers travaux d’investigation sur les liens prétendus du Maroc avec les sahraouis ne souffrent d’aucune ambiguïté : "les liens d'allégeance n'étaient pas de nature à retirer aux populations du Sahara occidental leur droit à l'autodétermination et donc qu'ils ne donnaient pas de droit de souveraineté du Maroc sur le territoire".
D’autre part, lors d’un sommet africain réuni en 1981, ce n’est pas uniquement l’Algérie et sa diplomatie, mais c’est une très grande majorité de pays du continent présents à ce sommet qui ont reconnu la légitimité de la république sahraouie et ont demandé son adhésion au sein de l’organisation africaine.
Depuis l'admission des sahraouis à l’OUA, le Maroc a préféré pratiquer la politique de la chaise vide en ironisant et en qualifiant ces sommets de "réunions de tam tam".
Mon ami Elmaghribi, si nous évoquions, sans détours, les territoires de Ceuta et Melilla sous occupation espagnole depuis des temps immémoriaux, pourriez vous apporter toute la lumière sur le fait que le Maroc n’ait exprimé aucune revendication ou organisé une marche verte pour récupérer ces territoires comme il a fortement essayé de le faire pour annexer une territoire qui ne lui appartient pas ? A ce que je sache Ceuta et Melilla relèvent sans équivoque de la souveraineté marocaine. Mais vous avez abdiqué à La "loi du plus fort est toujours la meilleure" comme disait la Fontaine et vous avez cherché à montrer vos muscles face au faible peuple sahraoui. Ce dernier vous a cité lui aussi La Fontaine et sa fable "du chêne et du roseau qui dira au puissant chêne : "je plie mais je ne romps pas".
Vous vous acharnez sur l’Algérie qui n’a jamais revendiqué un seul pouce sur le territoire sahraoui et qui n’a fait que défendre le principe de l’autodétermination des peuples et qui a été accepté par tous les pays qui ont colonisé le continent africain.
En définitive, la solution pacifique et diplomatique pour régler radicalement ce conflit, comme le préconise l’organisation des nations unies, qui n'a que trop perduré, serait que le royaume du Maroc et ses organisations de masses et sa presse écrite et parlée se doivent de s'atteler pour s’inscrire dans une logique de décolonisation et promouvoir l’organisation d’un référendum sous l’égide des nations unies pour permettre aux sahraouis de décider eux-mêmes de leur sort entre deux alternatives, soit leur rattachement au royaume, soit leur indépendance totale.

56.Posté par Frédéric Dubessy le 21/12/2010 10:51

55.Posté par Wimé le 15/12/2010 19:28
Paradoxalement à l'attitude de l'Espagne vis à vis du Maroc, depuis quelques semaines, on note parallèlement un nombre très important de diverses délégations économiques et espagnoles qui se ruent sur Casablanca et Tanger à la recherche d'accords de coopération. Ces dernières 24 heures, il y en a eu 3 différentes (industrie, logistique et immobilier) dans trois lieux différents.
Les 2 dernières semaines, il y en a près de 4 entre Tanger, Casa et Agadir.
Alors!!! Le Maroc est méchant, le Maroc ne respecte pas les droits de l'homme, le Maroc ceci, le Maroc cela.... Mais alors pourquoi tout cet intérêt pour le Maroc ? Je n'y comprends rien !
Autre chose : faisons très attention à ceux qui provoquent la zizanie dans ce forum et dans d'autres et qui ne sont ni algériens, ni marocains.

54.Posté par ANONYMOUS le 15/12/2010 12:01
Tout est histoire d'intérêt et d'argent en politique. Le gouvernement espagnol essaye de détourner l'attention de ces citoyens en période pré-électorale car le ce pays est en faillite.
D'autres part, l'Algérie n'a pas de façade Atlantique. C'est la seule raison pour laquelle cette dictature soutient le Polisario.
Enfin l'Espagne dépend du Maroc en terme de pêche maritime. C'est la raison pour laquelle elle soutient le Polisario. Les accords de pêche se finissent en février...
Le Sahara est marocain et le restera. Le Maroc a le statut de pays avancé et ses relations internationales sont très bonnes avec l'UE, les USA et la Russie.
Je vous laisse conclure par vous même.

53.Posté par badremo le 15/12/2010 02:28
Fakou, tu m'as l'air sympathique et intéressant. Je suis très curieux de connaître tes sources pour tracer la source de tes idées hitchcockiennes...

52.Posté par Othman le 27/11/2010 09:40
Bonjour,
je suis Marocain, comprenez que la Royauté au Maroc est bien autre chose que la féodalité qui avait réduit toute l'Europe au servage. Changez vos lunettes et regardez l'affection que le peuple Marocain a pour son Roi. Il faut avoir une certaine bonne dose de culture pour comprendre ce que signifie la RÉVOLUTION DU ROI ET DU PEUPLE,
Pour le reste qui est encore dupe de toutes ces soit disant républiques socialistes dans lesquelles les gens ont été massacrés par milliers comment l'Europe peut elle être si aveugle. Sommes nous encore comme dans les années 50 quand les européens croyaient que les Marocains allaient ou n'allaient pas à l'école à dos de bouricot. Que veulent les généraux algériens ??? Bouffer de l'obus pour toucher encore plus de commissions?? Même si notre enseignement laisse à désirer, au moment de l'indépedance 50.000 étaient scolarisés du primaire au Bac, Chrétiens, Juifs et Musulmans confondus. Aujourd'hui plus d'un million - et même pas de pétrole - juste NOTRE SBERRRR POSITIF. La preuve il nous a permis de tenir tête à la coalition Junte algérienne/Franquistes espagnols........

51.Posté par Wimé le 23/11/2010 20:37
Jamais "Econostrum" ne se fera et ne vivra dans la paix avec ce lynchage verbal. Il est facile d'insulter, de blesser, quand on est devant son ordinateur, chez soi, au chaud et dans l'anonymat.
Nous sommes devenus la risée des modérateurs de ce site, exception faite de quelques posts pensés et rédigés par des gens qui ont une sacrée dose de maturité politique.

50.Posté par Fakou le 22/11/2010 10:50
Wimé,
Vos commentaires cumulés sur ce sujet font exactement 47 lignes. Les miens 43 et vous dites qu'ils sont trop longs. J'en conclu que vous avez des problèmes de concertation, ou bien, plus vraisemblablement, "vous et vos pareils" - et j'insiste sur cette formule - n'avez ni mémoire ni parole.

1 2 3 4 5 » ... 6
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise