Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le Hamas perçu différemment depuis l’échange des prisonniers


La libération des 1027 prisonniers palestiniens, dont beaucoup sont des terroristes expérimentés, avantage le Hamas dans son rapport de force avec le Fatah et modifie son statut sur le plan international.



Drapeau du Hamas.
Drapeau du Hamas.
ISRAËL/ TERRITOIRES PALESTINIENS. En faisant sortir de prison plus de 1 000 prisonniers palestiniens, contre la liberté du soldat israélien Gilad Shalit, le Hamas enregistre une victoire sans précédent.

Un premier groupe de 477 ex-détenus a déjà été accueilli en triomphe, mardi 18 octobre 2011,  à Gaza et en Cisjordanie. Plusieurs centaines de milliers de Palestiniens étaient rassemblés dans les rues, avec des drapeaux du Hamas, même à Ramallah où le drapeau vert n’avait pas flotté depuis des années.

L'opération remet le Hamas au premier plan, aux dépens de Mahmoud Abbas et de l'Autorité palestinienne. Le Hamas apporte la démonstration que l’enlèvement de soldats israéliens constitue un moyen efficace pour libérer des détenus palestiniens. Le mouvement espère un gain politique avec cette opération alors qu’il semblait marginalisé par les démarches de l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas à l’ONU.

Selon le quotidien israélien Globes, le Hamas va aborder les négociations sur la réconciliation inter palestinienne en position de force. Il risque donc de durcir ses exigences, estimant que seule une attitude de fermeté face à l’État hébreu paie.

Une gestion économique de la bande de Gaza très critiquée

Le Hamas, très critiqué, par la population palestinienne à Gaza, avait besoin de cette victoire, car son territoire est à genoux au niveau économique.

Complètement asphyxié par l'État Hébreux, le mouvement islamiste a lancé sur la bande de Gaza au total huit projets, dont des boulangeries et un supermarché, grâce à un budget de 7 millions d'€ en 2010, entièrement financé par des associations islamistes privées.

Le Hamas a aussi joué un rôle actif dans des opérations de construction de lieux de villégiature, comme le village touristique de Bisan (1,2 M€), dans le nord du territoire. Un parc comprenant des jardins, des aires de jeu, des terrains de foot et des restaurants, construit sur le domaine public.

Nombre de Palestiniens se demandent comment le Hamas peut financer de tels projets alors que des milliers de Gazaouis dont les maisons ont été détruites ou endommagées par l'armée israélienne attendent d'être secourus.

Les positions du Hamas vis-à-vis de ses sponsors extérieurs - la Syrie et l’Iran- risquent de changer

Après sa victoire, le Hamas a le choix de se tourner vers les différents pouvoirs émergents un peu partout dans le monde arabe,  ou conserver ses liens avec ses deux principaux alliés que sont Damas et Téhéran. 

La répression syrienne est très mal vue par le bureau politique du Hamas en exil à Damas.  

Le Hamas a fait appel à Téhéran pour son financement et ses approvisionnements en armes. Mais l'échange de prisonniers qui est une forme de négociation avec Israël n'est pas du goût de l'Iran.

Les dirigeants du Hamas n’ignorent pas les bouleversements induits depuis un an par le Printemps arabe. Les Frères musulmans sont désormais une force acceptée, non seulement en Egypte, mais aussi en Tunisie, et demain sans doute en Syrie.

De nouvelles alliances avec le Hamas pourraient voir le jour.




Mercredi 19 Octobre 2011



Lu 3945 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:06 L'Etat islamique ne règne plus sur Syrte

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise