Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le G8 réfléchit à une parade face à la contre-attaque en Libye


Réuni à Paris, le G8 va avoir la lourde tâche de se prononcer fermement sur le dossier libyen. L'urgence est de mise alors que la révolution libyenne se trouve menacée par les contre-attaques victorieuses des troupes de Mouammar Kadhafi.



Mouammar Kadhafi reprend la main sur son pays (photo DR)
Mouammar Kadhafi reprend la main sur son pays (photo DR)
LIBYE. La situation semble tourner à l'avantage des troupes régulières libyennes avec la reprise petit à petit des villes détenues par les insurgés (Zaouia, Bin Jawad, Ras Lanouf, Brega...). La contre-attaque se renforce à l'est du pays et approche de plus en plus de la seconde ville libyenne, Benghazi, fief des anti-Kadhafi.

La cible lundi 14 mars 2011 des troupes de Kadhafi était Ajdabiya à seulement 160 km de Benghazi. 

Cette situation oblige désormais les ministres des affaires étrangères, réunis lundi 14 mars 2011 à Paris au sein du G8, à trouver une parade pour stopper cette guerre civile aux rapports si inégaux et surtout à cesser les tergiversations.
 
Il appartient désormais aux puissances du G8 (Etats-Unis, Russie, Grande-Bretage, France, Allemagne, Italie, Canada et Japon) de déterminer leur action face à la répression sanglante de la tentative de révolution libyenne.

Le G8 sera déterminant

A l'heure où Mouammar Kadhafi reprend la main sur son pays, aucune réelle décision susceptible de limiter les dégâts de cette guerre civile n'a encore été prise. Même si la France soutient officiellement le Conseil National de Transition créé par les insurgés. Même si les monarchies arabes du Golfe ont fait savoir qu'elles ne reconnaissaient plus l'autorité du Colonel libyen sur son pays. Même si la Ligue Arabe, samedi 12 mars 2011, a réclamé à l'ONU la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye se joignant ainsi au concert de la majorité des Européens et des Américains.

Dimanche 13 mars 2011, aucune voix n'est venue de l'Union européenne, des Nations-Unies ou encore de l'Otan en faveur d'une solution concrète. La balle est désormais dans le camp du G8. 





Lundi 14 Mars 2011



Lu 4085 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Lundi 21 Novembre 2016 - 17:59 La Libye et la Syrie ont fait fuir les investisseurs €


Commentaires

1.Posté par Jean ubota le 14/03/2011 17:45
Le secret de Kadhafi :

Voila une autre histoire pour vendre des journaux et attirer l’attention de la populace car tout le monde maintenant se demande la nature de ce grave secret.

Le secret est qu’il n’y a pas de secret du tout, tout est clair, tout est net car M. Kadhafi va sortir vainqueur de cette révolution de clan et briser la marche des révolutions fomentées par les impérialistes de tout acabit dont fait partie Sarkozy et ses pareils, qui eux se nourrissent de démocratie, de partis politiques pourris dirigés par la classe des gens d’affaires qui constituent la nouvelle royauté des pays occidentaux et qui abusent des classes populaires en leur faisant croire que par leur petit vote minable et miteux ils accomplissent leur pieux devoir démocratique.

Vive Kadhafi le vrai vainqueur et le moins menteur de tous les politiciens véreux et minables de la planète pseudo-démocratique.

Zone d'exclusion aérienne :

Il est bien établi que les rebelles libyens avaient sous-estimé la force et la détermination du chef de l'état Libyen et sur-estimé le degré de solidarité et d'assistance de l'Occident. Les Russes et les Chinois s'en sont tenus à une politique de prudence en sauvegardant les relations actuelles avec la Libye et en capitalisant sur le futur de la guerre et la reconstruction des infrastructure industrielles et le réapprovisionnement en armes plus perfectionnés de ce pays. Leur calcul s'avère jusqu'ici fort exact et potent.

Quant au américains et aux européens ils ont voulu amplifier et exacerber l'état de rébellion dans la région en s'alliant aux rebelles, en leur faisant miroiter des miroirs aux alouettes, en leur promettant du soutient, de l'aide qu'il ne pourront jamais leur procurer car cette région du monde est sous le protectorat économique et militaire des chinois et des russes d'autant plus que l'Amérique en faillite et pleines de dettes faramineuses, ne peut plus se permettre de peser dans la balance.

Quant à l'illusion de l'exclusion aérienne elle ne fait pas le poids car de toute manière les libyens ont peu d'aviation militaire en état de voler, au plus 75 avions en incluant 25 chasseurs, ce qui rend inutile le déploiement très couteux d'un parapluie anti aérien.

Il faut donc voir dans le déroulement des opérations et la conduite des combats et finalement leur évolution un retour en plus grande force du chef de la révolution, un recul de ses adversaires et surtout des américains et des européens qui n'ont que des mots sur les lèvres pour soutenir des rebelles va-nu-pied.

Le colonel Kadhafi et sa troupe rapprochée ainsi que ses alliés dont le Vénézuela s'en retrouveront magnifié et glorifié car ils ont osé résister devant la tempête et les tendances du moment et vaincre leurs ennemis par la force et la volonté autant que par la pratique d'une stratégie efficace et à long terme


Mettre en place une zone d'exclusion totale est une entreprise fort difficile et surtout couteuse. Personne ne veut entreprendre cela, car il faut répondre à la question suivante : Qui va payer la note, car il n'y a rien de gratuit en ce bas monde?

Si une zone d'exclusion est mise en place, alors sera-t-elle efficace sur tout le territoire et permettra-t-elle à l'aviation civile de travailler?

La leçon de ce conflit:

Les insurgés paient pour leur lâcheté autant que pour leur incompétence technique ainsi qu'à leur incapacité de former un groupe de combat efficace et coordonné.

Ces généraux et militaires blasés ont été commandités par des puissances extérieures afin de fomenter le trouble et de renverser l'autorité légitime du chef de l'état Libyen.

Les Libyens et les nations arabes en général ne sont pas fait pour la démocratie de partie politique à l'occidentale car leur système politique et leur leur culture profonde, leur religion ne le permettent pas.

De plus qu'à-t-on à reprocher de plus à Kadhafi qu'on lui reprochait auparavant ? Peu de choses ou presque ! La dernière petite guerre sert de prétexte au faux-démocrates de l'Occident états-Uniens et européens pour se saisir de ce pays afin d'y implanter de force une pseudo-démocratie de parties politiques pourris et tordus afin de remplacer une oligarchie de tribus ennemies.

Le passé récent et la tournure des événements consacrent Kadhafi en grand vainqueur qui a su rallier ses forces contre une bonne partie de l'opinion publique de la planète bien pensante. Il a su admirablement contrôler la situation et appliquer des remèdes efficaces afin de s'assurer de la victoire qui est toute proche avec l'appui de son clan et de ses fils.

Si une zone d'exclusion est mise en place alors sera-t-elle efficace sur tout le territoire et permettra-t-elle à l'aviation civile de travailler?

Et il faut dire que ces gens et politiciens occidentaux, mal-honnêtes contrôlent les médias et ils démonisent quiconque ne partage pas leur opinion et tendance. Kadhafi n'est pas plus mauvais que d'autres et pas pire que les politiciens américains et européens qui se cachent derrière une pseudo-démocratie de parti politique corrompus pour imposer leur positions qui sont finalement la position des gens d'affaires et affairistes.

Le pauvre peuple plébéien et bien naïf est bien bête de penser que voter tous les 4 ans pour un parti politique constitue la démocratie alors que les vrais dirigeants ce sont les patrons et leurs esclaves et serviteurs sont les politiciens.

Alors avec les dictateurs comme kadhafi, toute la vérité est claire, il ne leurre personne avec des élections artificielles et trompeuses, il s'occupe des intérêt de son pays et surtout de son clan, jette en prison les opposants, les combat avec des bombes et avions de combats mais il ne ment à personne, au fond c'est un bon gars, un grand comique avec son turban et ses vêtements bigarrés, sa mine de combattant de longue date. Je connais des gens qui l'aiment bien, il le trouve sympa et je l'aime bien malgré tout. On connait tout ses crimes alors que l'on ne connait pas du tout ou presque les crimes affreux des politiciens américains, français et européens, en plus de leurs crimes sexuels et autres choses écoeurantes.

M. Kadhafi a de nombreux sympathisants et dans le monde, les russes, les chinois, les indiens, les vénézueliens entre autres et cela explique tant les délais d'imposition de cette zone d'exclusion à part le fait qu'il en coûtera énormément cher à mettre en place et conserver cette zone d'exclusion alors que l'or noir du pétrole attend ses livraisons

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise