Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le Conseil de sécurité de l'Onu autorise une intervention militaire en Libye


LIBYE. Avec le vote d'une résolution de l'Onu permettant des raids aériens contre les forces armées de Mouammar Kadhafi, les rapports de force vont changer en Libye. Benghazi qui était sur le point de tomber pourrait redevenir le fer de lance des opposants.



Le 26 février 2011, le Conseil de sécurité de l'ONU avait déjà voté un package de sanctions (Photo ONU)
Le 26 février 2011, le Conseil de sécurité de l'ONU avait déjà voté un package de sanctions (Photo ONU)
LIBYE. Après des jours de tergiversations de la diplomatie mondiale, le Conseil de sécurité de l'Onu vient jeudi 17 mars 2011 dans la nuit (23 h heure française) d'adopter une résolution (la 1972 ème de son histoire) ouvrant le champ à la protection des populations civiles libyennes ainsi qu'à des interventions aériennes des Etats membres contre des objectifs stratégiques des troupes de Mouammar Kadhafi.

Pour que le vote soit positif, il fallait absolument qu'aucun des cinq membres permanents du Conseil (Etats-Unis, Chine, Russie, Royaume-Uni et France) n'émette un veto. Et qu'au moins neuf des quinze membres se prononce pour. Résultat de la séance présidée par la Chine  : 10 voix pour, zéro contre et cinq abstentions (notamment la Chine, la Russie, et l'Allemagne). 

Le projet de résolution présenté par la France, la Grande-Bretagne et le Liban au Conseil de sécurité de l'Onu  contenait quatre points : la demande de l'arrêt des combats, l'instauration d'une zone d'exclusion aérienne pour empêcher le bombardement sur des populations civiles, le respect de l'embargo sur les armes et le gel de "tous les fonds, les avoirs financiers et les ressources économiques ... qui sont propriété ou contrôlés directement ou indirectement par les autorités libyennes."
 

Le pouvoir libyen menace de représailles en cas d'attaque par des troupes étrangères

A l'heure où nous mettions en ligne, plusieurs indiscrétions parlaient d'une possibilité de raids aériens ciblés sous mandat de l'Onu dès la nuit du jeudi au vendredi 18 mars 2011 si le feu vert du Conseil de sécurité de l'Onu était donné.

Les attaques seraient menées au nom de la résolution votée par les Nations Unies par une coalition comprenant la France, la Grande-Bretagne, le Qatar et les Emirats Arabes Unis. Ces deux derniers pourraient se contenter de fournir les bases de départ des avions de guerre européens. Quant aux Américains, ils restent encore très évasifs sur leur volonté de se joindre activement à cette opération.

Peu avant d'entrer dans la salle du Conseil, Alain Juppé, ministre français des Affaires étrangères, déclarait  "nous travaillons main dans la main avec nos amis britanniques. Nous sommes aussi en liaison avec des pays arabes. Il est très important qu'il y ait des pays arabes dans l'intervention quant elle aura lieu, nos amis américains également."

La résolution de l'Onu exclue formellement des attaques terrestres car elle refuse toute force d'occupation.

Le 26 février 2011, le Conseil de sécurité de l'Onu avait déjà imposé un package de sanctions contre la Libye.

Ce vote intervient alors que Mouammar Kadhafi continue ses menaces vis à vis des insurgés de Benghazi. Le leader libyen a annoncé jeudi 17 mars 2011 dans un discours radiophonique   "nous arrivons ce soir ! Pas de pitié !

La seconde ville libyenne était en liesse après l'annonce du vote favorable du Conseil de sécurité de l'Onu.

Son ministre de la Défense s'est même permis d'adresser un message en direction du Conseil de sécurité de l'Onu pour le prévenir que si son pays était attaqué par des troupes étrangères, il n'hésiterait pas à s'en prendre au trafic maritime et aérien civil et militaire en représailles.

Alain Juppé a qualifié de provocations ce discours.




Jeudi 17 Mars 2011



Lu 6341 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Lundi 21 Novembre 2016 - 17:59 La Libye et la Syrie ont fait fuir les investisseurs €


Commentaires

1.Posté par Imbert de Dion le 18/03/2011 02:08
Je crois que je ne vais pas me lasser de répéter ceci :
Je me sens honoré d' appartenir à une génération et à un moment de l' HISTOIRE qui aura vu la fin de l' Apartheid en Afrique du Sud, la chute du mur de Berlin, l'élection d' un Président Noir-Américain à la tête des Etats-Unis et enfin cette magnifique émancipation de la Tunisie, de l' Egypte et du Maroc qui aurait certainement pu être contrariée par l'étouffement du même mouvement en Libye. Que l' O.N.U. à l' initiative de la France et de l' Angleterre procède à cette résolution historique me conforte dans l'idée que contrairement à ce qui est généralement admis, le Monde prend, bon grès mal grès, la direction d' une évolution POSITIVE et CONSTRUCTIVE !!!
Nos enfants auront certainement à corriger bien des insuffisances, mais nous allons vers un mieux et le Monde que nous leur laissons sera finalement moins "terrible" que celui dont nous avons hérité à la sortie de la dernière GUERRE MONDIALE !!!!

2.Posté par Imbert de Dion le 19/03/2011 02:01
Dans cet exercice d'écriture à chaud qu'est le commentaire, on s'aperçoit généralement à la relecture que l' on a oublié de dire quelque chose et l'on attend le prochain commentaire pour pouvoir rebondir. Las, les évènements positifs en suscitent toujours beaucoup moins que les négatifs ! Ne pouvant rebondir, je vais donc me compléter......
Parmi les évènements positifs majeurs que j' ai déjà mentionné, à force d' habitude, j' en ai omis deux fondamentaux à mes yeux : évidemment, la lente Construction de NOTRE Europe, mais surtout et c' est moins flagrant (et c' est précisément pour cela que je le souligne), le divorce à l' amiable de la Tchéquie et de la Slovaquie sous l' égide de Vaklav Havel ! Deux peuples ne s' entendant plus, se séparent à l'amiable en partageant équitablement territoire, trésor public et oeuvres d' Art et le tout sans effusion de sang : c'est cela l' Honneur de l'Europe beaucoup plus que la bonne santé de la monnaie unique. D'autant que si nous, nous pouvons le faire après nous être écharpés pendant des Siècles, tout le monde peut le faire !!!!!!!!!!!!!!!
Etant amené à évoquer le rôle essentiel jouer par HAVEL, qui comme MANDELA avait suffisamment goûté les geôles communistes pour vouloir éviter à tout prix à ses compatriotes le risque d'un nouveau recours à la contrainte, je vais me permettre de rendre hommage à deux hommes dont l' activisme est si souvent vilipendé:
BERNARD HENRI LEVI et NICOLAS SARKOZY (un de gauche et un de droite!!!!!!!!!)
Si mes renseignements sont exacts, sans eux, et chacun dans son rôle, rien de tout ceci ne serait arrivé...................I.D.

3.Posté par durant le 03/04/2011 04:02
Bonsoir monsieur Imbert de Dion
Je voudrais tout simplement vous rappeler que vous êtes très mal placé pour donner des leçons de morale à quiconque que cela soit. Et j'aimerais que vous messieurs Sarkozy et Bernard Henry Levy tous les trois soyez un peu honnêtes pour demander au conseil de sécurité de l'ONU de voter une résolution contre l'État sioniste d'Israël pour la barbarie qu'il exerce sur le peuple palestinien. La vérité c'est que tant que ce sont les musulmans qui souffrent vous êtes heureux .

4.Posté par Imbert de Dion le 04/04/2011 00:43
Vous me faites beaucoup d' honneur en me mettant sur le même pied que Bernard Henri Levy et le Président Sarkozy. Je ne pense pas le mériter, mais je vais tout de même essayer d' en être digne..............
Je vous dirai tout d' abord qu'il y a de nombreuses résolutions des Nations Unis à l' encontre de l' Etat d'Israël ! Je vous dirai ensuite que la PAIX entre Israéliens et Palestiniens est certainement un de mes voeux les plus chers.........Mais précisément, j' essayais d' expliquer dans les précédents commentaires que la solution à ce type de drame épouvantable vient généralement quand toutes les souffrances ont été bues jusqu'à la lie et que des hommes des deux bords et anciens ennemis de surcroît, ont suffisamment de courage et d' abnégation pour aller au delà de leurs griefs partagés et réaliser des compromis à hauts risques que souvent même leurs coreligionnaires ne leur pardonnent pas comme ce fut le cas pour Itsac Rabin !!!!
N' étant en plus ni Juif ni Arabe, j' avoue en plus être extrêmement mal placé pour donner de quelconques leçons en particulier sur ce sujet. Etant confortablement installé au balcon de l' Histoire dans ma "chère" Europe qui est un havre de paix comparé à beaucoup d' autres endroits du monde, je déplore infiniment ( et je pèse mes mots ) les misères du monde et je me réjouis d' autant quand des évènements aussi importants que ce " printemps" Arabe se produisent enfin !!!!!!!

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise