Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Le CEA et Bouygues Construction construiront un réacteur nucléaire de quatrième génération




Le site de Marcoule accueillera le projet Astrid (photo CEA)
Le site de Marcoule accueillera le projet Astrid (photo CEA)
FRANCE. Bouygues Construction (9,8 mrds € de CA en 2011) collaborera à la construction sur le site gardois de Marcoule d’un prototype de réacteur nucléaire de quatrième génération, projet dit Astrid (Advanced Sodium Technological Reactor for Industrial Demonstration).
 
Le groupe français de construction apportera son expérience en matière de génie civil nucléaire, en particulier en ce qui concerne les bétons utilisés.
 
Porté par le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), le projet Astrid doit être livré vers 2020 pour un déploiement industriel en 2040.  
 
D'une puissance de 600 mégawatts (MW), le nouveau réacteur fonctionnera avec un cœur à neutrons rapides refroidi au sodium. Selon ses concepteurs, il consommera moins d’uranium et permettra le recyclage du plutonium.
 
La phase d’études, qui doit s’achever en 2017, coûtera 650 M€, financés par le grand emprunt de 2010.




Lundi 2 Juillet 2012



Lu 1996 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Commentaires

1.Posté par Joël Guerry le 06/07/2012 23:03
Le mot "construiront" dans le titre me gène cruellement. Ce projet semble acquis alors qu'il n'y a eu aucune concertation et pas d'enquête publique. Avec 600 MW, il s'agit d'un projet de taille industrielle et même si c'est pour de la recherche, un tel projet ne peut se faire sans respecter les procédures environnementales et de concertation de la population.
Par ailleurs, où est la nouveauté de ce réacteur ? C'est un Phénix ou un SuperPhénix qui renaît de se cendres ! Il y a actuellement à Creys Malville (38) près de chez moi le réacteur SuperPhénix aux neutrons rapides et refroidi au sodium arrêté depuis de nombreuses années pour des tas de problèmes de dysfonctionnement. Ce réacteur est aujourd'hui encore en démantèlement et EDF a peine à sortir les 5000 tonnes de sodium. Alors il ne faudrait pas recommencer cette triste expérience et quand on exige à la filière photovoltaïque d'avoir une filière de recyclage opérationnelle, il faudrait qu'il en soit de même avec l'énergie nucléaire et en particulier avec ce projet de réacteur. Alors, vous n'emploierez plus le mot "construiront" car il faudra bien longtemps pour qu'il existe pour ce type de réacteurs (et les autres) une filière opérationnelle de recyclage et de traitement des déchets.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise