partager partager

La zone euro va renforcer sa discipline budgétaire




L'euro respire (photo F.Dubessy)
L'euro respire (photo F.Dubessy)
EUROPE. La nuit aura été fructueuse. Les chefs d’États et de gouvernements européens réunis en sommet à Bruxelles jeudi 8 et vendredi 9 décembre 2011, se sont séparés sur un accord pour renforcer leur discipline budgétaire.

Alors que l'on semblait s'orienter vers une ratification uniquement par les dix-sept États de la zone euro, le texte porte également les paraphes de six autres pays de l'Union européenne non membres de cette zone.

Seuls quatre pays ne prennent pas part : le Royaume-Uni (qui demandait à ce que son pays soit exclu d'un certain nombre de réglementations financières) et la Hongrie ont refusé et la Suède et la République tchèque demandent à d'abord consulter leur Parlement avant de prendre une décision.

L'accord sur la discipline budgétaire, destiné à rassurer les marchés et les agences de notation en pérennisant l'euro, comprend des mesures de durcissement de la gestion des comptes publics. Ceci passe par la fameuse règle d'or prévoyant un retour progressif à l'équilibre budgétaire et son inscription dans les constitutions des États membres.
Dans un premier temps, les pays signataires devront s'engager à ne pas dépasser les 3% du PIB de déficit budgétaire sous peine de sanctions automatiques. La proposition de création d'euro-obligations pour mutualiser les dettes des pays européens n'a par contre pas été retenue.

Renflouer le FMI

Les Européens ont également discuté du renflouement du Fonds monétaire international (FMI) par des prêts bilatéraux et pour un montant de 200 mrds€. Ce renflouement permettra au FMI de venir en aide aux pays de la zone euro encore en difficulté.

Cet accord a été salué par Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE),qui l'a décrit comme étant "la base pour un pacte budgétaire avec plus de discipline dans les politiques économiques des États membres." Il en a profité pour souligner que la BCE prendra en charge l'actuel Fonds de secours de la zone euro (FESF) créé en 2010 ainsi que son successeur le futur Mécanisme européen de stabilité (MES).

Le pacte européen budgétaire, résultante de cet accord, pourrait être ratifié en mars 2012.

Lire aussi : L’irréversibilité de l'euro en question à Bruxelles




Vendredi 9 Décembre 2011



Lu 1749 fois

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.
Read in your language



Le chiffre du jour

  2 mrds€

de trou budgétaire















Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA









Notre sélection de livres

+ de livres







Biblionostrum

Téléchargez les rapports rédigés
par les acteurs économiques et institutionnels sur des problématiques méditerranéennes.


Suivez econostrum.info en direct sur Facebook


Retrouvez-nous
sur votre mobile !

applications mobiles


DonnÉes macro-Économiques

Fiches regroupant des données sur les pays circumméditerranéens.




  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
BEI      AeroportMP
PlanBleu      ProvencePromotion     Femise
Ville de Marseille      EDF
OCEMO          Anima
Euromediterranee  Air France