Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La tripartite algérienne à caractère social profite au patronat


La 14e tripartite qui rassemblait le gouvernement algérien et les partenaires sociaux – organisations patronales et confédération syndicale – était officiellement placée sous le signe du «social». Au final pourtant, elle risque fort de décevoir les millions de travailleurs qui attendaient une substantielle amélioration de leur pouvoir d’achat.



Le SNMG passe de 150 à 180 € (photo DR)
Le SNMG passe de 150 à 180 € (photo DR)
ALGERIE. Près de deux cents mesures économiques en faveur de l’entreprise ont été entérinées lors de la tripartite gouvernement, patronat et syndicat progouvernemental qui s’est tenu les 29 et 30 septembre 2011 à Alger.

Une augmentation de 20% du Salaire national minimum garanti (SNMG) a été annoncée lors de cette tripartite faisant passer le SNMG de 150 à 180 € à partir de janvier 2012. Cette augmentation coûtera 75 mrds de dinars (750 M€), au budget de l’État.

Certains syndicalistes et observateurs avaient préconisé un salaire minimum de 300 € afin de sortir les petites bourses de leur précarité, mais le patronat a estimé que cela sonnerait le glas de la plupart des PME qui se trouvent dans une situation financière difficile.

La tripartite devait être dominée par les questions sociales, mais il semble que la montagne ait accouché d’une souris. Hormis la faible augmentation du SNMG qui ne permettra pas aux petits salariés de faire face à l’inflation, les principales revendications sociales comme la revalorisation des retraites ou la baisse de l’impôt sur le revenu global (IRG) ont été reportées aux calendes grecques.

Le secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Mohamed Sidi Said a estimé que "la victoire de cette tripartite, c'est la victoire des salariés et des gestionnaires".

Euphorie chez le patronat

Une tirpartite pour le patronnat (photo DR)
Une tirpartite pour le patronnat (photo DR)
Sur le plan social, cette rencontre a déçu les salariés, par contre sur le plan économique, c’est l’euphorie chez le patronat.
À l’unisson, les sept organisations patronales se sont dites satisfaites de cette rencontre.

Des incitations à l'exportation hors hydrocarbures ont été accordées alors que des allègements et simplifications fiscales pour les entreprises ainsi que le rééchelonnement des dettes fiscales étaient également octroyés. Le montant de la dette des entreprises en difficulté financière qui sera rééchelonné va atteindre 2 mrds €.

Autres mesures annoncées : le délai de rapatriement des recettes des exportations hors hydrocarbures passe de 120 à 180 jours et le niveau de rétrocession des devises aux exportateurs hors hydrocarbures est porté à  20%.

Par ailleurs, le gouvernement a annoncé qu’il généraliserait, avant la fin de l’année 2011, le couloir vert au niveau des douanes au profit des exportateurqs hors hydrocarbures. Il allégera aussi les procédures de remboursement de la TVA à l’exportation  et prendra en charge les frais de labellisation des produits agricoles exportés.

L’un des présidents d’association patronale privée, Habib Yousfi de la Confédération générale des opérateurs économiques algériens (CGOEA),  a déclaré  que "le patronat a obtenu ce qu'il attendait depuis dix ans".

Huit points étaient à l'ordre du jour de cette rencontre qui a regroupé le chef du gouvernement, accompagné de cinq de ses ministres, sept organisations patronales et l’UGTA. Les syndicats autonomes, majoritaires dans la fonction publique, mais qui n’avaient pas été conviés à cette rencontre contestent la représentativité de l’UGTA.
 


A. Belkessam, à ALGER


Vendredi 30 Septembre 2011



Lu 4325 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:27 Matteo Renzi démissionne pour de bon cette fois


Commentaires

1.Posté par edmond le 30/09/2011 21:16
Eux au moins, ils se réunissent pour alléger les dettes et augmenter le pouvoir d'achat de la classe moyenne, et non pour licencier des gens, et d'approuver des plans d'austérités insensés ..

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

2.Posté par yazzola le 01/10/2011 13:27
Qu'ils nous disent, que ce soit le patronat, sidi said ou bien ouyahia qu'est ce qu'ils ont comme entreprises privées avant de nous raconter des bobards.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

3.Posté par karaoui le 02/10/2011 14:01
Quelle victoire pour la malheureuse ugta de sidhoum said c'est de l'humiliation envers les travailleurs et les retraités, que dieu emporte cette ugta qui n'a rien d'un syndicat. C'est une antichambre du pouvoir...

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

4.Posté par benaloute le 02/10/2011 17:25
Les laissés pour compte ce sont les retraités. Pensez vous qu'ils (elles) vivent dignement ? NON. Mais pourquoi tout ce mépris envers ceux et celles qui se sont sacrifiées pendant tant d'années ? HARRAM ALIKOUM

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise