Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

La présidence européenne de l’Espagne, une présidence inédite


ESPAGNE. Nouveau fonctionnement des institutions, crise économique, Union pour la Méditerranée au point mort, la présidence espagnole de l’Union Européenne doit faire face à de nombreux défis entre janvier et juin 2010. Déjà critiquée, elle essaie pourtant d'afficher sa bonne volonté.



Zapatero souhaite une forte coopération entre les pays pour sortir de la crise (photo eu2010)
Zapatero souhaite une forte coopération entre les pays pour sortir de la crise (photo eu2010)
ESPAGNE. Le coup d’envoi de la présidence espagnole de l’Union Européenne pour six mois a été précédé le 3 décembre 2009 par un discours inaugural très déterminé prononcé par José Luis Rodríguez  Zapatero devant les groupes parlementaires et le président du conseil européen.

Depuis le 1er janvier 2010 et la présidence effective, les objectifs du premier ministre espagnol restent clairs : « défendre l’intérêt général européen, poursuivre  la mise en place du Traité de Lisbonne (...) et construire une économie toujours plus productive, innovante et durable ».

Face aux 22,5 millions de chômeurs dans les 27 pays de l'Union fin 2009, l'Espagne souhaite naturellement donner la priorité au volet économique. Au programme, suppression « coordonnée des aides fiscales en Europe », ainsi que le précise le secrétaire d'Etat à l'Union européenne Diego Lopez Garrido, amélioration des échanges d'informations fiscales dans l'UE et création d'un organisme de supervision des risques systémiques pour prévenir la survenue de crises financières.

Autant d'objectifs qui nécessiteront une « étroite collaboration des politiques économiques des membres de l'Union en vertu du Traité de Lisbonne », indique Diego Lopez Garrido.

Les questions méditerranéennes au second plan

Or, avec la montée en puissance de la crise économique, les relations UE-Méditerranée semblent être un sujet passé largement au second plan: elles sont, de fait, très peu évoquées dans le discours inaugural du premier ministre espagnol.

A son agenda, néanmoins, l’Espagne prévoit une grande réunion autour de l’Union pour la Méditerranée le 7 juin 2010. L’objectif affiché par le premier ministre espagnol : relancer le processus de Barcelone pour « créer un espace de dialogue politique et de coopération avec les pays de la rive sud de la méditerranée », sans plus de précision.

L’Espagne veut également, à cette occasion, « présenter une carte  de l’énergie en euro-méditerranée », selon l’expression du ministre des Affaires étrangères espagnol, Miguel Ángel Moratinos employée lors de la rencontre des chefs d’Etat espagnol et algérien le 7 janvier 2010.

Une série d'obstacles à surmonter

Aussi, la bonne volonté affichée par la nouvelle présidence ne serait pas un gage de réussite, à en croire nombre d’observateurs européens.

Tout d’abord, la nouvelle organisation institutionnelle de l’UE en place depuis le 1er décembre 2009 qui inclut un président du Conseil Européen et un haut représentant européen des Affaires étrangères en les personnes de Herman Van Rompuy et de Catherine Ashton est si complexe qu'il laisse peu de marge de manoeuvre à Zapatero, à en croire le journal anglais, The Daily Telegraph.

Autre critique formulée à l'endroit de la nouvelle présidence: sa crédibilité en matière de gestion économique. Ll'Espagne comptant désormais près de 4 millions de chômeurs. C'est ce qu'évoque, entre autres, le journal allemand Handelsblatt.

Loin de se laisser abattre, le gouvernement espagnol reste ferme: « nous adopterons une stratégie qui portera ses fruits en travaillant main dans la main avec les autres dirigeants européens », a affirmé Miguel Ángel Moratinos.


Anna Casal, à BARCELONE


Vendredi 8 Janvier 2010



Lu 2712 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise